Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Débuts incertains pour l’OL à Gerland

LyonMag

Entre des blessures en défense et au milieu mais aussi l'espoir affiché par Hubert Fournier d'un renfort en attaque, l'OL débute en championnat dans l'incertitude ce dimanche contre Rennes à Gerland.

Certes, l'Olympique Lyonnais a franchi le cap du 3e tour préliminaire de la Ligue Europa contre le modeste club tchèque du FK Mlada Boleslav et tentera d'atteindre de nouveau la phase de poules de l'épreuve en éliminant l'équipe roumaine du FC Astra, mais à l'heure de commencer en L1, il faut déjà penser à rebâtir une défense.

Ainsi, Maxime Gonalons devrait jouer en défense centrale au côtés de Lindsay Rose, l'une des deux recrues, sorti il y a trois jours par précaution après avoir ressenti "une raideur à la cuisse". Il faudra espérer que cela ne soit pas plus grave sous peine de devoir perdre ce joueur après avoir déjà perdu Henri Bedimo qui a déjà trois semaines d'arrêt pour une blessure musculaire.
Son absence s'ajoute à la suspension de Bakary Koné, un reliquat de la saison passée, de Milan Bisevac qui ne reprendra que la semaine prochaine, lui aussi touché par un souci musculaire, ou encore de Mouhamadou Dabo blessé à un genou dans la phase de préparation. "Ce qui est embêtant, c'est que cela touche un même secteur de jeu", reconnaît Hubert Fournier. Pas tout à fait car trois joueurs majeurs du milieu de terrain sont aussi en soins ou en reprise.

En tout cas, ils ne sont pas disponibles et nous voulons parler de Yoann Gourcuff et Clément Grenier mais aussi de Gueïda Fofana que l'on ne reverra pas avant le mois de janvier, au mieux après une intervention chirurgicale à une cheville.
Le nouveau département de la performance est donc déjà sous pression mais comme le soulignait cette semaine Hubert Fournier, il ne faudrait pas non plus croire que cette nouvelle organisation supprimera d'un coup tous les problèmes physiques liés à l'activité d'une équipe de football qui plus est appelée à jouer une soixantaine de rencontres par saison avec l'accumulation de fatigue et autres traumatismes qui en découlent.

 Face à un adversaire réputé pour être une bête noire de l'OL à Gerland (2 victoires, 6 nuls lors des 10 derniers Lyon-Rennes) et dont l'effectif a été assez bouleversé depuis les deux derniers marchés des transferts, l'équipe lyonnaise aura au moins l'avantage mental d'avoir déjà disputé deux matches de compétition et d'évoluer avec un effectif stable, des joueurs qui se connaissent bien en conséquence.

Il y a un an à la même époque, l'Olympique Lyonnais en avait profité pour gagner ses deux premiers matches de L1 contre Nice et à Sochaux (qui se sont classés au final 17e et 18e...) mais la suite, jusqu'à l'automne avait été plus délicate en championnat tout du moins.



Tags : Ligue 1 | olympique lyonnais |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.