Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Fête de Pâques : le chocolat dans tous ses états à la maison Bernachon

LyonMag

Pâques, c'est le rendez-vous du chocolat.

Philippe Bernachon - LyonMagPhilippe Bernachon - LyonMag
Lapins, cloches, poules, œufs et poissons se parent d'une belle coque chocolatée pour le plus grand plaisir de nos papilles et de nos yeux. Cette année encore, la maison Bernachon propose une vitrine impressionnante remplie de gigantesques œufs de pâques décorés et peint à la perfection. Il y en a pour tous les goûts : chocolat noir, chocolat au lait ou encore chocolat blanc. Mais priorité est donnée le chocolat noir, véritable spécialité de l'enseigne.

En plein rush, la boutique du 6e arrondissement s'organise en conséquence : atelier de fabrication du chocolat, atelier de de moulage, atelier de dressage, de remplissage ou encore d'empaquetage des chocolats. Au total, ce sont 1 à 2 tonnes de fèves de cacao qui seront transforme?es en confiserie. A l'intérieur de la boutique on retrouve tous les grands classiques : poules, lapins, poissons, poussins ou encore cloches en chocolat... "Si vous arrivez le lundi matin, je pourrai vous proposer seulement ce qui restera", se réjouit Philippe Bernachon, petit-fils du fondateur de la chocolaterie.

Garant de l'esprit de la maison créée en 1953, Philippe Bernachon perpétue la tradition de son père et de son grand-père car c'est quelque chose qui lui "tient vraiment à cœur". Les palets d'or sont d'ailleurs toujours au goût du jour : "C'est toujours notre spécialité. Il s'agit d'un bonbon spécial, fourré à la crème fraiche de Normandie avec 40% de matière grasse. Ce qui est intéressant dans ce chocolat c'est que sa saveur varie au tout au long de sa durée de vie, c'est-à-dire pendant un mois", précise Philippe Bernachon.

Les maîtres mots de ce chocolatier de 38 ans sont : tradition et qualité. "Les clients ne viennent pas ici pour rechercher des nouveautés, mais pour retrouver les saveurs de leur enfance", affirme-t-il. Véritable passionné de chocolat, il avoue pourtant avoir un penchant pour le chocolat au lait.

Selon Pascal Roujol, le responsable de la fabrication du chocolat ce qui fait la force de la maison Bernachon c'est la matière première du chocolat : "Quand on me demande la différence entre Bernachon et Lindt, j'explique toujours que ce n'est pas la texture qui fait la différence puisque leurs chocolats sont tout aussi fondants, mais ce sont les arômes qui n'ont rien à voir. Chez nous, on ne travaille pas qu'avec une seule sorte de fève mais une dizaine, aux arômes totalement différents". Le spécialiste nous avoue même qu'une onzième sorte de fève existe, la fève vénézuélienne de chuao. Cette dernière, plus rare, est utilisée seulement dans certains chocolats.

Si quelques machines ont pris place dans les ateliers de l'arrière-boutique, la fabrication reste artisanale : les fèves continuent d'être triées à la main et les palets d'or enrobés par la chocolatière. Bernachon sera en plein rush jusqu'à lundi. La chocolaterie familiale du 6e arrondissement va réaliser 20% de ses ventes de l'année, en quelques jours seulement.



Tags : chocolat | Pâques | bernachon |

Commentaires 1

Déposé le 04/04/2015 à 10h15   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Commissaire a rien Citer

LE CHOCOLAT BLANC N'EST QUE DU BEURRE DE CACAO ( attention a l'infarctus ). !!!!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.