Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les cyclistes galèraient pour franchir le pont - LyonMag

Le pont de la Mulatière va enfin se transformer pour les cyclistes

Les cyclistes galèraient pour franchir le pont - LyonMag

Le pont de la Mulatière, inadapté pour les cyclistes, est le seul point de franchissement de la Saône entre les communes du sud-ouest de l’agglomération et la ville de Lyon. 

Le pont de la Mulatière - LyonMagLe pont de la Mulatière - LyonMag

Voilà des années que les cyclistes demandaient l’aménagement de ce passage très dangereux pour les 1 800 vélos qui l’empruntent quotidiennement. Alors depuis 2013, la Métropole de Lyon a engagé une étude de faisabilité d’une liaison cyclable sur l’ouvrage. De chaque côté du pont, 600 mètres de parcours sécurisés doivent être réalisés. 

 

La première phase des travaux est en cours de réalisation pour un montant de 375 000 euros, dont 240 000 euros sont financés par le fonds de financement de la transition énergétiques dans le cadre du projet "Territoire à énergie positive pour la croissance verte". Cette première étape consiste à poser des séparateurs, des marques au sol et enfin une signalisation verticale. Elle va permettre d’aménager les trois quarts de l’itinéraire, soit 900 mètres.

 

Pour Gilles Vesco, Conseiller aux nouvelles mobilités urbaines à la métropole de Lyon, les travaux ont mis du temps à démarrer car, "c'est un ouvrage qui appartient à l'Etat et c'est du jamais vu de vouloir réaliser une piste cyclable sur un domaine autoroutier. Il a donc fallu signer un tas de conventions, superpositions, exploitations  etc. avant de lancer les travaux".

 

Dans un second temps, la construction d’un ouvrage reposant sur les appuis du pont autoroutier sera lancée. Elle permettra la finalisation de l’axe sud-nord le long du pont et de sa bretelle d’accès venant de la Mulatière. Et qui dit grand projet, dit grand budget. Cette phase de travaux est chiffrée à 4,4 millions d’euros, financés à part égale par la Métropole et la Région dans le cadre du contrat métropolitain 2016-2020. Un coût très lourd pour moins de 2000 personnes/jour.

 

La livraison des travaux est prévue pour l’année 2019.
 



Tags : pont de la mulatière | cyclistes lyon |

Commentaires 16

Déposé le 11/11/2015 à 08h39  
Par Collectif VALVE Citer

Lobby vert, démocratie bafouée a écrit le 10/11/2015 à 19h31

Encore de l'argent gaspillé au profit d'un collectif de promeneurs privilégiés, minoritaire mais bien organisé et prétendant agir au nom du bien être de tous (les hypocrites....).
A l'image des verts, ne représentant rien mais ayant réussi à imposer ses vues sur bon nombre de sujets de société par un lobby frisant souvent le totalitarisme qui, faisant peur à nos politiques traditionnels font sembler d'y adhérer et cèdent de peur d'être taxé d'éco-irresponsables....

Précision utile : notre collectif est constitué de 97% de salariés.
Leur activité professionnelle ne leur permettant pas de perdre de temps dans les transports, ils ont choisi le vélo comme moyen performant de déplacement.
Les secteurs et emplois sont très divers : employés, salariés de la fonction publique, ingénieurs de PME, indépendants, salariés de grand groupe du CAC40, médecins, assistante sociale, professeurs d'universités, infirmiers, professeurs des écoles, ouvriers, informaticiens, policiers, employés de mairie, pompiers, militaires, cadres supérieurs ou dirigeants, commerçants,...
A l'année, le vélo leur permet d'économiser des heures de déplacements donc potentiellement de travail au bénéfice de leur employeur ou d'eux même.
Bien choisir son mode de transport est un excellent levier d'efficacité personnelle.
Notre collectif n'a jamais prétendu œuvrer au nom de l'intérêt général: nous sommes un collectif cycliste qui fait du lobbying citoyen assumé.
Par contre, nous sommes convaincus que le développement de l'usage du vélo en ville et en périurbain est d’intérêt général.

