Le PRG accepte la démission de Sandrine Frih et exclut Samia Belaziz

Le PRG accepte la démission de Sandrine Frih et exclut Samia Belaziz
Sandrine Frih - LyonMag

Les radicaux de gauche ont tenu il y a quelques jours un bureau national au cours duquel les cas de Sandrine Frih et de Samia Belaziz ont été abordés.

Pour la première, connue pour être proche du Lyonnais et secrétaire d’État aux Sports, sa démission a été acceptée par le parti suite à sa prise de poste en tant qu’adjointe au Tourisme à la Ville de Lyon et vice-présidente de la Métropole aux côtés de Gérard Collomb.

En ce qui concerne la seconde, c’est une exclusion qui a été prononcée. Samia Belaziz avait refusé de siéger avec les radicaux au sein de la Métropole préférant se positionner du côté du groupe du maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret.

A noter que cette semaine, une autre affaire avait concerné le PRG. Son président Azedine Haffar avait en effet annoncé la suspension du parti de Corinne Bozon-Guillot, conseillère municipale du parti à Rillieux-la-Pape. Son tort ? Avoir assisté au meeting de Nicolas Sarkozy le 21 mai. L'intéressée, cousine germaine de l’ancien chef d’Etat, avait justifié sa présence en mettant en avant le fait d'aller le voir à chaque déplacement dans la région.
L'élue rillarde a été réintégrée au PRG.

Tags :

PRG

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.