Les rêves immobiliers du préfet du Rhône (Màj)

Les rêves immobiliers du préfet du Rhône (Màj)
Michel Delpuech - LyonMag

Il se sent à l’étroit dans son modeste 1000 m2 de la Préfecture du Rhône.

Mise à jour à 11h35 : Après explications de la préfecture du Rhône, il s'avère que nos informations étaient justes mais partielles.
Le préfet du Rhône entend effectivement restituer la villa Rhodania au Département du Rhône et ainsi "adapter le parc des logements de fonction du corps préfectoral à Lyon". C'est suite à un contrôle puis un courrier du procureur général de la Cour des comptes datant de mai 2016 que Michel Delpuech a souhaité mettre de l'ordre, tout en signalant que les deux chambres et le salon de l'appartement à la préfecture n'était "en aucun cas fonctionnel" et approprié "pour accueillir une famille".
Le préfet attend désormais un retour du Département concernant la villa Rhodania, évaluée avec son terrain à 1,9 million d'euros.

Article initial : Rien n’est décidément trop beau pour Sa Majesté le préfet de Région. Surnommé Louis XIV dans les couloirs de la Préfecture, Michel Delpuech vient encore de prouver combien il mérite ce titre royal. On se souvient que sitôt arrivé à Lyon, il avait réintroduit la sonnette discrètement planquée sous le tapis pour appeler sa domesticité. Cette fois, c’est un nouvel appartement de réception qui fait rêver notre haut fonctionnaire.

Il le veut dans le très bourgeois 6e arrondissement ; il se voit déjà accueillir en grandes pompes – et sur des parquets Versailles de préférence – les personnalités nombreuses qui font escale entre Saône et Rhône.

Pourtant, côté logement, le préfet de la région Auvergne Rhône-Alpes est déjà plutôt bien loti ; il dispose de quelque 1 000 m2 au premier étage de l’imposant bâtiment qui donne sur le cours de la Liberté. Outre la partie privative qui comporte quelques chambres et diverses commodités, on y trouve également une enfilade de salons de réception ainsi qu’une salle à manger susceptible d’accueillir plusieurs dizaines de convives. Bien des préfets et même des ministres se contenteraient de beaucoup plus modeste.

Mais à Lyon, rien n’est trop beau pour les représentants de l’État. Outre leur appartement de fonction, nos préfets ont ici leur Lanterne à eux. Il s’agit d’une villa aussi imposante que discrète située dans le parc de Parilly. Entretenue par l’État, elle est entourée de hauts murs qui assurent la quiétude de son occupant et lui permettent de profiter en toute tranquillité de la piscine et du vaste parc arboré. Pour y accéder, il est indispensable de montrer patte blanche aux gardiens qui occupent la maison située à l’entrée.

La mise à disposition de cette villa Rhodania, qui compte une vingtaine de chambres, plusieurs bureaux et une palanquée de salons, remonte avant-guerre quand le Conseil général de l’époque avait voulu se montrer aimable avec le préfet Émile Bollaert.

Depuis, l’habitude est restée ce qui n’avait d’ailleurs pas manqué de choquer le très rigoureux Pierre Joxe lorsqu’il était ministre de l’Intérieur. Si certains de ses prédécesseurs fréquentaient assidûment la villa (Jacques Monestier s’y était même installé à demeure dans les années 90), Michel Delpuech n’y met quasiment jamais les pieds. Du coup, il serait favorable à ce qu’elle soit vendue, histoire probablement de financer l’achat de l’appartement qui le fait rêver.

Ce n’est pas la première fois que cette villa est menacée. Voici une bonne vingtaine d’années, l’État avait un temps envisagé d’y renoncer avant, finalement, que le préfet Paul Bernard choisisse de la conserver. À l’époque, le Conseil général s’était interrogé pour savoir s’il aurait été possible de la vendre, étant entendu qu’elle est implantée au coeur du parc de Parilly.

Quoi qu’il en soit, pour mener à bien son opération, Delpuech doit obtenir le concours du Conseil départemental pour qu’il achète l’appartement de réception. Vu les difficultés financière des collectivités, on imagine mal qu’une telle opération soit prioritaire. Du côté du président du Département du Rhône Christophe Guilloteau, on se refuse à tout commentaire.

Tags :

delpuech

préfet

29 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
interrogation69 le 28/02/2017 à 13:35

que fait-on pour le suivant, si la couleur ne convient pas a sa famille ?

Signaler Répondre

avatar
partant le 17/02/2017 à 14:15

Au moins, son départ va faire faire des économies. Courage aux Parisiens

Signaler Répondre

avatar
Dehors ! le 06/02/2017 à 18:49

Il semblerait que la Préfecture ait lâché ses sbires.
Tout ce beau monde biberonné à l'argent public n'a donc rien de mieux à faire pour l'intérêt public que de venir sous de faux nez contester un article qui déplaît à leur donneur d'ordres.
De mieux en mieux !