Déposé le 10/11/2015 à 19h31  
Par Lobby vert, démocratie bafouée Citer

Encore de l'argent gaspillé au profit d'un collectif de promeneurs privilégiés, minoritaire mais bien organisé et prétendant agir au nom du bien être de tous (les hypocrites....).
A l'image des verts, ne représentant rien mais ayant réussi à imposer ses vues sur bon nombre de sujets de société par un lobby frisant souvent le totalitarisme qui, faisant peur à nos politiques traditionnels font sembler d'y adhérer et cèdent de peur d'être taxé d'éco-irresponsables....

Déposé le 08/11/2015 à 10h04  
Par sympart Citer

Nostromo a écrit le 05/11/2015 à 22h03

Hé bien Monsieur Aubert. Il n'est pas nécessaire d'insulter les gens lors d'un débat contradictoire. Mais bon... c'est internet alors voilà c'est facile de tomber dans le piège même pour le Président que vous êtes.
Misère tout se perd

J'ai 2 observations par rapport à vos arguments fort documentés
1 - Les études que vous citez sont basées sur des pollutions de fond, c'est à dire sur des moyennes atmosphériques, qui sont le seul moyen d'alerter notamment.
Dans ces conditions effectivement, un piéton, un cycliste ou un automobiliste avec sa ventilation activée respirent en gros la même chose et même plus dans la voiture puisqu'on y ajoute effectivement les COV des tissus et autres.
Par contre, au contact direct des sources polluantes, par exemple le long d'une voie rapide, le taux de polluant explose et la situation n'est plus du tout la même pour notre cycliste qui se trouve réellement en danger.
Voyez donc l'étude ASEF à ce sujet, surtout le cas des enfants en poussettes au ras des pots d'échappements
Mais vous savez tout cela parfaitement puisque vous êtes un brillant, cultivé et respectueux Président

2 - L'ADEME est un des ces multiples organismes sous contrôle de l'Etat. Ce même état qui gère si bien le nucléaire tout en nous chantant la COP21 dont l'échec est aussi risible que prévisible. J'ai les plus grands doutes sur leur objectivité même s'ils sont certainement de bonne volonté

Bien à vous
Respectueusement

Citation : "Par contre, au contact direct des sources polluantes, par exemple le long d'une voie rapide, le taux de polluant explose et la situation n'est plus du tout la même pour notre cycliste qui se trouve réellement en danger.
Voyez donc l'étude ASEF à ce sujet, surtout le cas des enfants en poussettes au ras des pots d'échappements."

vaut il mieux être dans sa voiture, au milieu des bouchons, sachant que l'aspiration de l'air se fait a 80 cm du sol ?
Ou à un ou deux mètres des voitures, avec la bouche a 1m30 ou plus , meme si c'est en plein effort ?

vaste question, mais je préfère la 2nde, et sur la passerelle de la mulatiere, je retiens ma respiration !

Déposé le 05/11/2015 à 22h05  
Par Plus vert c'est moins cher !!! Citer

Merci EELV d'avoir porté politiquement le projet, en relayant les besoins exprimés par les associations et les usagers !!!
Enfin de la politique qui sert la population, qui améliore concrètement la qualité de l'air, qui utilise l'argent public efficacement (voir les comparaisons données dans les autres commentaires) et qui rend la ville plus paisible...

... mais pas écouté sur le C3 en Tram, pour le plus grand malheur de nos finances publiques (l'aménagement site propre n'est pas pérenne, et sous dimensionné pour les projets fous à la Part Dieu) et le malheur des usagers valeureux des TCL (des arrêts en moins, qui contribuent bien plus à la rapidité que l'aménagement en site propre).

