Lyon : près de 200 médecins manifestent contre le projet de loi sur la santé

Lyon : près de 200 médecins manifestent contre le projet de loi sur la santé
LyonMag.com

170 médecins ont manifesté en début d'après-midi devant le siège de l'Agence Régionale de la Santé, dans le quartier de la Part-Dieu.

En grève depuis ce matin, les médecins généralistes et les spécialistes entendaient dénoncer le projet de loi sur la santé de Marisol Touraine qui prévoit notamment la généralisation du tiers-payant ou encore la possibilité de se faire vacciner chez son pharmacien.
Le texte prévoit également de donner à l'Agence Régionale de Santé le pouvoir de définir les territoires de proximité et ainsi réduire la liberté d'installation des libéraux.
 Pour les syndicats, ce projet de loi mettrait en danger la profession de médecin généraliste. Ils appellent à une nouvelle journée de grève le 6 janvier prochain.

A noter que les médecins urgentistes, qui avaient débuté lundi un mouvement de grève illimité, ont finalement repris le travail après un accord sur la réduction de leur temps de travail.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jeansais le 24/12/2014 à 17:53

23€? question: mon médecin généraliste dans une petite ville est lui à 30€.
Combien vous demandent vos médecins généralistes ?

La base de remboursement de la sécu pour une consultation est de 23€ (remboursé à 70%) mais il y a les médecins de secteur 1 ( donc conventionnés avec la sécu) à honoraires libres avec "dépassement maîtrisé"...
Bel euphémisme pour laisser à certains le "soin" de s'enrichir avec la maladie des patients...
La sécu s'est en fait défaussée sur les malades et les mutuelles en faisant la politique de l'autruche..
Et face au lobby médical aucun gouvernement n'osera modifier ce "petit arrangement" entre amis...
La paiement du seul ticket modérateur est un" cache misère "pour les patients...ainsi pour un consultation de 30€ le malade économisera 15,10€ de paiement direct mais devra régler 14,90€ en attendant le remboursement éventuel de sa mutuelle...et encore 30€ aujourd'hui c'est pas cher chez un spécialiste...
Cliniques privées, laboratoires pharmaceutiques, de prélèvements, pharmaciens, médecins, opticiens...ont fait de la maladie et de la souffrance un bien commercial.

Signaler Répondre

avatar
Bravo !!! le 24/12/2014 à 15:54
pathétique a écrit le 24/12/2014 à 12h06

vous avez la réponse à votre question dans votre réponse.

bravo, dix mots à la suite sans faute d'orthographe ou de conjugaison !

Signaler Répondre

avatar
begood le 24/12/2014 à 13:02
Jeansais a écrit le 23/12/2014 à 18h44

Les généralistes de secteur 1 à 23 € la consultation ne sont pas des nantis mais certains spécialistes du secteur 2 pratiquent des dépassements d'honoraires indécents 150 200 € voire plus pour une simple consultation.
Ces médecins avec les cliniques privées dont ils sont souvent actionnaires ont transformé la maladie en bien commercial ...La HONTE

23€? question: mon médecin généraliste dans une petite ville est lui à 30€.

Combien vous demandent vos médecins généralistes ?

Signaler Répondre

avatar
pas de crise pour le corps médical le 24/12/2014 à 12:41
mic123 a écrit le 24/12/2014 à 00h31

La plupart des médecins préférent s'installer en ville, ils ne veulent plus s'ennuyer la vie, à 18 H la plupart des cabinets sont fermés, c'est pourquoi les urgences sont saturées, profession bien rémunérée, revenu confortable, moi je ne vais pas les plaindre ....Pour certains nous sommes des numéros, mais je connais encore un ou deux médecins généralistes qui ont la vocation heureusement.

ils jouissent d'un fonds de commerce qu'ils n'ont pas payer et qui ne souffre pas de la crise
et pour remplir cette fonction "publique" et jamais contrainnte, ils ont passé du temps en études, certes, mais que les contribuables leur ont payées ....

Pourrait on nous dire quel est le pourcentage de fils d'ouvrier qui ont bénéficier de ces études gratuites qui leur ont donné un bâton de maréchal ???

