Quartiers prioritaires du gouvernement : l'inquiétude des élus du 1er arrondissement de Lyon

Quartiers prioritaires du gouvernement : l'inquiétude des élus du 1er arrondissement de Lyon
LyonMag

La ministre de la Ville, Najat Vallaud-Belkcacem, présentait ce mardi la nouvelle carte de la politique de la ville ; une carte de France des quartiers prioritaires dont l'objectif est de déterminer les communes auxquelles le gouvernement apportera son aide financière.

Dans le Rhône, si Belleville a fait son entrée dans ce dispositif, d'autres villes ont tout simplement été retirées. C'est le cas de Caluire-et-Cuire, Ecully ou encore Vernaison mais également Les Pentes de la Croix-Rousse dans le 1er arrondissement de Lyon et les quartiers de Moncey et Voltaire dans les 3e et 7e. "Cette décision est extrêmement regrettable pour ce quartier qui, parce qu'il a réussi le pari d'une certaine diversité sociale, se retrouve aujourd'hui exclu du prochain contrat urbain de cohésion sociale, faute d'un regard analytique plus poussé du Ministère. En effet, pour motiver son tri parmi les quartiers, le Ministère s'est appuyé sur un critère unique, celui de la population à bas revenus, sans en référer à d'autres indicateurs sociaux (jeunes, familles monoparentales, population immigrée, chômage, logements sociaux...). Dans le 1er arrondissement, nous tenons à préserver ce vivre-ensemble et cette diversité qui font la richesse de l'arrondissement. Les moyens alloués par la politique de la ville nous ont été très utiles ces dernières années (...)", affirment les élus du 1er arrondissement dans un communiqué publié ce mardi.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.