Déposé le 05/11/2015 à 22h03  
Par Nostromo Citer

Mathias AUBERT a écrit le 05/11/2015 à 14h13

MORT- DE-RIRE !!!!

On bouffe moins de polluants à vélo qu'en voiture.
Je ne retrouve plus le lien de cette étude, donc je mets mon argument de coté, ne pouvant le prouver.

Par contre, je l'affirme : Si on ne bouffe pas moins de polluants à vélo, on en bouffe pas plus que les autres citoyens, quel que soient leur mode de transport.

Et j'avance mes sources :

http://www.ademe.fr/cyclo-pol-etude-comparative-lexposition-cyclistes-automobilistes-risques-sanitaires-associes-pendant-pics-pollution-atmospherique

(C'est une étude de l'ADEME, donc de l'état, pas d'une entreprise qui va donc utiliser un biais statistique pour prouver ce qu'il veut et légitimer un produit, quel qu'il soit.)

Plutôt que de vous inquiéter de l'effet de la pollution sur nos poumons, inquiétez vous donc de l'effet de la sédentarité sur vos artères.
de quoi je parle ?

Mais de l'étude néerlandaise intitulée :

"Do the Health Benefits of Cycling Outweigh the Risks?"

(désolé, j'ai le PDF, mais pas de lien, vous devrez chercher vous même ou vous adresser à La Ville à Vélo pour que nous vous fassions passer le document.)


Comme disait la bédé de Vuillemin : "Quand on sait pas, on souffle pas !"


Après, libre à vous répéter des âneries sans vérifier les sources, mais vous passerez toujours pour un imbécile.

Hé bien Monsieur Aubert. Il n'est pas nécessaire d'insulter les gens lors d'un débat contradictoire. Mais bon... c'est internet alors voilà c'est facile de tomber dans le piège même pour le Président que vous êtes.
Misère tout se perd

J'ai 2 observations par rapport à vos arguments fort documentés
1 - Les études que vous citez sont basées sur des pollutions de fond, c'est à dire sur des moyennes atmosphériques, qui sont le seul moyen d'alerter notamment.
Dans ces conditions effectivement, un piéton, un cycliste ou un automobiliste avec sa ventilation activée respirent en gros la même chose et même plus dans la voiture puisqu'on y ajoute effectivement les COV des tissus et autres.
Par contre, au contact direct des sources polluantes, par exemple le long d'une voie rapide, le taux de polluant explose et la situation n'est plus du tout la même pour notre cycliste qui se trouve réellement en danger.
Voyez donc l'étude ASEF à ce sujet, surtout le cas des enfants en poussettes au ras des pots d'échappements
Mais vous savez tout cela parfaitement puisque vous êtes un brillant, cultivé et respectueux Président

2 - L'ADEME est un des ces multiples organismes sous contrôle de l'Etat. Ce même état qui gère si bien le nucléaire tout en nous chantant la COP21 dont l'échec est aussi risible que prévisible. J'ai les plus grands doutes sur leur objectivité même s'ils sont certainement de bonne volonté

Bien à vous
Respectueusement

Déposé le 05/11/2015 à 19h54  
Par NSVL Citer

Bonjour Monsieur le Jourrnaliste.

On aurait aimé quelques éléments de comparaison pour le "coût très lourd" de 4.4 millions d'euros. Parce que les projets routier, de ce que j'en sais, sont toujours beaucoup plus cher qu'un projet vélo, inutile d'avoir fait polytechnique pour comprendre pourquoi.

Exemple:
Contournement routier de Livron en projet : 70Millions pour un trafic éventuel de 20'000 voitures par jour
-> 3'500€/utilisateur

Pont de Normandie :
équivalent de 419 millions d'euros pour un trafic à l'ouverture de 6'500 voitures/jour
-> 65'000€/utilisateur

Mis en perspective, cet aménagement vélo me parait très bon marché, surtout si il permet d'encourager le vélo et d'éviter la construction de couteuse infrastructures automobiles...

http://www.planete-tp.com/IMG/pdf/Pont_de_normandie_en_Chiffres_cle07566a.pdf

Déposé le 05/11/2015 à 14h13  
Par Mathias AUBERT Citer

Nostromo a écrit le 03/11/2015 à 18h29

" Où est le gaspillage, quand on sait qu'un citoyen qui renonce à sa voiture pour effectuer ses trajets quotidiens à vélo rapporte 1000 euros par an à la collectivité en baisse de la morbidité???"

