Municipales et métropolitaines à Lyon : pas (encore) de négociations officielles pour le second tour

Municipales et métropolitaines à Lyon : pas (encore) de négociations officielles pour le second tour
David Kimelfeld et Gérard Collomb - LyonMag

En tant que maire de Lyon et président de la Métropole, Gérard Collomb et David Kimelfeld ont aujourd’hui bien d’autres soucis que de se lancer dans des négociations politiques pour préparer un hypothétique deuxième tour.

Surtout que nul ne sait s’il pourra effectivement se tenir le 21 juin. L’heure est d’autant moins venue que les candidats ont finalement jusqu’au mardi 2 juin pour déposer leurs listes.

Au soir du premier tour, quand on pensait encore voter le dimanche suivant, des premiers contacts ont été rapidement noués. Forts de leurs excellents scores à Lyon et à la Métropole, Grégory Doucet et Bruno Bernard (EELV) ont entamé des discussions avec Georges Képénékian et David Kimelfeld d’un côté et avec les diverses sensibilités de la gauche (pas très) unie de l’autre. Ces contacts concernent également Villeurbanne où le socialiste Cédric Van Styvendael a toujours plaidé pour un rapprochement des forces de gauche.

Si le report du second tour a mis un terme à ces tentatives de rapprochements, tout laisse à penser que la rupture est en réalité beaucoup plus profonde. Notamment entre David Kimelfeld et des écolos un peu trop disposés à son goût à ouvrir leurs listes aux éléments de gauche les plus radicaux. Même si personne ne le dit ouvertement, on semble se diriger tout droit vers un "tout sauf les Verts". Un tel mot d’ordre serait de nature à rassembler largement au-delà du clivage politique traditionnel.

A droite, fragilisé par un score décevant sur ses terres, François-Noël Buffet n’est plus le seul en mesure de préparer le second tour. Il doit notamment compter avec le président de la fédération Alexandre Vincendet et le président du groupe LR à la Métropole Philippe Cochet.

Du côté du maire de Lyon, c’est pour le moment "silence radio". Gérard Collomb et Yann Cucherat se sont contentés d’annoncer leur volonté de "continuer à porter le projet que nous avions construit pour le 1er tour". Au-delà de ce discours officiel, on sait toutefois que des contacts ont été noués entre certains proches du maire de Lyon et les équipes Kimelfeld-Képénékian.

Yann Cucherat lui-même a évoqué avec quelques interlocuteurs l’hypothèse d’un rapprochement qui pourrait se faire sans Gérard Collomb. Pour l’instant, il ne semble pas que ces approches aient rencontré un grand succès. Et surtout, personne ne paraît avoir encore eu l’audace d’évoquer une telle hypothèse avec le principal intéressé, en l’occurrence Gérard Collomb.

Au final, chacun est bien conscient que tous les compteurs pourraient être remis à zéro si le scrutin ne pouvait se tenir avant l’été. Dans ce cas, le Conseil d’Etat a été clair : il faudrait recommencer la totalité des opérations de vote.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
azer le 26/03/2020 à 07:40

ces agissement sont minables !!!
si les élus ont de l'énergie qu'ils viennent en aide.Il y a des gens qui meurent tous les jours !!!

Signaler Répondre

avatar
Médiocres politiciens le 25/03/2020 à 18:02
obscènes a écrit le 25/03/2020 à 10h22

En cette période de crise et de drame sanitaires, ces manoeuvres en coulisses sont éhontées, révoltantes, dégoûtantes et même , obscènes.
La classe politique déjà jugée inappropriée, en devient, sulfureuse et immorale.

Que tous les français et en particulier, les lyonnais, s'en souvienne le jour venu.

Nous avons une éclatante démonstration de la médiocrité de nos actuels représentants politiques dont la seule préoccupation reste leurs intérêts personnels : continuer à toucher leurs indemnités et profiter de tous leurs privilèges. Quelle honte!! Il est urgent de les renvoyer à la vraie vie au milieu des vrais gens. .

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 25/03/2020 à 10:53

Pas facile d'être cohérent, et de tenir des alliances sur une durée de deux mois….Il est plus probable que tout ceux qui le peuvent se maintiendront.

Signaler Répondre

avatar
obscènes le 25/03/2020 à 10:22

En cette période de crise et de drame sanitaires, ces manoeuvres en coulisses sont éhontées, révoltantes, dégoûtantes et même , obscènes.
La classe politique déjà jugée inappropriée, en devient, sulfureuse et immorale.

Que tous les français et en particulier, les lyonnais, s'en souvienne le jour venu.

Signaler Répondre

avatar
pourris le 25/03/2020 à 09:59
bing a écrit le 25/03/2020 à 08h16

Des gens décèdent tous les jours, à cause du virus.Ces manoeuvres sont indécentes.

encore la démonstration que tous ces minables ne pensent qu'à eux et à la manière de conserver le pouvoir et l'argent qui va avec

Signaler Répondre

avatar
bing le 25/03/2020 à 08:16

Des gens décèdent tous les jours, à cause du virus.Ces manoeuvres sont indécentes.

