Rythmes scolaires à Lyon : 62% des écoliers participent aux activités

Rythmes scolaires à Lyon : 62% des écoliers participent aux activités
photo d'illustration - Lyonmag.com

Deux mois et demi après la rentrée, la Ville de Lyon a fait un point d'étape sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires.

Les 36 249 élèves des écoles publiques de Lyon ont notamment vu leur emploi du temps modifié, avec des cours assurés le mercredi matin, et des activités proposées le vendredi après-midi.
A ce jour, 22 765 enfants sont inscrits au "vendredi aprem'", soit 62,8% des écoliers lyonnais. On note tout de même des disparités selon les arrondissements. Ainsi, "les arrondissements présentant les taux d'inscription les plus faibles de la Ville de Lyon sont les arrondissements dont la sociologie est la plus populaire. C'est un phénomène malheureusement connu de "sous mobilisation" de l'offre publique et associative dans ces territoires", analyse la Ville qui a également reconnu "avoir eu du mal à anticiper" certains aspects de la réforme.

Près d'un animateur sur deux n'a pas le BAFA


Malgré tout, "le projet établi par la Ville et ses partenaires semble répondre aux besoins des parents en termes de prise en charge des enfants." Il faut dire que ces activités périscolaires sont assurées par 32 associations. Concrètement, plus de 1500 personnes ont été recrutées par la Ville de Lyon pour assurer la mise en oeuvre de la réforme. Mais la précipitation a des limites. Ainsi, l'équipe d'Anne Brugnera a reconnu que près d'un animateur sur deux n'avait pas le BAFA. Ce qui peut expliquer les incidents survenus dans certaines écoles (fugue, enfants blessés...).

Parmi les activités proposées, on retrouve des jeux d'équipe classiques, des activités de découverte artistique collective mais aussi des ateliers thématiques ou encore des activités sportives.

Si les bases du dispositif sont désormais posées à l'occasion de la clôture du premier trimestre, une deuxième phase s'ouvre avec le vote en conseil municipal du 24 novembre du Projet éducatif de territoire. "Cette étape permettra de répondre aux attentes légitimes des familles en ce qui concerne le contenu pédagogique du temps périscolaire", indique la Ville.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Les minables le 21/11/2014 à 06:43

Cette équipe municipale est en-dessous de tout en ce qui concerne la gestion des écoles primaire s. Au lieu de faire des déclarations ineptes sur le CDI le sénateur maire dont la profession est d'apres ses dires élu aurait du appliquer la période d'essai à lui-même nous en serions peut-être débarrassé s.............

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.