Signaler Répondre

avatar
journalisme? le 06/02/2017 à 18:34

article juste mais partiel ? Je ne veux pas prendre part à la polémiquesurlefond de l affaire mais il me semblequevotre manière de présenter les choses n est pas très professionnelle. Infos partielles, ton et qualificatifs employés, recoupement d infos avec la préfecture pas ou mal faite : c est Lyon mag ou Lyon DEmagO ?

Signaler Répondre

avatar
yeps le 06/02/2017 à 17:18
Plume a écrit le 06/02/2017 à 09h31

Une fois qu'on retire le ton polémique de l'article, il devient difficile de savoir quel est le fond du problème.

Le préfet habite dans un immense appartement ? Oui, mais l'article nous explique qu'il est en grande partie composé "de salons de réception ainsi qu’une salle à manger susceptible d’accueillir plusieurs dizaines de convives". Rien n'est donc dit sur la surface réellement mise à disposition du préfet pour sa vie quotidienne, ni sur le luxe de cette partie privative.

Le préfet souhaite déménager dans un autre appartement du quartier ? Bah pourquoi pas. Qui aurait envie de vivre dans un musée.

Le préfet souhaite vendre une maison que personne n’utilise ? C'est plutôt une bonne idée non ? On pourrait même reprocher à ses prédécesseurs de ne pas l'avoir fait plus tôt.

+1

Signaler Répondre

avatar
Clarifiez le 06/02/2017 à 16:13

une chose qui n'est pas claire dans votre papier :
vous affirmez que l'appartement dans la prefecture fait 1000m². soit .
et l'information que vous recevez de la prefecture et que vous retranscrivez de maniere parcellaire, imprécise , et déformée , ne précise pas la surface de cet appartement, sauf qu'il contient 2 chambres et une salle à manger.
Donc, vous affirmez que l'appartement de 1000m² contient 2 chambres et une salle à lmanger , etes vous sérieux ???!

Franchement , vous auriez plus vous renseigner un peu plus avant d'ecrire n'importe quoi. Ou alors c'est que vous comprenez et ecrvivez de travers. C'est pas de chance pour un redacteur...

Signaler Répondre

avatar
anti hollande le 06/02/2017 à 15:43

Pauvre France !!!

Signaler Répondre

avatar
Bouh! le 06/02/2017 à 12:41
ex-UMP a écrit le 06/02/2017 à 11h08

Depuis quand un préfet est estampillé de droite, de centre ou de gauche ?
Un préfet est un fonctionnaire qui a un devoir de réserve et et dont les fonctions sont de ce fait indépendante du pouvoir politique (local ou national) en place.

Renseignez-vous donc avant de critiquer à tout-va.

D’ailleurs, François Hollande a pris soin de ses camarades de promotion de l’ENA. Une petite dizaine de voltairiens ont été gracieusement servis. Outre son ami Jean-Pierre Jouyet à la CDC, Claude Revel est désormais déléguée interministérielle à l’intelligence économique, Jean-Maurice Ripert, ambassadeur à Moscou, et Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma. Les ex-camarades de droite ont également été bien traités : les préfets Michel Cadot et Michel Delpuech ont obtenu des postes importants, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Aquitaine. Philippe Etienne a été maintenu au poste de représentant auprès de l’Union européenne.


https://www.challenges.fr/economie/comment-la-gauche-place-ses-hommes_159862

Je suis très bien renseigné, alors chut!

Signaler Répondre

avatar
bob1 le 06/02/2017 à 12:37
Morfar a écrit le 06/02/2017 à 12h16

C'est vrai qu'il suffit d'avoir l'échine souple pour faire carrière dans la Préfectorale !
Quant au devoir de réserve, il sert plus à camoufler les "arrangements" qu'à garantir de l'indépendance du pouvoir quel qu'il soit. La grande muette, quoi !

Soyons réaliste ! Un préfet est partisan ou débarqué.

Signaler Répondre

avatar
Morfar le 06/02/2017 à 12:16
ex-UMP a écrit le 06/02/2017 à 11h08

Depuis quand un préfet est estampillé de droite, de centre ou de gauche ?
Un préfet est un fonctionnaire qui a un devoir de réserve et et dont les fonctions sont de ce fait indépendante du pouvoir politique (local ou national) en place.

Renseignez-vous donc avant de critiquer à tout-va.

C'est vrai qu'il suffit d'avoir l'échine souple pour faire carrière dans la Préfectorale !
Quant au devoir de réserve, il sert plus à camoufler les "arrangements" qu'à garantir de l'indépendance du pouvoir quel qu'il soit. La grande muette, quoi !

Signaler Répondre

avatar
DELPUECH démission! le 06/02/2017 à 12:10

Les serviteurs qui se prennent pour des rois et abusent des deniers publics ça suffit! DELPUECH à Limoges!

Signaler Répondre

avatar
degouté le 06/02/2017 à 11:11

C'est vraiment honteux ce gaspillage net d'impôts pour l'intéressé !

