Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le préfet Delpuech - LyonMag

Vitesse réduite, radars déplacés : le préfet du Rhône veut lutter contre la mortalité routière

Le préfet Delpuech - LyonMag

Des contrôles renforcés, des radars déplacés ou encore des vitesses harmonisées sur certains grands axes.

Suite à la forte hausse du nombre de tués sur les routes du département depuis le début de l’année (42 morts contre 30 l’an passé, soit une augmentation de 40%), le préfet du Rhône a pris des mesures ce lundi pour infléchir cette tendance. Michel Delpuech a ainsi organisé une réunion avec une cinquantaine des principaux acteurs concernés par la sécurité routière, parmi lesquels des associations des usagers de la route ou les maires des communes ayant connu un accident mortel sur leur territoire, afin de réfléchir sur les actions à mener.
"En se mobilisant ensemble, il était important de faire converger les efforts, explique-t-il. Je crois beaucoup aux vertus de la politique partenarialle. Cette dimension me paraît extrêmement efficace pour la politique qu’on veut conduire".

Pour endiguer ces mauvais chiffres, plombés notamment par un été "catastrophique", de son propre aveu, Michel Delpuech a présenté cinq grandes initiatives qui seront prochainement appliquées.
La première concerne le renforcement des contrôles par les forces de l’ordre. "Notre priorité est la lutte contre l’alcool au volant, martèle le préfet, même si on renforcera aussi les contrôles contre la drogue". De nouvelles patrouilles et des contrôles plus réguliers devraient ainsi être mis en place.

La vitesse bientôt réduite sur certaines portions de grands axes

Autre acte à venir : le redéploiement de plusieurs radars du département. Au nombre de 36 aujourd’hui (sans compter les 16 radars feux rouges et les 3 radars embarqués), certains d’entre eux vont bientôt être déplacés dans des zones jugées "plus accidentogènes". "Bien que nos radars aient montré leur efficacité, ils ont parfois tendance à s’user, explique Michel Delpuech. Les gens se sont habitués à leur présence sur certains axes. Maintenant, on veut les redéployer sur des zones dans lesquelles ils seraient plus efficaces pour dissuader, non pas pour un souci d’économie, mais d’efficacité".

Outre ces mesures de premier ordre, le préfet du Rhône a également mis l’accent la réactivation des enquêtes "comprendre pour agir". Celles-ci ont pour but d’analyser les causes d’accidents graves afin de déterminer un dispositif qui permettrait de les empêcher à l’avenir. L’harmonisation des vitesses sur les grands axes va également être relancée, en particulier en zone rurale. "Notre but n’est pas de changer globalement la vitesse d’un itinéraire, mais de voir où on a intérêt de la réduire sur certaines portions", confie Michel Delpuech. La cohabitation entre piétons, cyclistes et automobilistes sur la voie publique fera, quant à elle, l’objet de davantage de prévention, via notamment des opérations de sensibilisation aux dangers de la route.

Après les paroles du jour, des actes sont donc attendus dans les prochains mois. Les acteurs présents ce lundi se réuniront d’ailleurs dans six mois pour dresser un premier bilan. Mais cette fois sous la dénomination plus formelle de "conseil départemental de la sécurité routière".



Tags : mortalité routière | delpuech |

Commentaires 9

Déposé le 17/09/2015 à 01h10  
Par stationné 4 roues sur le trottoir Citer

Stationnes sur sur un trottoir pour voir tester a écrit le 16/09/2015 à 09h27

C'est ca ,les flics vont vous envoyer un fax a chaque fois qu'ils verbalisent un trottoir ou un non respect de la signalisation ou autres infractions .

