Deux ans de prison supplémentaires pour le preneur d'otage de Villefranche

Deux ans de prison supplémentaires pour le preneur d'otage de Villefranche

Deux jours après avoir retenu en otage un surveillant de la maison
d'arrêt de Villefranche, armé d'un morceau de faïence tranchant, un
homme de 23 ans a été jugé pour séquestration.

Le détenu a expliqué qu'il cherchait à tout prix à être transféré à Bourg-en-Bresse, dénonçant les mauvais traitements qu'il recevrait à Villefranche-sur-Saône.
Devant la justice, il a également précisé qu'il n'avait pas menacé sa victime et que c'était le surveillant qui lui avait conseillé de le prendre en otage. L'avocate de ce dernier a toutefois nuancé, précisant que lors d'un incident en mars, le surveillant avait bizarrement indiqué que s'il y avait une personne à prendre en otage, ce serait lui.

Le détenu, au casier judiciaire déjà bien rempli et au comportement tout sauf exemplaire derrière les barreaux, a écopé de deux ans de prison supplémentaires. Une peine qu'il purgera finalement... à Bourg-en-Bresse.

Tags :

prise d'otage

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
glandu le 20/08/2015 à 18:59
antifashodanslevieulyon a écrit le 20/08/2015 à 18h22

val morel apprends ecrire stp

Perso grâce aux gens que tu cites je peux me promener sans que des jeunes avec capuche m'expliquent à quatre contre un qu'ils vont me suriner parce que je n'ai pas de cigarettes.

Signaler Répondre

avatar
glandu le 20/08/2015 à 18:56
groslot a écrit le 19/08/2015 à 10h28

il a tout gagné !! on attend les commentaires sur taubira

Qui est ce?

Signaler Répondre

avatar
antifashodanslevieulyon le 20/08/2015 à 18:22

val morel apprends ecrire stp

Signaler Répondre

avatar
val Morel le 19/08/2015 à 18:49

le povre !!!! enfant maltrait ? pre alcoolique ? pas de sa faute !!! misre encore une victime de la socit !! c est fou tout ces gens victimes de la socit !!! trange.....

Signaler Répondre

avatar
groslot le 19/08/2015 à 10:28

il a tout gagné !! on attend les commentaires sur taubira

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.