Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Soitec abandonne le solaire et mise sur le mobile

Pour tenter de redresser ses comptes, Soitec a décidé de mettre un terme à son aventure dans le solaire. Une décision qui s'accompagne de la démission de son PDG-fondateur, André-Jacques Auberton-Hervé. Ce lundi, le groupe basé à Bernin (Isère) a annoncé son «?recentrage stratégique sur l'électronique,?coeur de métier du groupe?». Il met ainsi fin à près de dix années de diversification dans le solaire photovoltaïque à concentration. André-Jacques Auberton-Hervé cède par ailleurs la direction opérationnelle de l'entreprise à son directeur général délégué Paul Boudre, et conserve seulement la présidence du conseil d'administration. L'annulation surprise en décembre dernier d'un contrat de 300 millions de dollars aux Etats-Unis, explique en grande partie la décision. Au total, Soitec aura investi 400 millions d'euros dans la technologie solaire. Sa perte dépendra de la valorisation qu'il espère encore tirer de ses actifs, tant industriels que technologiques. Avec l'électronique, Soitec s'est repositionné pour pouvoir capter la croissance dans le mobile. A ce titre, il mise beaucoup sur sa nouvelle technologie, FD-SOI, qui permet de concevoir une nouvelle génération de puces, plus performantes et moins énergivores. Des accords ont d'ores et déjà été signés avec Samsung, via STMicro. Les premiers produits élaborés avec cette technologie seront commercialisés cette année.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.