Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Fermeture de l’internat Favre : manifestation ce vendredi devant l’Hôtel de Ville

Les salariés de l'établissement du 4e arrondissement ont tenu à faire part de leur colère ce vendredi en marge du conseil municipal qui se tenait à l'Hôtel de Ville de Lyon. Cette manifestation avait pour objectif de s'opposer à la fermeture de l'internat Adolphe-Favre qui accueille des enfants en difficultés scolaires. A noter que dans le cadre de cette mobilisation, 24 cantines scolaires de Lyon n'ont pas servi de repas aux élèves pour le dernier jour de l'année.


Commentaires 11

Déposé le 20/12/2014 à 11h26  
Par Michel Bobard Citer

Franjo la culture c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale.

Puisque vous m'obligez à être précis.
Je vais m'en donner à coeur joie.
Une place de crèche publique c'est 15 991 euros par enfant et par an.
Seulement en moyenne 16% sont assumés par les parents et 10% par l'entreprise.
Le reste est assumé par la ville, l'Etat et la CAF.
Le brillant mathématicien que vous êtes sera surement faire cette multiplication niveau CM2
15991x50x74%
Oh on retombe sur les 600 000 euros d'argent public/an que j'évoquais au dessus, si c'est pas d'un triste...
Rien que dans le 3ème, vous en avez une dizaine de ce type...
N'est-ce pas dispensable ?

Vous pouvez retrouver ces chiffres sur le site de la ville "Section petite enfance"
http://www.lyon.fr/cs/Satellite?blobcol=urldata&blobheadername1=Content-Disposition&blobheadername2=MDT-Type&blobheadername3=Content-Type&blobheadervalue1=inline;+filename="811/620/guide-où-faire-garder-ptit-gone.pdf"&blobheadervalue2=abinary;+charset=UTF-8&blobheadervalue3=application/pdf&blobkey=id&blobtable=MungoBlobs&blobwhere=5000081267754&ssbinary=true

Celles et ceux qui veulent jouer les Don Quichotte de l'argent public.
Commencez déjà par balayer devant votre porte :)

Riri a finalement raison, on est en face d'une société de plus en plus démagogique.
D'un côté on se paye des téléphones dernier cris, on fanfaronne et d'un autre on ne supporte pas de payer le juste coût des services publics, on s'indigne.
Une vrai société d'assistés qui veut toujours plus de services publics mais qui ne veut pas sortir le moindre euro supplémentaire de sa poche.

Déposé le 19/12/2014 à 21h56  
Par Franjo Citer

Michel Bobard a écrit le 19/12/2014 à 18h41

Islamophobe je ne vois pas la rapport.
Par contre aucun inconvénient de discuter de la politique familiale.

Je n'ai aucun tabou et personnellement je n'ai pas peur de dire que l'enfant est trop souvent la variable d'ajustement.

On peut être de gauche et être réaliste.

Vous faites surement partie des personnes qui honissent les grands projets mais qui en même temps chérissent les services publics gloûtons en coûts de fonctionnement.

Vous savez ce genre de personnes qui nous disent en coeur :
Avec le stade on aurait pu construire tant d'écoles/collèges/lycée, tant d'hôpitaux, tant de crèches.

Les accès du stade c'est 200 millions d'euros d'investissement pour des coûts de fonctionnement très faibles.
Un rapport de 1 pour 200, pour un euro investi on a 0,005€ de coût de fonctionnement annuel
Une crèche c'est un rapport de 1 à 5
Une crèche municipale de 50 places c'est 3 millions d'euros d'investissement et 600 000 euros de coût de fonctionnement annuel, pour un euro investi, 20 centimes de coût de fonctionnement/an c'est énorme.
On peut faire le même rapprochement avec la construction effrénée d'écoles, collèges, lycées.
Quand je vois les sommes englouties par les collectivités locales, ça me laisse perplexe.
Plusieurs centaines de millions par an consacrés par la région pour les lycées, n'y a t'il pas mieux à faire ?

Cela fait quinze ans qu'on nous bassine sur les classes à petit effectif (moins de 25 élèves par classe), sommes nous mieux classer ? non
De mon temps on était plus nombreux et ça nous a pas empêché de reussir.

tu as fumé quoi bobard ce soir ? Ou alors c'est l'effet euphorisant de Noël couplé avec celui du pot de fin d'année !
Non, parce que oser comparer, sans rire, le rapport coût de fonctionnement / investissement d'une route, et celui d'une crèche municipale ou d'un collège, faut vraiment être complètement à l'ouest !
Sans compter avec le côté totalement farfelu, ou révélateur, des sommes annoncées : 3M€ pour construire une crèche municipale de 50 places, c'est y compris l'enveloppe versée à l'élu je suppose ? et les 600 k€ de coût de fonctionnement, ils ne sont pas un peu compensés par la participation des familles (tiens, comme par hasard, en faisant le calcul des sommes versées par les familles de 50 enfants accueillis par une crèche, on tombe sur environ ... 600 k€ / an) ?
Par contre, les accès au stade (je parle des accès routiers bien sûr, échangeurs et voiries nouvelles au milieu des champs), sauf à créer un péage pour ceux qui les utiliseront, au profit de la collectivité qui les a financés, le million d'€ il sera plutôt mensuel voire hebdomadaire au bout de quelques années.
Quelles âneries ne sortirait-il pas pour tenter de justifier ce gaspillage colossal des accès à un stade de foot ?