Signaler Répondre

avatar
ex-UMP le 06/02/2017 à 11:08
Bouh! a écrit le 06/02/2017 à 09h20

La honte pour ce préfet de gauche caviar, on est pas loin de la fillonnade.

Depuis quand un préfet est estampillé de droite, de centre ou de gauche ?
Un préfet est un fonctionnaire qui a un devoir de réserve et et dont les fonctions sont de ce fait indépendante du pouvoir politique (local ou national) en place.

Renseignez-vous donc avant de critiquer à tout-va.

Signaler Répondre

avatar
"Gand Mamamouchi" le 06/02/2017 à 09:58

Ca me fait penser non pas à un "avant Nuit de Cristal"...car il n'y a eu aucun tag sur le mur d'un mosquée...mais un avant 14 juillet 1789!

A un moment ou un autre le Peuple va se mettre en colère et tous les "Aristos" de la Républiques, leurs vallets et leurs mignons risquent de subir la colère populaire!

Signaler Répondre

avatar
bob le 06/02/2017 à 09:57
Honte a écrit le 06/02/2017 à 09h26

Ces gauchos sont tous les mêmes !!!

Et on s'acharne sur Fillon !!

Quelle honte.

Le préfet n'est pas plus gaucho qu'un autre : c'est un haut fonctionnaire qui a "prospéré" sous différents gouvernements de différentes couleurs politiques...

La probité n'est pas une valeur de droite ou de gauche...

Cela n'en reste pas que de tels comportements sont extrêmement choquants !

Signaler Répondre

avatar
VF le 06/02/2017 à 09:43
Honte a écrit le 06/02/2017 à 09h26

Ces gauchos sont tous les mêmes !!!

Et on s'acharne sur Fillon !!

Quelle honte.

Bien d'accord !
Et on devra au canard enchainé un président dans la lignée (immobile et observateur) de chirac et hollande. Pauvre France !

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 06/02/2017 à 09:38

Il joue à "" Qui veut des Fillions ""

Signaler Répondre

avatar
Plume le 06/02/2017 à 09:31

Une fois qu'on retire le ton polémique de l'article, il devient difficile de savoir quel est le fond du problème.

Le préfet habite dans un immense appartement ? Oui, mais l'article nous explique qu'il est en grande partie composé "de salons de réception ainsi qu’une salle à manger susceptible d’accueillir plusieurs dizaines de convives". Rien n'est donc dit sur la surface réellement mise à disposition du préfet pour sa vie quotidienne, ni sur le luxe de cette partie privative.

Le préfet souhaite déménager dans un autre appartement du quartier ? Bah pourquoi pas. Qui aurait envie de vivre dans un musée.

Le préfet souhaite vendre une maison que personne n’utilise ? C'est plutôt une bonne idée non ? On pourrait même reprocher à ses prédécesseurs de ne pas l'avoir fait plus tôt.

Signaler Répondre

avatar
Sylvie T.. le 06/02/2017 à 09:30

C'est peut être pour y loger tous les "migrants qu'il veut imposer dans la région !

Signaler Répondre

avatar
GUILLAUTHYM le 06/02/2017 à 09:29

République morte et enterrée depuis longtemps...

Signaler Répondre

avatar
Honte le 06/02/2017 à 09:26

Ces gauchos sont tous les mêmes !!!

Et on s'acharne sur Fillon !!

Quelle honte.

Signaler Répondre

avatar
Bouh! le 06/02/2017 à 09:20

La honte pour ce préfet de gauche caviar, on est pas loin de la fillonnade.

Signaler Répondre

avatar
Besson le 06/02/2017 à 09:18

Il le veut dans le très bourgeois 6e arrondissement ; il se voit déjà accueillir en grandes pompes – et sur des parquets Versailles de préférence – les personnalités nombreuses qui font escale entre Saône et Rhône.
Quelle pointure?

Signaler Répondre

avatar
Morfar le 06/02/2017 à 09:16

Encore un qui va voter Fillon ! ! !

Signaler Répondre

avatar
un TOUS POURRIS de plus le 06/02/2017 à 09:09

c'estpaspire que le pénélopegate ça ?

Signaler Répondre

avatar
GIORGIO le 06/02/2017 à 08:55

Quelle honte: Mais quelle honte Louis XIV...!

Signaler Répondre

avatar
Les gauchistes sont nuisibles le 06/02/2017 à 08:42

Elus professionnels et hauts fonctionnaires, même combat.
A la lanterne...

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 06/02/2017 à 08:11

c'est une honte de sa part appartement de fonction a la prefecture ,villa a parilly cuisinier,femme de menage, chauffeur avec vehiicule de fonction!!!!!!!!et TOUT CA QUI PAYE!!!!!!!!!!!!!CE MANEGE GRATUIT!!!!!

Signaler Répondre

avatar
scoubidou38 le 06/02/2017 à 07:51

Encore un qui se prend pour un prince.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.