On a visité les ateliers de construction de Mini World Lyon !

Le rendez-vous est donné non loin du pôle de loisirs de Carré de Soie où le complexe doit ouvrir ses portes le 30 juin prochain.

On a visité les ateliers de construction de Mini World Lyon !
Mini World Lyon ouvrira le 30 juin à Vaulx-en-Velin - LyonMag

LyonMag
LyonMag
Derrière les murs de ce qui ressemble à une simple et banale entreprise, se cachent les mondes de Mini World Lyon ; autrement dit 350 m2 de décors qui deviendront dans quelques mois le premier parc de miniatures animées en France.

Dans l’atelier, une vingtaine de personnes s’activent à peaufiner les scènes du quotidien des trois thèmes représentés que sont la montagne, la ville et la campagne. Du cheval qui se balade en plein marché aux passages des trains dans la montagne en passant par les jeux dans la cour de récréation sans oublier le farniente au bord d’un point d’eau...

Ce sont en tout des milliers de détails qui sont visibles à l’œil nu ; à la seule condition bien sûr de prendre le temps d’observer. "Si vous voulez vraiment tout voir, il va falloir y rester bien la journée. Il faut chercher, il faut trouver, il y a plein d’astuces", nous interpelle Jean-Marc Harthé, directeur des mondes miniatures et responsable de l’atelier.

Richard Richarté devant son village de neige miniature - LyonMag
Richard Richarté devant son village de neige miniature - LyonMag
70 000 heures de travail ont été nécessaires pour réaliser les différents décors de ce projet imaginé par Richard Richarté, qui a notamment été inspiré par le Miniatur Wunderland Hamburg en Allemagne. L’entrepreneur table sur 140 000 visiteurs par an, soit un peu plus de 10 000 par mois. "Si on en fait 500 000, je ne suis pas contre !", plaisante-t-il.

Pas question également de qualifier Mini World Lyon de musée mais bien d’un parc de miniatures capable d’évoluer et de se développer. "Même si les gens viennent cinq fois, ils vont découvrir de nouvelles choses. On espère secrètement qu’en rentrant chez eux, ils aient envie de revenir. Ce qu’on va surtout faire, c’est construire de nouveaux mondes tous les deux ans. A partir du moment  où l’on sera installé en juin 2016, on se mettra à attaquer la ville de Lyon en miniature fin 2018", nous explique Richard Richarté.

Ce nouveau projet, qui reproduira quasi à l’identique les quartiers de la capitale des Gaules comme Bellecour, la Part-Dieu ou encore Confluence, devrait lui aussi nécessiter plus de 70 000 heures de travail.

LyonMag
LyonMag
En attendant de livrer tous ses petits et grands secrets, Mini World Lyon a décidé d’ouvrir ses portes aux plus impatients avec des visites payantes (10 euros) en avant-première qui débuteront ce jeudi jusqu’à mardi.

Toutes les informations sont à retrouver sur www.miniworld-lyon.com

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.