Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Rhône-Alpes : le secteur du bâtiment tire la sonnette d’alarme

LyonMag

Avec une perte de 6 300 emplois entre 2008 et 2013, le secteur du bâtiment connaît une crise sans précédent dans la région Rhône-Alpes.

Ce sont donc des présidents de fédération inquiets qui étaient réunis ce lundi matin afin de présenter un plan d'urgence pour le BTP. "Il s'agit de sauver un secteur et son modèle économique et social", explique Jacques Blanchet, président de la FFB Région Rhône-Alpes, mettant en avant des niveaux d'activité historiquement bas. Rien que dans le Rhône, le recul des mises en chantier de logements a diminué de 37% sur un an ; il est de -22,5% en moyenne sur la région avec 33 000 logements commencés ces derniers mois.

Les carnets de commandes ont donc du mal à se remplir, et ce malgré les mesures du plan de relance du logement annoncé l'été dernier par le gouvernement qui selon la fédération régional ne pourront produire d'effets avant un délai de 12 à 18 mois. Les présidents des différentes fédérations proposeront donc dans les prochains jours une série de 17 propositions auprès des services de l'État, du Conseil Régional, du Comité des Banques et des collectivités locales, et à mettre en place dans les plus brefs délais. "Ces 17 mesures, on va aller les présenter à tous nos interlocuteurs pour essayer de trouver point par point des accords sur le fait de relancer l'activité. On parle notamment du remboursement de la TVA aux collectivités", poursuit Jacques Blanchet.

A noter que la Fédération Française du Bâtiment Rhône-Alpes a déjà rendez-vous avec le préfet de Région, Jean-François Carenco. En plus des inquiétudes du secteur, il s'agira d'évoquer les chantiers arrêtés en Rhône-Alpes, une problématique importante dans la relance du secteur. "Nous sommes combatifs et nous voulons trouver des solutions maintenant", a résumé président de la FFB Région Rhône-Alpes.



Tags : bâtiment | rhône-alpes |

Commentaires 7

Déposé le 06/11/2014 à 17h46  
Par Gregorius Plantus Citer

Oh mais c'est la tour Lucius Munatius Plancus ?II

Déposé le 04/11/2014 à 18h12  
Par Denis Citer

Non seulement , il y a moins de chantiers , mais le peu qui restent sont pris par des entreprises qui utilisent des travailleurs détachés .
Rien d'illégal , mais sur un chantier public payé avec nos impôts ,les donneurs d'ordre ferait bien d'en limiter l'usage ...

Déposé le 04/11/2014 à 17h35  
Par nilt Citer

Honteux a écrit le 04/11/2014 à 12h34

Ils suffit de voir les centaines de constructions de lieux de cultes que l'on stoppe en cours de construction car les illuminés d’extrême droite y opposent leur veto.
En période de crise (chômage) que traverse notre pays,pouvons-nous accorder de l'importance aux desiderata de cette frange d’excités haineux ?
Des milliers de postes seraient à pourvoir sur ces constructions,si nous laissions hurler à la mort ces hyènes enragées sans leur prêter attention !

C'est pour une autre raison, quel lieux de culte d’abord, il y a bien assez d’églises en France.

Mais je vois de quel lieux de cultes tu parle,

Déposé le 04/11/2014 à 12h34  
Par Honteux Citer

max a écrit le 03/11/2014 à 20h56

en mme temps si les maires ne refusaient pas abusivement les permis de construire, on pourrait lancer des chantiers mais ils prfrent rester au chaud dans leur fauteuils que de participer la relance !

Ils suffit de voir les centaines de constructions de lieux de cultes que l'on stoppe en cours de construction car les illuminés d’extrême droite y opposent leur veto.
En période de crise (chômage) que traverse notre pays,pouvons-nous accorder de l'importance aux desiderata de cette frange d’excités haineux ?
Des milliers de postes seraient à pourvoir sur ces constructions,si nous laissions hurler à la mort ces hyènes enragées sans leur prêter attention !

Déposé le 04/11/2014 à 11h03  
Par gillesb Citer

la liaison lyon-turin est une aberration économique, c'est un suicide collectif si l'on signe cela , même la cour des comptes l'a condamné en disant que c'était de la pure folie de le faire.

Par contre concernant les barrages et ceux que je connais il me semble que tout le monde y a retrouvé son compte ensuite et que ça a dopé le tourisme, lécologie et la qualité de vie des gens (monteynard, serre ponçon etc ....)

Déposé le 03/11/2014 à 20h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par max Citer

en mme temps si les maires ne refusaient pas abusivement les permis de construire, on pourrait lancer des chantiers mais ils prfrent rester au chaud dans leur fauteuils que de participer la relance !

Déposé le 03/11/2014 à 15h59  
Par C'est certain qe Citer

C'est certain que si l'on abandonne le barrage de Sivens, l’aéroport de Nantes la liaison Lyon Turin et autre grandes infrastructures, on risque pas de créer des emplois.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.