Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Grand Lyon : l’UMP au bord de l’explosion

Alors que Gérard Collomb sera élu président de la communauté urbaine ce vendredi après-midi, l'UMP se divise sur la stratégie à adopter. Et le groupe Synergie se renforce.

C'est ce vendredi 18 avril que se déroule l'élection du président de la communauté urbaine de Lyon, qui réunit les 57 communes de l'agglomération. Et sans surprise, Gérard Collomb sera réélu président, car il est sorti renforcé des élections aux dernières municipales. Il dispose en effet d'une majorité confortable, avec les voix des élus PS, Verts, radicaux de gauche et communistes. Du coup, contrairement à 2001, il n'aura pas besoin de passer une alliance avec les maires des petites communes du Val de Saône réunis au sein du groupe Synergie.

Alors que l'UMP est en train de se déchirer sur la stratégie à adopter face à Collomb. Jeudi 10 avril, la réunion des élus UMP n'a pas permis de déboucher sur une position commune. Puisque deux clans s'affrontent. Avec d'un côté ceux qui accepteraient l'ouverture de Gérard Collomb, en devenant vice-présidents de la communauté urbaine. Deux élus de poids sont favorables à cette cohabitation : le sénateur-maire d'Oullins François-Noël Buffet, qui a déjà été vice-président de Collomb au Grand Lyon de 2001 à 2003, avant de démissionner suite aux pressions de Dominique Perben, tout juste arrivé à Lyon. Mais aussi Michel Forissier, le maire de Meyzieu et nouveau secrétaire départemental de l'UMP.
Face à eux, on retrouve les partisans d'une opposition pure et dure, regroupés derrière les députés Michel Havard et Philippe Cochet. D'ailleurs, Gérard Collomb ne voudrait pas non plus de ces deux élus dans son exécutif.
Reste à savoir si l'UMP va arriver à gérer ces divisions ce vendredi pour rester unie face à Collomb. Ou si elle va éclater en deux groupes différents au cours de la séance.

Synergie se renforce
A noter également que la stratégie de Philippe Cochet de faire pression sur les maires du groupe Synergie pour ne pas qu'ils travaillent avec Collomb, a échoué. Puisque Synergie va sortir renforcé de ce bras de fer avec l'UMP, avec 22 élus au Grand Lyon, contre 19 lors du précédent mandat. Les nouveaux maires de Saint-Cyr au Mont d'Or, Marc Grivel, mais aussi de Saint-Didier au Mont d'Or, Denis Bousson, ont en effet décidé de rejoindre Synergie.

Quant au groupe centriste, fédéré derrière le maire Modem de Saint-Genis Laval Roland Crimier, il devrait compter entre 10 et 12 élus. Dont Claude Pillonel, le maire de Poleymieux au Mont d'Or qui était inscrit dans les indépendants.



Tags : forissier | cochet | havard | buffet | pillonel | grivel | bousson |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.