Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jihade Belam

Rapport Attali : “L’avenir de nos enfants”

Jihade Belam

Pdg du bureau d’études BEE, Jihade Belamri était le seul Lyonnais dans la commission Attali qui vient de rendre son rapport. Interview.

“On a proposé 20 mesures phares avec plus de 300 décisions d’application. En prenant soin d’équilibrer nos propositions. C’est pour ça que je ne comprends pas qu’on puisse taxer ce rapport d’ultra libéral. En fait, on a vraiment essayé de s’attaquer à des monopoles, en encourageant le renouvellement des élites. Pour permettre la libération de la croissance. Et sans impôt supplémentaire.
Mais je suis également surpris que des députés UMP critiquent ce rapport, puisqu’on a consulté la commission des affaires économiques qui a même fait des propositions. C’est vrai qu’il y avait des différends sur le département et le principe de précaution. Mais pas sur l’ensemble du rapport.
Je ne pense pas que ce rapport va être enterré, car le président de la République a déclaré : “Ce que vous proposerez, je le ferai”. D’ailleurs, ils nous a demandé de suivre l’évolution de la mise en œuvre en nous réunissant tous les trois mois pour faire un bilan. Et on va être vigilants car on est convaincus que ce rapport est l’avenir de nos enfants. En tout cas, cette commission restera une superbe expérience pour moi.
J’ai rencontré Jacques Attali il y a deux ans à l’occasion de son programme Entreprendre en Banlieue alors que moi j’ai une association qui aide les jeunes des Minguettes à créer leur entreprise. Et comme en plus je dirige à Villeurbanne un cabinet d’études et d’ingeniering industriel qui emploie une quarantaine de salariés, Jacques Attali a pensé à moi pour participer à cette commission. Ce qui m’a beaucoup surpris. Car je ne comprenais pas ce que je venais faire à côté de personnalités comme Claude Bebear le patron d’Axa ou le commissaire européen Mario Monti. Mais il était intéressé par ma double compétence : patron de PME issu des banlieues.
Dans cette commission, j’ai participé aux ateliers sur le pouvoir d’achat, le marché du travail, l’emploi des jeunes et le logement. Ce qui m’a pris deux à trois jours par semaine pendant 4 mois. Avec en plus des séances plénières tous les 15 jours, entre 18h et 23 h au Sénat, pour débattre de nos idées. Et adopter les propositions. Le dernier jour, on a même travaillé de 9h30 à 23 h ! Bref, ça a été un travail titanesque."



Tags : attali | belamri |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.