Au nouveau stade, l'OL assure contre Troyes (4-1) - VIDEO

Pour cette inauguration du Parc OL, les hommes de Bruno Génésio reçevaient Troyes, les derniers du championnat.

Au nouveau stade, l'OL assure contre Troyes (4-1) - VIDEO
Photo d'illustration - LyonMag

Le match, comptant pour la 20ème journée de la Ligue 1, fait également office de test pour le nouvel entraineur, Bruno Génésio.

Et dès le début de la rencontre, les Lyonnais montrent un beau visage, ils ont la maitrise totale du jeu. Et, à la 18e minute, les Troyens craquent. Lacazette, d’un tir croisé à ras de terre depuis le milieu de la surface adverse, marque le premier but dans ce nouveau stade. Les Gones qui auraient pu mener au score d'un but supplémentaire avec une retournée acrobatique de Umtiti à la 28e minute.

Vingt minutes après la reprise, le Troyen Camus s'illustre et catapulte le ballon directement dans la lucarne droite de Lopes. Lacazette sort sur blessure, il est remplacé par Beauvue. Les Lyonnais reprennent confiance. Et, logiquement, Ghezzal permet à l'OL de mener à nouveau au score grâce à un superbe tir enroulé qui file dans la lucarne droite du but de Troyes. Quelques minutes plus tard, Ferri score à son tour d'un tir lointain. Dans le temps additionnel, sur un corner tiré par Ghezzal, Beauvue inscrit un dernier but pour Lyon. Score final 4-1 pour les Lyonnais.

Prochain match de l'OL mercredi en quart de finale de la Coupe de la Ligue sur la pelouse du PSG.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
footix le 11/01/2016 à 11:26
Mouhaha a écrit le 11/01/2016 à 11h21

Faute d'avocat, carton rouge avait Etienne Tête.
Et c'est OLAS qui rit bien à la fin

y a qu'à voir la banane qu'il avait l'autre soir ! N'en jetez plus ce stade est un échec (sic)

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha le 11/01/2016 à 11:21
stupido ft. franjo a écrit le 09/01/2016 à 19h14

Faute de grive, le père OLAS mange des merles.
Rira bien qui rira le dernier !

Faute d'avocat, carton rouge avait Etienne Tête.
Et c'est OLAS qui rit bien à la fin

Signaler Répondre

avatar
Grognon le 10/01/2016 à 06:57

Une grosse machine comme celle la ne pourra pas fonctionner sans l'aide des pouvoirs publics c'est à dire le pauvre contribuable !! . Par ailleurs le sort de gerland n'étant pas réglé il faut payer l'entretien et financer la perte des recettes ! Quelle gabegie !! Un chef d'entreprise qui gèrerait son entreprise comme ca ne serait pas loin d'être jeté en prison ! Les lois ne sont pas les mêmes pour tous !!

Signaler Répondre

avatar
Bravo ! le 10/01/2016 à 00:45

Bravo tout simplement . En 1950 les gens crtiquaient Gerland En 2016 les gens critiquent decines Arrêtez de vivre avec le passé les gars et avancez ....

Signaler Répondre

avatar
Bravo le 10/01/2016 à 00:33

Un beau stade , une belle victoire . Peu importe les grincheux, rageux , râleurs et autres insatisfaits permanents.

Signaler Répondre

avatar
bon weekend le 09/01/2016 à 23:26

Je ne suis pas smicard et j'etais au stade. Un probleme ?

Signaler Répondre

avatar
Pat et tique le 09/01/2016 à 22:17

Merci aussi aux smicards de remplir mon stade.

Signaler Répondre

avatar
Con tribuable le 09/01/2016 à 22:04

Sla pompe a fric d Aulas que les contribuables ont paye est en marche

Signaler Répondre

avatar
arret le 09/01/2016 à 21:22

Ca y est les mécontent sont de sortie !!!! Faut avancer ds la vie et arrêt de regarder son nombrils !!! Pathétique !!!!

Signaler Répondre

avatar
respecter les règles le 09/01/2016 à 20:59

Merci pour le bordel ! Stationnement anarchique à Meyzieu. La Police Municipale verbalise un véhicule sur deux... J'espère que la prochaine fois ils verbaliseront tous les véhicules. Le maire de Meyzieu qui était contre le projet du stade devait certainement boire une petite coupe... Je ne suis pas contre le stade mais que la Police verbalise correctement la prochaine fois...

Signaler Répondre

avatar
HALTE A LA COMM le 09/01/2016 à 20:06

SANS PERIL (Troyes est le bon dernier au classement de la L1) peut on vraiment affirmer UNE GLOIRE ?????

Signaler Répondre

avatar
stupido ft. franjo le 09/01/2016 à 19:14

Faute de grive, le père OLAS mange des merles.
Rira bien qui rira le dernier !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.