Viols à Villefontaine : le directeur d'école pédophile va être révoqué à vie

Viols à Villefontaine : le directeur d'école pédophile va être révoqué à vie
LyonMag

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce mardi l'engagement d'une procédure de révocation à vie de l'éducation nationale à l'encontre du directeur d'une école de Villefontaine, mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs.

"J'ai pris la décision de demander la révocation définitive de cet homme", a déclaré la ministre sur France Bleu Isère. Ses services ont ainsi adressé un courrier à l'académie de Grenoble afin qu'elle utilise un article du code de l'éducation pour engager cette procédure à l'encontre du quadragénaire, condamné pour détention d'images à caractère pédopornographique par le tribunal de Lyon en 2008.

L'article en question, le L 911-5, prévoit que "sont incapables de diriger un établissement d'enseignement du premier degré (....), ou d'y être employés, à quelque titre que ce soit : ceux qui ont subi une condamnation judiciaire pour crime ou délit contraire à la probité et aux mœurs".

Suspendu depuis le 24 mars dernier, l'enseignant imposait des fellations aux écoliers lors "d'ateliers du goût" au fond de la classe ; il aurait fait au moins 25 victimes.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
limousin le 31/03/2015 à 16:09
Robert a écrit le 31/03/2015 à 15h28

Il est INACCEPTABLE que Xavier Darcos, ministre UMP de l'éducation en 2008, n'ai pas pris cette mesure !

Ce criminel n'aurait pu commettre ses crimes.

Je salut la juste et rapide décision d'une ministre socialiste.

sauf que :
- le ministre actuel répond à côté pour expliquer quelle doit être la première démarche (disciplinaire) en tel cas ; n'oubliez pas que si l'intéressé doit être "révoqué", il faut tout de même prévoir le conseil de discipline, avant ; ce ministre va-t-il révoquer sans cette formalité obligatoire ?
- le ministre actuel se contredit de manière flagrante : d'un côté, on favorise "la théorie du genre" et autres succédanés.... du même genre et en même temps, il faut lutter contre la pédophilie ?

En réalité, ce ministre aurait dû DEJA sanctionner l'inspection des services qui a pratiqué un silence-radio sur ces faits qu'il connaissait depuis un moment.
On n'a pas franchement à féliciter le ministre actuel, pas plus que M. Darcos, d'ailleurs.

C'est l'incompétence ministérielle, avant et après 2012, qu'il faut dénoncer ici. Que ce ministre soit "socialiste" ou pas ne change rien à l'affaire. Le mal est fait.

Signaler Répondre

avatar
Robert le 31/03/2015 à 15:28

Il est INACCEPTABLE que Xavier Darcos, ministre UMP de l'éducation en 2008, n'ai pas pris cette mesure !

Ce criminel n'aurait pu commettre ses crimes.

Je salut la juste et rapide décision d'une ministre socialiste.

Signaler Répondre

avatar
Rigueur le 31/03/2015 à 14:14

"révoqué à vie" est un pléonasme. Révoqué, c'est pour toujours.

Signaler Répondre

avatar
limousin le 31/03/2015 à 12:57
élector a écrit le 31/03/2015 à 12h24

je le sais et je le déplore : les français passent leur temps à râler contre les élus et à reconduire des incapables et délinquants divers.. notre schizophrénie se porte bien

tout à fait d'accord avec vous "élector".

Signaler Répondre

avatar
élector le 31/03/2015 à 12:24
limousin a écrit le 31/03/2015 à 10h33

à "élector"

vous savez bien que tout pays a les dirigeants qu'il mérite, surtout si les électeurs admettent sans trop se poser de question que :
"les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent".

et acceptent de se laisser manipuler (cf. les émissions dites "de grande écoute" à la télévision et sur les chaînes publiques de radio ; ou certains rassemblements de masse dont on sait très bien qu'ils sont "téléguidés").

je le sais et je le déplore : les français passent leur temps à râler contre les élus et à reconduire des incapables et délinquants divers.. notre schizophrénie se porte bien

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 31/03/2015 à 12:00

A-t-on une idée de la durée des peines auxquelles ce monstre devrait être condamné? J'espère vivement qu'il est retiré de la circulation de la société pour ne plus jamais être en mis contact avec les mineurs. Malheureusement, nous vivons dans un pays où le délinquant est considéré uniquement comme une victime des circonstances au lieu d'être pleinement responsable de ses actes. Il faudra l'équivalent d'une lobotomie pour éliminer les pulsions libidinales de ce type avant qu'il soit admis de nouveau parmi nous.

Signaler Répondre

avatar
limousin le 31/03/2015 à 10:33
élector a écrit le 31/03/2015 à 10h16

et si les électeurs arrêtaient de voter pour des délinquants récidivistes ?? la loi ne peut pas tout décider à notre place..

à "élector"

vous savez bien que tout pays a les dirigeants qu'il mérite, surtout si les électeurs admettent sans trop se poser de question que :
"les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent".

et acceptent de se laisser manipuler (cf. les émissions dites "de grande écoute" à la télévision et sur les chaînes publiques de radio ; ou certains rassemblements de masse dont on sait très bien qu'ils sont "téléguidés").

Signaler Répondre

avatar
limousin le 31/03/2015 à 10:29
voireuil a écrit le 31/03/2015 à 09h55

S'il pouvait y avoir une procédure identique pour les ministres... qu'est-ce que ce serait bien!

Cela existe déjà, "voireuil" :

- une révocation à l'initiative du président de la République (je me doute que vous en serez sceptique)

- une révocation par voie de référendum (mais il faut une pétition réunissant 10 % du corps électoral : là encore, vous serez sceptique)

- une révocation par vote de défiance de l'Assemblée nationale (là encore, vous serez sceptique, surtout si tous les autres ministres doivent être ainsi "révoqués")

- une révocation par la voie "judiciaire" (les réformes constitutionnelles récentes et les lois organiques récentes sont, d'un point de vue formel, une avancée, mais rien n'est parfait, vous en conviendrez et là encore, vous serez sceptique).

Signaler Répondre

avatar
élector le 31/03/2015 à 10:16
voireuil a écrit le 31/03/2015 à 09h55

S'il pouvait y avoir une procédure identique pour les ministres... qu'est-ce que ce serait bien!

et si les électeurs arrêtaient de voter pour des délinquants récidivistes ?? la loi ne peut pas tout décider à notre place..

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 31/03/2015 à 09:55

S'il pouvait y avoir une procédure identique pour les ministres... qu'est-ce que ce serait bien!

Signaler Répondre

avatar
limousin le 31/03/2015 à 09:53

.... mais le mal est fait et cela ne saurait valoir d'excuse à cette défaillance effarante du pouvoir hiérarchique qui n'avait ni pris la peine d'alerter l'inspection générale du ministère pour enquêter sur l'intéressé, ni convoqué le conseil de discipline à la première alerte (à condition bien sûr de respecter le principe du contradictoire), une alerte qui avait été signalée il y a quelques mois.

Pas la peine non plus de se perdre dans des discours prononcés par ce ministre de l'Education nationale qui une fois encore, a prouvé son incompétence et in fine son manque de sens des responsabilités

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.