N'oublie pas de préciser que ce même citoyen modèle aura avalé tellement de gaz d'échappement sur son vélo (surtout sur le pont de la Mulatière) qu'il n'atteindra probablement pas l'âge de la retraite et qu'il rendra ainsi un fier service aux caisses concernées.
C'est beau non ?

MORT- DE-RIRE !!!!

On bouffe moins de polluants à vélo qu'en voiture.
Je ne retrouve plus le lien de cette étude, donc je mets mon argument de coté, ne pouvant le prouver.

Par contre, je l'affirme : Si on ne bouffe pas moins de polluants à vélo, on en bouffe pas plus que les autres citoyens, quel que soient leur mode de transport.

Et j'avance mes sources :

http://www.ademe.fr/cyclo-pol-etude-comparative-lexposition-cyclistes-automobilistes-risques-sanitaires-associes-pendant-pics-pollution-atmospherique

(C'est une étude de l'ADEME, donc de l'état, pas d'une entreprise qui va donc utiliser un biais statistique pour prouver ce qu'il veut et légitimer un produit, quel qu'il soit.)

Plutôt que de vous inquiéter de l'effet de la pollution sur nos poumons, inquiétez vous donc de l'effet de la sédentarité sur vos artères.
de quoi je parle ?

Mais de l'étude néerlandaise intitulée :

"Do the Health Benefits of Cycling Outweigh the Risks?"

(désolé, j'ai le PDF, mais pas de lien, vous devrez chercher vous même ou vous adresser à La Ville à Vélo pour que nous vous fassions passer le document.)


Comme disait la bédé de Vuillemin : "Quand on sait pas, on souffle pas !"


Après, libre à vous répéter des âneries sans vérifier les sources, mais vous passerez toujours pour un imbécile.

Déposé le 04/11/2015 à 01h50  
Par Pour le vélo Citer

Enfin quelque chose d'utile mais il est quand même étonnant de déployer un tel budget décidément pour tout ce qui est travaux on a la manie de prendre les entreprises les plus cher possible.

Installer ses séparateur et le logo cycliste j'ai du mal à comprendre le fait que cela puisse couter près d'un demi million d'euro. Mais cela arrive dans de nombreux cas route troué à peine refaite.

Pour ce qui est de la pollution rappelez vous qu'en voiture on est enfermé et que la pollution en milieu clos est encore pire que pour le cycliste donc y a pas trop à s’inquiéter sur ce point, de plus l'activité sportive permet de réduire dans la durée les dépenses de santé moins de risque de certains cancers donc économie très importante . Il vaut mieux dépenser même si il y a du gâchis 375 000 € en aménagement que 375 000 pour traité un accidenté grave faute de l’aménagement. Si on peut réduire un peu le nombre d'accidenter même de peu c'est rentable. L’aménagement une fois payé se rentabilise dans la durée.

Déposé le 03/11/2015 à 20h46  
Par Collectif VALVE Citer

Et la pollution risque même de baisser... n'importe quoi décidément ! ;-)

Déposé le 03/11/2015 à 19h53  
Par Poulette Citer

Nostromo a écrit le 03/11/2015 à 18h29

" Où est le gaspillage, quand on sait qu'un citoyen qui renonce à sa voiture pour effectuer ses trajets quotidiens à vélo rapporte 1000 euros par an à la collectivité en baisse de la morbidité???"

