Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rapport Attali : Cochet pour la suppression des Départements

Philippe Cochet

Le député UMP de Caluire Philippe Cochet soutient les propositions du rapport Attali contrairement à certains de ses collègues. Et il n’a pas peur d’aller plus loin que le Président de la République en se prononçant pour la suppression des conseils généraux.

Vous êtes d’accord avec ce rapport Attali ?
Philippe Cochet : Je n’ai bien sûr pas encore étudié les 317 orientations du rapport Attali en détail mais je suis tout à fait favorable à leur orientation générale. Le principe, c’est de pointer toutes les lourdeurs qui sont aujourd’hui censées protéger certaines professions mais qui, en réalité, bloquent leur développement. En plus, cela vient d’un homme qu’on ne peut pas soupçonner d’être de droite puisqu’il a été conseiller de Mitterrand. Bref, on est dans un monde qui bouge et il est temps de s’adapter !
Quelles professions vous visez ?
Les taxis. Aujourd’hui, il faut pratiquement supplier pour en avoir un et quand il faut payer, on prend un coup de bambou. Du coup, cela s’adresse plutôt à une clientèle aisée alors qu’on devrait au contraire les développer pour limiter l’usage de la voiture individuelle en ville et diminuer la pollution. Car le taxi peut aussi être très utile pour assurer des trajets sur des itinéraires non desservis par les transports collectifs. Ce qui est le cas en Angleterre où ils sont plus nombreux et moins chers.
D’autres exemples ?
Oui, les avocats. Quand on a annoncé notre volonté de permettre aux notaires de gérer des divorces par consentement mutuel, on a vu les avocats se dresser pour défendre leur pré-carré comme si on voulait leur voler le pain de la bouche. Au fond, plus c’est conflictuel, plus cela les arrange !
Mais si on libéralise l’installation des grandes surfaces, le petit commerce sera en danger !
Moi, j’ai une vision inverse. Dans ce domaine, plus on protège, plus on paupérise. Je pense que si on installe une grande surface dans un secteur, elle crée un dynamisme commercial qui permet à d’autres commerces de s’installer. D’ailleurs, on le voit bien aujourd’hui dans l’agglomération : certains centres-villes sont en train de mourir car on ne trouve plus que des banques et des coiffeurs. Mais l’alimentaire a disparu.
Et vous êtes prêt aussi à supprimer les Départements ?
Oui, et c’est là où je me distingue du Président de la République qui veut au contraire les garder. Car je suis un régionaliste convaincu et je pense qu’à terme, il est logique que les Départements soient intégrés dans les Régions. Même si 20 des 22 conseils régionaux sont détenus par la gauche, cela ne change pas ma vision de l’aménagement du territoire.
C’est du libéralisme sauvage ?
Pas du tout. Il faut faire cela de manière intelligente. Alors qu’aujourd’hui, certains membres des commissions qui autorisent ou non ces installations de grandes surfaces, ne sont là que pour bloquer des concurrents. Mais ils doivent comprendre que le client n’est plus captif ! Le consommateur va où il veut. C’est à ces professionnels de se remettre en question ! Et ils ne doivent pas avoir peur de la concurrence car le soleil brille pour tout le monde.
Certains députés UMP craignent que Sarkozy court-circuite le Parlement avec ce rapport Attali ?
Effectivement. Mais Nicolas Sarkozy nous a donné des assurances que le gouvernement assumerait ses responsabilités et que le Parlement serait partie prenante si des mesures sont prises. Je n’ai donc plus aucune inquiétude à ce sujet.

A lire également : l'interview de Jihade Belamri, le seul patron lyonnais qui a participé à la commission Attali.



Tags : cochet | attali |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.