Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Une vingtaine de personnes de Forzane Alizza avaient été interpellées en 2012 en banlieue lyonnaise - LyonMag

Ils comptaient enlever un juge lyonnais, des membres de Forsane Alizza jugés ce lundi

Une vingtaine de personnes de Forzane Alizza avaient été interpellées en 2012 en banlieue lyonnaise - LyonMag

Ils sont exactement 15 membres du groupuscule islamiste à comparaître à partir de ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour participation à un groupe formé en vue de la préparation d'actes terroristes.

Créée en août 2010 par Mohamed Achamlane, un Franco-tunisien de 37 ans, Forsane Alizza avait été dissous en janvier 2012 par le ministère de l’Intérieur. Ce dernier accusait le groupe de prôner la lutte armée par différentes actions controversées, dont des manifestations contre la loi interdisant le voile intégral.

Début mars 2012, une instruction est ouverte. Un vaste coup de filet vise le groupe islamiste quelques semaines seulement après les tueries de Mohamed Merah ; ce qui ne manquera pas de faire réagir la classe politique qui dénonce une mise en scène.
Une vingtaine de personnes sont au final interpellées, entre autres dans les banlieues de Lyon, à Givors, Vaulx-en-Velin et Décines.
Mohamed Achamlane, le chef de Forsane Alizza, est également arrêté suite à la saisie chez lui de trois armes de poing et trois fusils d'assaut démilitarisés et ne fonctionnant pas.

Selon les enquêteurs, le groupuscule, qui avait pu se procurer les coordonnées de nombreuses personnalités politiques par l’intermédiaire d’une connaissance travaillant chez Orange, avait comme plan d’enlever Albert Lévy, un juge d’instruction lyonnais de confession juive. Ce dernier était intervenu dans un jugement pour privation de soins envers les cinq enfants d’un Givordin, Baroudi Bouzid, membre de Forsane Alizza. En 2010, il l’avait condamné à deux ans de prison et avait retiré l'un de ses enfants du foyer familial.

L'instruction avait ainsi mis en avant que le groupe était "susceptible de préparer des actes de terrorisme en France".
Les prévenus risquent jusqu’à 15 ans de prison.



Tags : forsane alizza |

Commentaires 17

Déposé le 08/06/2015 à 17h00  
Par Robert Citer

Autre source d'information sur le qatar financeur du terrorisme islamiste:

Cet article est précis et détaillé, n'en déplaise à la maire socialiste de Paris !

http://www.atlantico.fr/decryptage/qatar-banc-accuses-qu-on-peut-vraiment-reprocher-emirat-haoues-seniguer-2181125.html

Déposé le 08/06/2015 à 16h36  
Par Robert Citer

NopasaranpendantmesRTT a écrit le 08/06/2015 à 16h27

De toute façon, s'il y a condamnation, il y aura islamophobie. Sans doute parlera-t-on ensuite d'heures sombres, ou de climat nauséabond. On entend déjà les mantras des kapo antifa... Ça devient lassant à force. Autant leur donner la légion d'honneur, ou une merde dans le style. De toute façon, on est Charlie !

Vous ne croyez pas aussi bien dire au sujet de la légion d'honneur !

Le grand courageux et grand patriote françois hollande, a (en catimini) fait officier de la légion d'honneur, le pdg de qatar airways...

Continuez de voter socialiste, ils vous le rendent tellement bien...

http://www.lepoint.fr/politique/francois-hollande-decore-le-pdg-de-qatar-airways-en-catimini-07-06-2015-1934336_20.php

Déposé le 08/06/2015 à 16h27  
Par NopasaranpendantmesRTT Citer

De toute façon, s'il y a condamnation, il y aura islamophobie. Sans doute parlera-t-on ensuite d'heures sombres, ou de climat nauséabond. On entend déjà les mantras des kapo antifa... Ça devient lassant à force. Autant leur donner la légion d'honneur, ou une merde dans le style. De toute façon, on est Charlie !

Déposé le 08/06/2015 à 15h36  
Par ras le bol !!!!!!!! Citer

Avec les terroristes islamistes, pas de quartier avec ceux qui les aident, ceux qui soutiennent leur développement en France, comme les politicards qui vont ramper à 4 pattes, au qatar ou en arabie saoudite.

Malheureusement, depuis 35 ans une majorité de crétins votent pour ces politicards.
Nous en subissons les conséquences aujourd'hui et ce n'est pas finit tant que des électeurs, donnerons le pouvoir a ces collabos !

Déposé le 08/06/2015 à 15h20  
Par sophie-lyon Citer

Doud a écrit le 08/06/2015 à 14h27

Le FN a toujours dénoncé l'exploitation des immigrés par le grand patronat. Cette main d'oeuvre à bas coût plombe les salaires des français... mais le PCF et le PS en sont ravis. Comme l'UMP...

Ou ? quand ? je veux bien un discours de Marine Le Pen sur ce sujet, ou elle dénoncerait les patrons qui tirent les salaires vers le bas et emploient des immigrés clandestins.

