Le récit de Baroudi Bouzid, le Givordin membre de Forsane Alizza (vidéo)

Le récit de Baroudi Bouzid, le Givordin membre de Forsane Alizza (vidéo)
Baroudi Bouzid - Capture d'écran

Dans cette vidéo officielle du site Forsane Alizza, le Givordin interpellé la semaine dernière raconte sa version des faits dans le litige qui l’a opposé à la justice française.

La vidéo présente les faits comme la "plus grande affaire d’islamophobie et d’injustice passée sous silence".
Dans un décor champêtre, Baroudi Bouzid apparaît dans la même tenue qu’il portait au procès. Interrogé par Mohammed Achamlane, leader de Forsane Alizza, il dénonce un vaste complot qui a commencé le jour où il a emmené son plus jeune fils à l’hôpital de Vienne. Ce dernier souffrait de malformations mais, selon Baroudi Bouzid, le service pédiatrique a jugé que sa petite taille était due à celle de ses parents. Un mois plus tard, sur présentation de documents d’un médecin, le même service alerte le procureur que l’enfant est en danger de mort.
Contacté par un juge des enfants, il lui est reproché un manque de soins et un manque de scolarisation pour ses enfants. Baroudi Bouzid annonce alors lui avoir présenté un document disant que c’était du à une maladie congénitale. Quant au manque de scolarisation, il dit avoir fait des demandes pour  des cours par correspondance, refusées par l’académie.
Le Givordin explique ensuite que ses enfants lui ont été enlevés, des faits qu'il compare à un kidnapping. La vidéo se termine sans traiter du procès qui l'a opposé au juge Albert Lévy, cible potentielle de Forsane Alizza.
En 2010, il avait finalement condamné le Givordin à deux ans de prison et avait retiré l'un de ses enfants du foyer familial.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sasou le 19/04/2012 à 00:18

il vit à Givors dans le Rhône (69) cet homme est trop bizarre à chak foi je le voi je panik truk de dingue

Signaler Répondre

avatar
lili le 04/04/2012 à 00:44

arreter de critiquer wch

Signaler Répondre

avatar
KATARINA le 03/04/2012 à 19:41

c'est quoi ces déguisements, quel théatre nous jouent-ils ?
Peut être n'y a-t'il en effet aucune maltraitance physique mais ne pas scolariser ses enfants en est une sociale et certainement aussi une volonté religieuse ?

Signaler Répondre

avatar
ronchon le 03/04/2012 à 18:32

où habite cet homme ?
A Givors , en Afghanistan?

Signaler Répondre

avatar
Centurion le 03/04/2012 à 17:22

c est quoi cet accoutrement, on se croirait au moyen âge !!!! Au moins dix specialistes ???? à Combien???? Et le trou de la sécu !!!!!

Signaler Répondre

avatar
INJUSTICE FRANÇAISE le 03/04/2012 à 17:00

Comment l'islamophobie et la discrimination pousse aux pires injustices !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.