Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Thierry Braillard et David Kimelfeld - LyonMag

Nouveau gouvernement : Braillard et Kimelfeld, deux noms à surveiller mardi ?

Thierry Braillard et David Kimelfeld - LyonMag

C'est l'exercice favori des journalistes ce lundi : la politique-fiction. Et si Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ne font pas partie du nouveau gouvernement de Manuel Valls, qui va les remplacer ? Qui fera les frais de ce remaniement, cinq mois après l'arrivée de Valls à Matignon ?

La question que les Lyonnais, férus de politique, peuvent se poser aujourd'hui, c'est bien de savoir si Gérard Collomb a une chance de rentrer au gouvernement. Baron confirmé et affirmé à Lyon, il ne serait qu'un rouage dans la mécanique gouvernementale à Paris. Mais pour la première fois, le sénateur-maire PS n'a pas "fermé la porte" à une nomination. D'habitude, il préfère assurer le coup en disant qu'il n'est pas intéressé ou qu'on n'a pas besoin de lui à la capitale.

Et si ? Lyon a un nouveau maire dans les prochaines semaines

Premier concerné par cette potentielle nomination (à l'Intérieur, à l'Education ou au Redressement Productif selon les quelques rumeurs locales) : son dauphin David Kimelfeld.
Car Gérard Collomb devrait alors se séparer d'au moins un mandat et ce serait probablement celui de maire de Lyon. Pas question d'abandonner la Métropole à quatre mois de sa création ! Il faudrait cependant que le poste soit beau car Collomb reste attaché à son siège à l'Hôtel de Ville.

Après avoir informé le préfet de sa volonté, un maire démissionnaire refait partie du conseil municipal. Ce dernier, selon les conditions de l'article L. 2122-8 du code général des collectivités territoriales, doit alors se réunir pour procéder à l'élection d'un nouvel édile.
Sans campagne, ce serait donc David Kimelfeld qui l'emporterait, porté par des socialistes majoritaires avec leurs partenaires locaux. Il mettrait alors un coup d'accélérateur sur un organigramme que beaucoup disent prédéfini et qui sacrerait le maire du 4e arrondissement comme le digne héritier de Collomb en 2020, voire avant si le cumul des mandats frappait ce dernier en cours de mandat.
A moins que Georges Képénékian, actuel premier adjoint de Collomb, ne lui vole la vedette en attendant les prochaines municipales...

Et si ? Lyon perd un représentant au plus haut sommet de l'Etat


Autre politique lyonnais qui pourrait voir son destin lié aux décisions de Manuel Valls : Thierry Braillard. Le secrétaire d'Etat aux Sports n'a pas fait de vagues depuis sa récente nomination et peut même se targuer d'avoir vu les sportifs français réaliser de beaux exploits sous son mandat, que ce soit à la Coupe du Monde de football, au Tour de France ou récemment en athlétisme et en natation.
Mais voilà, Braillard est membre du Parti Radical de Gauche. Et début août, le président du parti, Jean-Michel Baylet, avait taclé la réforme territoriale, précisant au Nouvel Observateur que son désaccord avec François Hollande était "grave et profond". Les Radicaux du gouvernement, Braillard mais aussi Sylvia Pinel et Annick Girardin, pourraient donc malgré eux être intégrés à la liste des "frondeurs". Car tant qu'à faire, Manuel Valls ne devrait pas s'embarrasser d'autres voix dissidentes.



Tags : braillard | kimelfeld |

Commentaires 6

Déposé le 25/08/2014 à 22h06  
Par 1789 n'a pas fini le boulot Citer

Ah ça ira... ça ira... ça ira... a écrit le 25/08/2014 à 15h20

La politique est l'un des rare domaine où l'incompétence est valeur et l'humilité un défaut.

+1

Déposé le 25/08/2014 à 18h05  
Par Konceledize Citer

Michel Bobard a écrit le 25/08/2014 à 15h57

Et pourquoi pas Blachier au numérique ?
L'essentiel c'est qu'il y ait des lyonnais qui fassent entendre leur voix au gouvernement, fassent avancer les dossiers locaux.
Les lyonnais d'abord !

Et pourquoi pas Dédé, mon pote comme Ministre ?
Il sera au moins aussi nul voire meilleur que tous les prétendants professionnels.
Sinon, il y a mon autre pote Momo, qui lui est super compétent mais trop basané pour des fonctions gouvernementales chez les socialistes, ils le préfèrent comme électeur.

Déposé le 25/08/2014 à 17h45  
Par Balencier Citer

T. Braillard le retour...les ascenseurs montent et descendent.
Georges Kepenekian aurait la Mairie sans une élection directe ? trop fort

Déposé le 25/08/2014 à 15h57  
Par Michel Bobard Citer

Et pourquoi pas Blachier au numérique ?
L'essentiel c'est qu'il y ait des lyonnais qui fassent entendre leur voix au gouvernement, fassent avancer les dossiers locaux.
Les lyonnais d'abord !

Déposé le 25/08/2014 à 15h20  
Par Ah ça ira... ça ira... ça ira... Citer

La politique est l'un des rare domaine où l'incompétence est valeur et l'humilité un défaut.

Déposé le 25/08/2014 à 14h54  
Par les pendules à l'heure Citer

Qu'a donc fait BRAILLARD pour faire briller le championnat du monde de foot ? franchement ! il a fait du tourisme à bon compte ? ça oui ! mais le reste n'est qu'une pure coincidence ! et ils étaient 2 à se partager cette coincidence ! il faut bien tout cela n'est ce pas ?

Quant à COLOMBINUS, il passe sur tous les plateaux comme un grand rabin qui donne des conseils, lui qui a été fonctionnaire toute sa vie durant et qui n'a jamais eu entre les mains le budget d'une société qui ne dépense qu'au vu du prévisionnel de recettes et non le contraire (p.m. grand stade et ses erreurs du choix du lieu d'implantation)

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.