Ce n'est plus le "médecin de campagne" que nous avons à connaitre, non ! ce n'est plus par vocation, mais par opportunisme,

Grève et manifestations tout à fait comparables à celles entreprises par les syndicats de la SNCF qui nous vendent qu'ils font grève pour le bien du peuple, pour la continuité du service rendu, alors que ce n'est que pour la protection de leur corporatisme

Signaler Répondre

avatar
pathétique le 24/12/2014 à 12:06
Ridicule. a écrit le 24/12/2014 à 10h44

je comprendS. avec un s à la fin. plus de 10 années d'études (que NOUS vous payons) et vous ne savez pas conjuguer le verbe comprendre à la première personne du singulier ? en plus vous ne nous faîtes pas de faveurs, on vous PAYE, vous nous DEVEZ les soins.

vous avez la réponse à votre question dans votre réponse.

Signaler Répondre

avatar
Ridicule. le 24/12/2014 à 10:44
pathétique a écrit le 24/12/2014 à 10h01

.... c'est quand je vois ces discours haineux à côté de la plaque, que je me demande pourquoi je me casse la tête pour soigner les gens... et je comprend pourquoi mes jeunes collègues n'en n'ont pas envie.... et bien j'espère pour vous que vous n'aurez jamais besoin de nous.

je comprendS. avec un s à la fin. plus de 10 années d'études (que NOUS vous payons) et vous ne savez pas conjuguer le verbe comprendre à la première personne du singulier ? en plus vous ne nous faîtes pas de faveurs, on vous PAYE, vous nous DEVEZ les soins.

Signaler Répondre

avatar
HYPOCRITE le 24/12/2014 à 10:08
pathétique a écrit le 24/12/2014 à 10h01

.... c'est quand je vois ces discours haineux à côté de la plaque, que je me demande pourquoi je me casse la tête pour soigner les gens... et je comprend pourquoi mes jeunes collègues n'en n'ont pas envie.... et bien j'espère pour vous que vous n'aurez jamais besoin de nous.

Où avez vous vu des "discours haineux" ?
Cette manière de faire fi des commentaires est tout à fait révélatrice de l'esprit méprisant du corps médical...

Signaler Répondre

avatar
pathétique le 24/12/2014 à 10:01

.... c'est quand je vois ces discours haineux à côté de la plaque, que je me demande pourquoi je me casse la tête pour soigner les gens... et je comprend pourquoi mes jeunes collègues n'en n'ont pas envie.... et bien j'espère pour vous que vous n'aurez jamais besoin de nous.

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 24/12/2014 à 00:31

La plupart des médecins préférent s'installer en ville, ils ne veulent plus s'ennuyer la vie, à 18 H la plupart des cabinets sont fermés, c'est pourquoi les urgences sont saturées, profession bien rémunérée, revenu confortable, moi je ne vais pas les plaindre ....Pour certains nous sommes des numéros, mais je connais encore un ou deux médecins généralistes qui ont la vocation heureusement.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 23/12/2014 à 18:44

Les généralistes de secteur 1 à 23 € la consultation ne sont pas des nantis mais certains spécialistes du secteur 2 pratiquent des dépassements d'honoraires indécents 150 200 € voire plus pour une simple consultation.
Ces médecins avec les cliniques privées dont ils sont souvent actionnaires ont transformé la maladie en bien commercial ...La HONTE

Signaler Répondre

avatar
danger le 23/12/2014 à 18:31
Aragon a écrit le 23/12/2014 à 17h27

La médecine est devenue une profession tres lucrative alors qu'avant c'était une vocation. C'est la banalisation de la médecine et l'appât du gain qui pose problème

c'est d'autant plus vrai que les 3/4 des promus de médecine préfère aller dans le libéral plutôt que dans les hôpitaux ce qui pose un problème:plus de 20% des médecins à l’hôpital viennent de l'étranger(Algérie,Roumanie etc...):
comment alors juger de la pertinence de la formation initiale?!

Signaler Répondre

avatar
Aragon le 23/12/2014 à 17:27

La médecine est devenue une profession tres lucrative alors qu'avant c'était une vocation. C'est la banalisation de la médecine et l'appât du gain qui pose problème

Signaler Répondre

avatar
SERMENT D'HYPCRITE le 23/12/2014 à 16:38

extrait du Serment de l'Ordre français des médecins de 1996 :
"Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire."

Mais bien sur, il est évident que ce n'est pas la soif du gain, mais "l'intérêt des patients" qu'ils défendent en refusant le tiers payant ou les vaccins chez le pharmacien....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.