Régionales 2015 : un "ennemi" des Verts comme directeur de campagne de Queyranne (PS) ?

Régionales 2015 : un "ennemi" des Verts comme directeur de campagne de Queyranne (PS) ?
Jean-Jack Queyranne - LyonMag

Ce samedi, Jean-Jack Queyranne va tenter de relancer sa campagne pour les élections régionales.

Le président PS de Rhône-Alpes doit réunir tous les candidats désignés par le parti à l'université Lyon 3 et leur présenter son équipe. Et notamment son directeur de campagne qui serait Jérôme Safar selon le Progrès. L'ancien candidat (malheureux) socialiste aux municipales de Grenoble n'a pas l'intention de se représenter en Isère.
Ce choix envoie un signal fort à la liste d'Europe Ecologie Les Verts. Car on se souvient que Jérôme Safar, aux municipales grenobloises, avait échoué à monter une l'alliance avec Eric Piolle entre les deux tours, laissant la mairie aux écologistes. Depuis, les deux camps ne sont pas les meilleurs amis du monde.

Toujours selon nos confrères, une solution a peut-être été trouvée pour Farida Boudaoud. Jean-Jack Queyranne voulait l'imposer sur sa liste en position de numéro 2, obligeant Caroline Collomb à reculer. Or, après moults négociations, Queyranne aurait cédé et accepterait d'offrir une place moins haute à sa protégée.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
stupido le 04/07/2015 à 11:08

Queyranne aurait cédé à C.Collomb la 2ème place de sa liste?
La "balkany-mania" aurait elle infectée nos élites?

Signaler Répondre

avatar
Bye, bye Queyranne! le 03/07/2015 à 16:37
Better Call Tête a écrit le 03/07/2015 à 11h30

Where is Etienne Tête ?

on s'en fout! de toute façon ils vont perdre!

Signaler Répondre

avatar
Better Call Tête le 03/07/2015 à 11:30

Where is Etienne Tête ?

Signaler Répondre

avatar
kalimera le 03/07/2015 à 10:17

jerome safar n'est pas l'ennemi de l'équipe grenobloise, il est l'ennemi de lui-même. gloire aux perdants !

Signaler Répondre

avatar
vertige le 03/07/2015 à 09:27
Villeurbannais a écrit le 03/07/2015 à 08h09

Espérons que les électeurs consultent les bilans : celui des verts est bon, celui de leurs adversaires de droite populiste ou de droite complexée est carrément à côté de la plaque (sauf à garder une vision du monde des années 60).
L'urgence écologiste, c'est plus un slogan, c'est la température du jour

Surchauffe !!!

Signaler Répondre

avatar
Villeurbannais le 03/07/2015 à 08:09

Espérons que les électeurs consultent les bilans : celui des verts est bon, celui de leurs adversaires de droite populiste ou de droite complexée est carrément à côté de la plaque (sauf à garder une vision du monde des années 60).
L'urgence écologiste, c'est plus un slogan, c'est la température du jour

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.