Les mystérieux cancers en série dans un laboratoire de recherche de l'Insa de Lyon

Les mystérieux cancers en série dans un laboratoire de recherche de l'Insa de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

En onze ans, neuf cas de cancers et de tumeurs ont été diagnostiqués à de jeunes chercheurs travaillant au sein d'un laboratoire de recherche (MATEIS) rattaché à l'Institut national des sciences appliquées de Lyon.

Si pour l'instant leur cause demeure inconnue, l'Insa a tenu à préciser dans un communiqué repris par le Journal de l'Environnement : "Aujourd'hui, aucune origine professionnelle n'est avérée".

Les rumeurs ont toutefois enflé sur le sujet ces dernières semaines puisqu'un document interne à un autre laboratoire (ILM) effectuant des recherches dans le Centre lyonnais de microscopie (CLYM) demandait au personnel de l'ILM "de suspendre, dès à présent et jusqu'à nouvel ordre, les manipulations prévues au CLYM" avec notamment en cause la microscopie électronique pouvant générer des rayonnements ionisants. Une information démentie dans le communiqué de l'Insa. "Les microscopes électroniques hébergés au laboratoire MATEIS n'émettent pas de rayonnements ionisants pouvant les incriminer dans les cas de cancers détectés parmi les personnels", a précisé l'Institut national des sciences appliquées de Lyon. Affaire à suivre.

Tags :

INSA

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
valentin le 25/07/2014 à 19:35

la fréquence élevée des cancers professionnels démontre que les mesures de prévention ne sont pas suffisamment prises en compte. voir : La prévention des cancers professionnels : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=209

Signaler Répondre

avatar
COLUMBO le 22/07/2014 à 19:46

Même si il y'a accumulation de victime de cancer à l'insa , il sera très difficile de prouvé que la cause est d'origine professionnel. Le cancer à des causes multifactoriels . A part un flagrant délit du crabe , l'insa ne sera pas inquiété.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.