N'oublie pas de préciser que ce même citoyen modèle aura avalé tellement de gaz d'échappement sur son vélo (surtout sur le pont de la Mulatière) qu'il n'atteindra probablement pas l'âge de la retraite et qu'il rendra ainsi un fier service aux caisses concernées.
C'est beau non ?

Surtout qu'avec le cadeau que mes habitants préférés vont avoir de la part de la Royal pour noel ou le jour de l'an, le nombre de 2 roues va croitre de manière exponentielle, on va se croire en chine il y'a 25 ans, bisou bisou mes chéris.

Déposé le 03/11/2015 à 18h29  
Par Nostromo Citer

" Où est le gaspillage, quand on sait qu'un citoyen qui renonce à sa voiture pour effectuer ses trajets quotidiens à vélo rapporte 1000 euros par an à la collectivité en baisse de la morbidité???"

N'oublie pas de préciser que ce même citoyen modèle aura avalé tellement de gaz d'échappement sur son vélo (surtout sur le pont de la Mulatière) qu'il n'atteindra probablement pas l'âge de la retraite et qu'il rendra ainsi un fier service aux caisses concernées.
C'est beau non ?

Déposé le 03/11/2015 à 16h07  
Par Collectif VALVE Citer

Lu dans la presse aujourd'hui :
"Tunnel de Fourvière : la fin d’un chantier à 38,05 millions d’euros "

Soient:
20 534 euros par mètre (1853 mètres)
475 par véhicule (80 000 véhicules par jour)

cela fait réfléchir ! ;-)

http://collectifvalve.blogspot.fr/

Déposé le 02/11/2015 à 19h04  
Par Léa Citer

En tout cas moi j'ai toujours été inquiet en traversant ce pont, avec les appels d'air des camions, le bruit et le vide, il y'a beau y avoir de la flotte, d'en bas du pont ça n'a pas l'air haut, mais tout ça, à toujours concourut au fait que je face un immense détours par le pont au niveau de perrache quand j'étais à pieds que par ce pont.
En plus il parait qu'une personne s'est faite happer du trottoir sur la route pour se faire faire écraser, je ne suis pas contre un aménagement du pont.

Déposé le 02/11/2015 à 18h24  
Par johan Citer

pour le cout des travaux 4 million il aurai plus du faire plus rapidement la passerelle de gerland /oullins sur le rhone pour velo et pieton et rejoindre directement les quai du rhone en velo

Post monétaire Déposé le 02/11/2015 à 18h19  
Par Post monétaire Citer

".................poser des séparateurs, des marques au sol et enfin une signalisation verticale. Elle va permettre d’aménager les trois quarts de l’itinéraire, soit 900 mètres.............."
.
Pour 375 000 euros, soit 416 euros le mètre... ça a intérêt à être joli ! :o)
Y'aura des fleurs aussi ? Ha non c'est vrai, après il faut les entretenir et y'a pas de budget...

Déposé le 02/11/2015 à 17h51  
Par lavive Citer

"Un coût très lourd pour moins de 2000 personnes/jour."

On croit rêver:
A noter qu'avant la réalisation de la passerelle de la Paix, il n'y avait aucun cycliste qui traverse le Rhône à cet endroit!
Et avant la réalisation du tunnel mode doux X-Rousse, il n'y avait moins de 100 cyclistes sur le pont Georges Clémenceau, aujourd'hui, 10 fois plus!

MAIS SURTOUT!
A titre de comparaison, l'extension de la ligne T1 (projet A7) envisagée par le SYTRAL prévoit un investissement de 160 Millions pour 24 600 voyages.

Pour le vélo: 2500 euros par Cycliste avéré, sans doute dix fois moins une fois la piste installée.

Pour le tramway, 6500 euros par voyageur tramway potentiel.

Où est le gaspillage, quand on sait qu'un citoyen qui renonce à sa voiture pour effectuer ses trajets quotidiens à vélo rapporte 1000 euros par an à la collectivité en baisse de la morbidité???

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.