Il y en a qui font ça à coté de chez moi, et bien : 4 roues sur le trottoir, impossible pour un piéton valide de passer.
Alors, les familles doivent descendre sur la chaussée.
Alors, pour un fauteuil roulant doivent rebrousser chemin pour prendre le trottoir d'en face...
Je n'ai jamais vu le moindre PV de mes yeux.
Et comme ce sont toujours les mêmes véhicules, j'en déduis qu'ils ne sont jamais verbalisés (ou tellement exceptionnellement, que ça ne gène pas ces égocentriques maladifs).

Déposé le 16/09/2015 à 21h29  
Par yeti Citer

Plus il y a de controle de vitesse avec les moyens deployés plus il y a d'accident: Chercher l'erreur :
C'est prouvé que ce n'est pas la vitesse qui est cause des accidents: Les flics se contentent de se cacher avec des radars ,quelle betise : Pendant se temps là on franchi les bandes blanches , on fait des demi tours dangereux ect, rien a craindre, ils sont pas là. Alors messieurs faites preuves d'intelligence . Ha j'oubliais ( radar = racket)

Déposé le 16/09/2015 à 09h27  
Par Stationnes sur sur un trottoir pour voir tester Citer

C'est ca ,les flics vont vous envoyer un fax a chaque fois qu'ils verbalisent un trottoir ou un non respect de la signalisation ou autres infractions .

Déposé le 16/09/2015 à 06h05   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Feux rouge Citer

C'est vrai qu'il n'y a plus de gendarmes qui contrôlent ou aident la circulation et c'est la cause principale des accidents en ville ou plus personne ne respecte rien . Il suffit par exemple de voir que les interdictions de tourner sur la rue Duquesne dans les 2 sens sont utilisées des centaines de fois par jour et on ne voit pas les forces de l'ordre depuis des années !! Alors mr le Préfet au boulot svp!!

Déposé le 15/09/2015 à 23h04  
Par Une Idée en l'Air Citer

La vitesse n'est plus un marqueur pertinent.
Et si les policiers ne se contentaient pas de se retrancher derrière la technique des radars, pour se concentrer sur les comportements ? :
- vitesse inadaptée (même si inférieure à la limite autorisée)
- comportement inadapté (accélérations et freinages brutaux),
- non respect de la priorité piéton sur les passages protégés (ce qui permet d'objectiver les 2 comportement précédents),
- papiers du véhicule et permis pas à jour,
- les circulations et stationnement hors autorisé (trottoirs, places piétonnes, places livraison, pistes cyclables, voies de bus, plate-formes tramway...).

Déposé le 15/09/2015 à 11h39  
Par philenice Citer

Détoures façons il n'y plus de force de l'ordre dans les rues, d'où les incivilitès pas punies:
remontées de voies de bus
Feux rouges grillés
vitesse excessive etc...

Déposé le 14/09/2015 à 21h31  
Par grossebaisse Citer

En même temps il n'y a quasiment plus de contrôle de police gendarmerie donc pas très étonnant

Déposé le 14/09/2015 à 21h13   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Abcd Citer

Très bonne initiative! J'applaudis!! Autre proposition, effectuer quelques contrôles mobiles de vitesse en ville. Sur les grands axes routiers intra-muros, les vitesses sont souvent excessives et les contrôles totalement inexistants. Pourtant, ces voitures qui accélèrent et roulent vite font du bruit, polluent, et accessoirement sont dangereuses pour les piétons et les enfants!

Déposé le 14/09/2015 à 21h02  
Par Robertttttt Citer

Je rêve d'une société où les décisions prises au nom de l'intérêt général, le soit à partir de l'identification des causes.

Ok ce préfet, se mobilise face à une situation inacceptable.
42 personnes sont mortes dans le Rhône en 8 mois.
5 personnes par mois !

Il faudrait tout changer.

De la formation des conducteurs.
De la limitation de la vitesse de toutes les voitures.
De la suppression du taux d'alcoolémie permettant la conduite.
Etc.

La vitesse aggrave, les conséquences d'un choc.
La vitesse n'est pas la cause de l'accident.

C'est l'être humain qui conduit une voiture, pas le contraire.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.