Fontaines-sur-Saône : deux ans de prison avec sursis pour avoir brûlé un copain avec de l'essence

Fontaines-sur-Saône : deux ans de prison avec sursis pour avoir brûlé un copain avec de l'essence
DR

Les faits remontent au mois de mai 2012 dans le quartier des Marronniers à Fontaines-sur-Saône.

Suite à un différend, un adolescent de 14 ans aspergeait l'un de ses copains avec de l'essence avant de mettre le feu avec un briquet. La victime était gravement touchée et souffrait de brûlures du second degré sur les mains, le flanc et le visage.

Jugé devant le tribunal pour enfants pour "violences volontaires avec préméditation" et non plus pour "tentative d'assassinat" comme cela avait été indiqué dans un premier temps, l'adolescent a été condamné à deux ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve et obligation d'effectuer 210 heures de travail d'intérêt général.
Une peine inférieure aux réquisitions du parquet qui avait demandé trois ans d'emprisonnement, dont six mois ferme.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
voireuil le 01/03/2015 à 22:04

Nous sommes en socialie et il faut faire des économies pour nourrir les espèces exotiques!
Le prix de l'homme est en baisse!

Signaler Répondre

avatar
pfouit le 01/03/2015 à 17:47

grenande à plâtre contre un édifice religieux (mosquée après les attentats) au mans! 1 an ferme

Signaler Répondre

avatar
cerise le 01/03/2015 à 11:14

Sursis pour avoir tenter de brûler vif un copain, et réussi d'ailleurs. A 14 ans on sait quand même ce qu'on fait.
A côté de ça prison ferme pour des manifestants, des tagueurs (six mois fermes dans une affaire récente) qui n'ont pas même blessé ou insulté de visu quelqu'un.
Toooooout va bien!

Signaler Répondre

avatar
Riton le 28/02/2015 à 18:54

La justece doit on dire??????

Signaler Répondre

avatar
masme le 27/02/2015 à 17:59

Une justice toujours aussi clémente... Merci tata Taubira...

Signaler Répondre

avatar
Clémence le 27/02/2015 à 09:45

Pas cher payé, il devrait recommencer sous peu !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.