Déposé le 19/12/2014 à 20h45  
Par reynard Citer

Michel Bobard a écrit le 19/12/2014 à 18h41

Islamophobe je ne vois pas la rapport.
Par contre aucun inconvénient de discuter de la politique familiale.

Je n'ai aucun tabou et personnellement je n'ai pas peur de dire que l'enfant est trop souvent la variable d'ajustement.

On peut être de gauche et être réaliste.

Vous faites surement partie des personnes qui honissent les grands projets mais qui en même temps chérissent les services publics gloûtons en coûts de fonctionnement.

Vous savez ce genre de personnes qui nous disent en coeur :
Avec le stade on aurait pu construire tant d'écoles/collèges/lycée, tant d'hôpitaux, tant de crèches.

Les accès du stade c'est 200 millions d'euros d'investissement pour des coûts de fonctionnement très faibles.
Un rapport de 1 pour 200, pour un euro investi on a 0,005€ de coût de fonctionnement annuel
Une crèche c'est un rapport de 1 à 5
Une crèche municipale de 50 places c'est 3 millions d'euros d'investissement et 600 000 euros de coût de fonctionnement annuel, pour un euro investi, 20 centimes de coût de fonctionnement/an c'est énorme.
On peut faire le même rapprochement avec la construction effrénée d'écoles, collèges, lycées.
Quand je vois les sommes englouties par les collectivités locales, ça me laisse perplexe.
Plusieurs centaines de millions par an consacrés par la région pour les lycées, n'y a t'il pas mieux à faire ?

Cela fait quinze ans qu'on nous bassine sur les classes à petit effectif (moins de 25 élèves par classe), sommes nous mieux classer ? non
De mon temps on était plus nombreux et ça nous a pas empêché de reussir.

de réussir à quoi ? à faire le pitre depuis que tu es élu mon pôv chat signol ????

et d'user et d'abuser du "tout petit" pouvoir qu'on a eu tort de te donner ?

Déposé le 19/12/2014 à 19h16  
Par Michel. Citer

Michel Bobard a écrit le 19/12/2014 à 18h41

Islamophobe je ne vois pas la rapport.
Par contre aucun inconvénient de discuter de la politique familiale.

Je n'ai aucun tabou et personnellement je n'ai pas peur de dire que l'enfant est trop souvent la variable d'ajustement.

On peut être de gauche et être réaliste.

Vous faites surement partie des personnes qui honissent les grands projets mais qui en même temps chérissent les services publics gloûtons en coûts de fonctionnement.

Vous savez ce genre de personnes qui nous disent en coeur :
Avec le stade on aurait pu construire tant d'écoles/collèges/lycée, tant d'hôpitaux, tant de crèches.

Les accès du stade c'est 200 millions d'euros d'investissement pour des coûts de fonctionnement très faibles.
Un rapport de 1 pour 200, pour un euro investi on a 0,005€ de coût de fonctionnement annuel
Une crèche c'est un rapport de 1 à 5
Une crèche municipale de 50 places c'est 3 millions d'euros d'investissement et 600 000 euros de coût de fonctionnement annuel, pour un euro investi, 20 centimes de coût de fonctionnement/an c'est énorme.
On peut faire le même rapprochement avec la construction effrénée d'écoles, collèges, lycées.
Quand je vois les sommes englouties par les collectivités locales, ça me laisse perplexe.
Plusieurs centaines de millions par an consacrés par la région pour les lycées, n'y a t'il pas mieux à faire ?

Cela fait quinze ans qu'on nous bassine sur les classes à petit effectif (moins de 25 élèves par classe), sommes nous mieux classer ? non
De mon temps on était plus nombreux et ça nous a pas empêché de reussir.

Vos propos, je cite : "Faire des enfants pour ne pas s'en occuper par la suite c'est ce que j'appelle de l'irresponsabilité".
C'est exactement ce que disent tous les islamophobes à propos du nombre d'enfants des familles musulmanes.
Il est vrai qu'ils ajoutent aussi "pour toucher les allocations" mais vous avez un poste auquel vous tenez et vous avez pris grand soin de ne pas franchir la limite, cela ferait désordre en Collombie socialiste déjà que l'on vous accuse ne pas être des socialistes.

Pour le stade, je ne vois aucun rapport avec mon intervention mais puisque vous me donnez l'occasion d'en dire un mot, je dirai : pourquoi pas.
Mais une chose m'intrigue, je vous ai lu à plusieurs reprises hurler que le Grand Stade était un projet privé, pourquoi voulez-vous alors le comparer à des projets publics ?
On ne compare pas des choux et des carottes.

Pour ma part sinon, je pense qu'il n'y a pas de grand pays ni grande métropole sans grands projets boostés par l'Etat.