Déposé le 08/06/2015 à 14h27  
Par Doud Citer

sophie-lyon a écrit le 08/06/2015 à 13h04

Franco tunisien, c'est français ET tunisien, donc pas plus expulsable que vous.
On fait quoi ? demandez à Giscard et aux patrons français... ils sont toujours là ! le FN me fait bien rire avec son hypocrisie, lui, le premier soutien des patrons.

Le FN a toujours dénoncé l'exploitation des immigrés par le grand patronat. Cette main d'oeuvre à bas coût plombe les salaires des français... mais le PCF et le PS en sont ravis. Comme l'UMP...

Déposé le 08/06/2015 à 14h13  
Par SED LEX Citer

Ouste a écrit le 08/06/2015 à 10h59

Expulsion, avec obligation d'effectuer leur peine de prison (10 ans minimum) dans leur pays d'origine.
Et interdiction définitive du territoire français.

La déchéance de nationalité devrait être mise en oeuvre
. Selon l’article 25 du Code civil, cinq motifs existent :

1. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation

2. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal (c'est-à-dire dans le cadre d'une atteinte à l'administration publique)

3. S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national

4. S'il s'est livré au profit d'un État étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France

5. S'il a été condamné en France ou à l'étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d'au moins cinq années d'emprisonnement

Il est urgent de déchoir de la nationalité française toute ces racailles.Quand aurons nous un véritable chef d'Etat dans ce pays ?

Déposé le 08/06/2015 à 13h20  
Par voireuil Citer

sophie-lyon a écrit le 08/06/2015 à 13h04

Franco tunisien, c'est français ET tunisien, donc pas plus expulsable que vous.
On fait quoi ? demandez à Giscard et aux patrons français... ils sont toujours là ! le FN me fait bien rire avec son hypocrisie, lui, le premier soutien des patrons.

Un franco-tunisien c'est le résultat d'accords bilatéraux.
Donc, comme tout accord, il peut y avoir une remise en question!

Et c'est ce pour quoi il faut voter maintenant!
Car le changement oui, c'est maintenant qu'il se prépare!

Déposé le 08/06/2015 à 13h04  
Par sophie-lyon Citer

Doud a écrit le 08/06/2015 à 12h01

Et donc maintenant on en fait quoi ?
Il y a (au moins) un franco-tunisien dans le tas je vous signale...

Franco tunisien, c'est français ET tunisien, donc pas plus expulsable que vous.
On fait quoi ? demandez à Giscard et aux patrons français... ils sont toujours là ! le FN me fait bien rire avec son hypocrisie, lui, le premier soutien des patrons.

Déposé le 08/06/2015 à 12h03   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par ted Citer

forsane alizza ca fait bien corse tout ca

Déposé le 08/06/2015 à 12h01  
Par Doud Citer

sophie-lyon a écrit le 08/06/2015 à 11h20

Oui ! il faut cesser ce délire d'expulsion, la plupart des incriminés sont français, que ça plaise ou déplaise, donc non expulsables.
Les origines de la radicalisation sont multiples à rechercher dès le regroupement familial voulu par Giscard et les patrons français qui voulaient de la main d'oeuvre pas chère.
Si une vraie politique d'intégration avait existé, nous n'en serions pas là !!!

Et donc maintenant on en fait quoi ?
Il y a (au moins) un franco-tunisien dans le tas je vous signale...

Déposé le 08/06/2015 à 11h36  
Par lyonnais69 Citer

Euh ? a écrit le 08/06/2015 à 11h23

D'après l'article je me disais plutôt que pas un seul nom ne sonne français...

vous inventez donc le délit de prénom !! sacrément comique.. j'espère que vous n'avez pas appelé votre fils "dylan" sous peine qu'il soit expulsé aux USA !

Déposé le 08/06/2015 à 11h23  
Par Euh ? Citer

lyonnais69 a écrit le 08/06/2015 à 11h11

l'article laisse a penser qu'il s'agit bien de français, donc je ne vois pas comment on pourrait les expulser ??

D'après l'article je me disais plutôt que pas un seul nom ne sonne français...

Déposé le 08/06/2015 à 11h20  
Par sophie-lyon Citer

lyonnais69 a écrit le 08/06/2015 à 11h11

l'article laisse a penser qu'il s'agit bien de français, donc je ne vois pas comment on pourrait les expulser ??

Oui ! il faut cesser ce délire d'expulsion, la plupart des incriminés sont français, que ça plaise ou déplaise, donc non expulsables.
Les origines de la radicalisation sont multiples à rechercher dès le regroupement familial voulu par Giscard et les patrons français qui voulaient de la main d'oeuvre pas chère.
Si une vraie politique d'intégration avait existé, nous n'en serions pas là !!!

Déposé le 08/06/2015 à 11h11  
Par lyonnais69 Citer

Ouste a écrit le 08/06/2015 à 10h59

Expulsion, avec obligation d'effectuer leur peine de prison (10 ans minimum) dans leur pays d'origine.
Et interdiction définitive du territoire français.

l'article laisse a penser qu'il s'agit bien de français, donc je ne vois pas comment on pourrait les expulser ??

Déposé le 08/06/2015 à 10h59  
Par Ouste Citer

Expulsion, avec obligation d'effectuer leur peine de prison (10 ans minimum) dans leur pays d'origine.
Et interdiction définitive du territoire français.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.