Signaler Répondre

avatar
Dzooong le 24/03/2020 à 18:42

Et qu en pense l attaché parlementaire ex maire de Saint Germain ? Son surnom est le Grand Stratège

Signaler Répondre

avatar
Déjà écris... le 24/03/2020 à 18:26

...en pure logique pour les municipales il Blanc-Cucherat-Képénékian et la métropole Buffet-Collomb-Kimelfeld tous sur un programme stop à l'urbanisme d'ots de chaleur, transports revus en fréquences, maillage, tarifs et sécurité, circulation nettement amélioré(facile à faire si vous voulez) et sécurité-tranquillité du citoyen, faisable aussi si volonté, sur cette base annoncée et réalisée vous "sauverez la casse"..sinon..tchao..!

Signaler Répondre

avatar
priorité le 24/03/2020 à 17:32

Y a des morts tous les jours, la priorité c'est ça.

Signaler Répondre

avatar
Pan pan obs le 24/03/2020 à 17:00

Mais que fait le chasseur de Bourg-en-Bresse ? On n'en parle plus...

Signaler Répondre

avatar
Amri le 24/03/2020 à 16:58

Les écologistes en s'unissant une nouvelle fois à l'extrême gauche et au PS ne feront rien de nouveau. Les incivilités, les impots, les projets de construction auront raison de leur convictions.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 24/03/2020 à 16:54
Ecolo comiquo a écrit le 24/03/2020 à 15h36

Les écolos c'est des comiques:

Dimanche dernier en plein confinement avec quasiment pas de véhicules dans les rues de l'agglomération le ciel passait du gris au bleu, preuve que supprimer toutes les voitures de Lyon serait à peine bénéfique a la qualité de l'air, sans voitures l'air est quand même pollué.

... comme LM avec vos commentaires :))

.. au fait, il faut commencer par où pour comprendre ce que vous avez écrit ? :))

.... pour votre mémoire, les écolos sont arrivés en tête :))

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 24/03/2020 à 16:52
ménage de printemps a écrit le 24/03/2020 à 15h46

Amplfions le mouvement de rejet de tous ces pourris, virons définitivement Collomb et ses sbires, les 2 K compris. Votons pour ceux qui n'ont rien à voir avec ces professionnels de l'arnaque depuis 20 ans

.... tout juste, je vous suis :))

Signaler Répondre

avatar
ménage de printemps le 24/03/2020 à 15:46
Fourberies a écrit le 24/03/2020 à 14h14

Ces calculs politiciens sont écoeurants. Après avoir montré leurs désaccords profonds les voilà prêts à s'embrasser...Et pourtant si leurs programmes les opposent et seul le goût du pouvoir les rassemble... Les électeurs ne sont pas des girouettes eux.. heureusement..Next!

Amplfions le mouvement de rejet de tous ces pourris, virons définitivement Collomb et ses sbires, les 2 K compris. Votons pour ceux qui n'ont rien à voir avec ces professionnels de l'arnaque depuis 20 ans

Signaler Répondre

avatar
Ecolo comiquo le 24/03/2020 à 15:36

Les écolos c'est des comiques:

Dimanche dernier en plein confinement avec quasiment pas de véhicules dans les rues de l'agglomération le ciel passait du gris au bleu, preuve que supprimer toutes les voitures de Lyon serait à peine bénéfique a la qualité de l'air, sans voitures l'air est quand même pollué.

Signaler Répondre

avatar
enrico le 24/03/2020 à 14:30

Ce "tout sauf les écolos" risquent de se retourner contre ceux qui le prônent en contradiction avec les réalités du moment, car il n'y a pas de doute sur le fait que, sur un plan politique, la fin de la pandémie marquera une avancée des idées écologique.

Signaler Répondre

avatar
Fourberies le 24/03/2020 à 14:14

Ces calculs politiciens sont écoeurants. Après avoir montré leurs désaccords profonds les voilà prêts à s'embrasser...Et pourtant si leurs programmes les opposent et seul le goût du pouvoir les rassemble... Les électeurs ne sont pas des girouettes eux.. heureusement..Next!

Signaler Répondre

avatar
Absolutly le 24/03/2020 à 13:31

Moi, c'est simple : comme beaucoup j'ai apporté ma voix à l'actuel Président de la Métropole pour acter la fin du colon.

Il va de soi que si des négociations devaient être engagées et aboutir, je ne soutiendrai absolument pas cette monture
et je partirai allègrement du coté gauche en souhaitant enfin entrevoir la démocratie qui nous fait défaut depuis tellement longtemps dans cette baronnie funeste

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.