Déposé le 19/12/2014 à 18h41  
Par Michel Bobard Citer

Michel. a écrit le 19/12/2014 à 17h45

Islamophobe et eugéniste le Michel Bobard.
De mieux en mieux en Collombie lyonnaise.

Islamophobe je ne vois pas la rapport.
Par contre aucun inconvénient de discuter de la politique familiale.

Je n'ai aucun tabou et personnellement je n'ai pas peur de dire que l'enfant est trop souvent la variable d'ajustement.

On peut être de gauche et être réaliste.

Vous faites surement partie des personnes qui honissent les grands projets mais qui en même temps chérissent les services publics gloûtons en coûts de fonctionnement.

Vous savez ce genre de personnes qui nous disent en coeur :
Avec le stade on aurait pu construire tant d'écoles/collèges/lycée, tant d'hôpitaux, tant de crèches.

Les accès du stade c'est 200 millions d'euros d'investissement pour des coûts de fonctionnement très faibles.
Un rapport de 1 pour 200, pour un euro investi on a 0,005€ de coût de fonctionnement annuel
Une crèche c'est un rapport de 1 à 5
Une crèche municipale de 50 places c'est 3 millions d'euros d'investissement et 600 000 euros de coût de fonctionnement annuel, pour un euro investi, 20 centimes de coût de fonctionnement/an c'est énorme.
On peut faire le même rapprochement avec la construction effrénée d'écoles, collèges, lycées.
Quand je vois les sommes englouties par les collectivités locales, ça me laisse perplexe.
Plusieurs centaines de millions par an consacrés par la région pour les lycées, n'y a t'il pas mieux à faire ?

Cela fait quinze ans qu'on nous bassine sur les classes à petit effectif (moins de 25 élèves par classe), sommes nous mieux classer ? non
De mon temps on était plus nombreux et ça nous a pas empêché de reussir.

Déposé le 19/12/2014 à 17h56  
Par Franjo Citer

"Si on n'a pas les moyens de faire des enfants, on n'en fait pas."
Attention bobard, avec des raisonnements pareils, bientôt il n'y aura plus de footballeurs à Lyon !!!
Sinon, tu finis le boulot plus tôt le vendredi à ce que je vois. Idéal pour aller s'occuper de ses enfants et leur éviter l'internat, hein !!!

Déposé le 19/12/2014 à 17h45  
Par Michel. Citer

Islamophobe et eugéniste le Michel Bobard.
De mieux en mieux en Collombie lyonnaise.

Déposé le 19/12/2014 à 17h33  
Par @ michelbobard Citer

Internat Adolphe Favre est un établissement de placement PJJ : Etablissements de placement PJJ (EPE – CEF – CER - UEMO - FAE) : Les établissements de la Protection judiciaire de la Jeunesse mettent en œuvre les mesures de placement soustrayant le mineur à son milieu naturel.
Cela veut dire qu'ils ne peuvent être maintenus dans leurs familles soit qu'elles mettent en danger l'enfant (ou l'adolescent) soit que l'enfant (ou l'adolescent) est en rupture sociale (délinquance, violence ...) Alors à moins de mettre en place un permis d'enfanter, oui c'est à la société de prendre en charge ces adultes en devenir si l'on veut qu'ils ne posent plus de problèmes et qu'ils apportent dans l'avenir leur contribution à la société.

Déposé le 19/12/2014 à 17h18  
Par YOUP LA BOUM Citer

Tous pourris a écrit le 19/12/2014 à 16h57

On s'en foot on a le musée des confluences, pour pas cher, et aussi bientôt deux stades. Que demande le peuple? Des loisirs, pas du boulot, et surtout pas de réflexion ça fait mal aux neurones!

Ouai Bien dit Jean Claude ! "Tous pourris" ! "Tous pourris" : Allez on s'reprend un canon de rouge ! Tous pourris !

Déposé le 19/12/2014 à 16h59  
Par Michel Bobard Citer

Et si les gens commençaient par s'occuper des leurs bambins ?
Faire des enfants pour ne pas s'en occuper par la suite c'est ce que j'appelle de l'irresponsabilité.
Reprochez aux élus ce qu'on n'est pas capable de faire soi-même c'est un sport bien français.

Certains critiquent le stade des lumières mais le stade va rapporter énormement à la ville. N'en doutez pas un seul instant. Les crèches, les internats ça coûtent énormement à la ville et ça rapportent pas grand chose.
Ce sont des choses dispensables.
Je ne veux pas apporter de l'eau au moulin de Zemmour mais quand même...
Je trouve que les familles d'aujourd'hui comptent un peu trop sur l'Etat sur des choses qui sont avant tout du ressort personnel.



Si on n'a pas les moyens de faire des enfants, on n'en fait pas.

Déposé le 19/12/2014 à 16h57  
Par Tous pourris Citer

On s'en foot on a le musée des confluences, pour pas cher, et aussi bientôt deux stades. Que demande le peuple? Des loisirs, pas du boulot, et surtout pas de réflexion ça fait mal aux neurones!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.