Expulsion du squat de Gerland : l’affaire et le préfet devant la justice ce mercredi

Expulsion du squat de Gerland : l’affaire et le préfet devant la justice ce mercredi
Michel Delpuech connaît des premières semaines mouvementées dans le Rhône - LyonMag

Une partie des expulsés du squat de Gerland boulevard Yves Farge avait
assigné le préfet du Rhône Michel Delpuech, arrivé il y a un mois, devant le tribunal
administratif.

Ce mercredi à 15h30 aura lieu l’audience qui juge "l’accueil indigne des demandeurs d’asile à Lyon" selon le MRAP. La trentaine de  personnes de nationalité albanaise ou kosovare veulent "faire valoir leur droit à un hébergement".
D’après l’ONG, la préfecture commencerait déjà à proposer des solutions car "le refus d’un hébergement d’urgence est une violation d’une liberté fondamentale". Mais le MRAP "se tiendra  aux côtés de toutes les personnes qui le souhaitent pour faire valoir leurs droits" car "d’autres assignations suivront (…) avec les familles Roms expulsées ces derniers jours des bidonvilles où elles vivaient".

A la mi-avril les habitants de près de 5 camps et squats de l’agglomération lyonnaise ont été expulsés dont les 115 personnes du squat de Gerland. Les autres avaient été emmenés au centre de rétention administrative de Saint-Exupéry car leur demande d'asile avait été refusée.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lyonnaisde lyon le 29/04/2015 à 11:30

Et de plus, ces personnes ont choisis de vivre ces risques et de se mettre à la charge de notre pays.
Pourquoi encore dépenser pour eux?
Occupons nous d'abord des locaux qui vivent dans la rue sans belles associations pour les aider/

Signaler Répondre

avatar
SED LEX le 29/04/2015 à 09:54

Je ne comprends pas ; ces immigrés ont bien été expulsés suite à une décision de justice, il faudrait alors dans cette même logique poursuivre le ou les juges qui ont pris ces décisions que le Préfet a fait appliquer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.