Parkour, Free run, deux disciplines popularisées au début des années 2000 par les films Yamakasi et Banlieue 13. Aujourd’hui, il existe "une petite communauté à Lyon. Le Parkour demande du temps, si on ne peut pas vivre de cette discipline, on va trouver un travail et arrêter de s’entraîner. Donc la communauté s’est réduite avec les années. Il y a plus de monde à Paris parce que c’est là que tout a été lancé", raconte Jonathan Dumont.

 

A seulement 20 ans, il est l’un des spécialistes français du Freerun. "C’est une recherche de liberté et d’évoluer dans son espace comme on a envie de le faire et pas comme on nous impose de le faire". S’il voit un mur ou un obstacle, il prendra donc la liberté de l’escalader plutôt que de le contourner. Avec quelques figures supplémentaires.

 

A Lyon, on trouve des freerunners là "où il y a du relief". La Part-Dieu et la Confluence sont donc des quartiers propices pour eux.

 

"Je peux comprendre qu’une personne qui ne connaisse pas le Parkour ait peur en me voyant sur un toit. On n’est pas des dingues. Avant d’être sur le toit, j’ai pratiqué mon salto arrière 10 000 fois au sol", précise Jonathan Dumont qui a eu affaire aux policiers quelques fois, les fonctionnaires s'inquiétaient pour lui. "Rien n’est interdit mais rien n’est autorisé", explique-t-il.

 

Selon le membre de la French Freerun Family, "la France est en retard. On a peur de tout ce qui est nouveau. Ca serait la facilité de changer de pays. Mais j’aime la France et Lyon". Il donne ponctuellement des cours de Parkour à Paris dans une salle spécialisée. De ce partenariat avec la Ville de Paris, il espère pouvoir convaincre Lyon de faire de même. "Créer une école de Parkour et de freerun à Lyon, c’est possible".

 

 

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

Jonathan Dumont : "Créer une école de Freerun et de Parkour à Lyon, c’est possible"

Jonathan Dumont est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce mardi. Le freerunner lyonnais est revenu sur sa volonté d’ouvrir une école de Parkour et de Free run à Lyon.

Jonathan Dumont : "Créer une école de Freerun et de Parkour à Lyon, c’est possible"
Jonathan Dumont - LyonMag
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
hrmc le 12/11/2016 à 22:42

je suis pour une école de free running

Signaler Répondre

avatar
Grano le 03/03/2016 à 18:15
Pfffffiout a écrit le 09/02/2016 à 10h19

Il est bien mignon, mais quand il pète des tuiles, abîme les chutes EP, détériore les systèmes d'étanchéité du bâtiment, il paie la facture ??
Va trouver un vrai travail et encourage pas les gens à se mettre en péril pour pouvoir fanfaronner.

Sérieusement ? Un vrai travail ? Il a le mérite d'avoir trouver un travail dans un milieu où il est très dur de réussir et qui demande un mental d'acier pour arriver là où il est donc je pense que son travail doit être bien plus méritant que le tien.
Tu dois faire parti de ceux qui appelle la police dès qu'il voit quelqu'un sur toit sans rien connaître à la pratique, tu préfère rester dans les limites qu'on t'a imposé, dans ta zone de confort.

Signaler Répondre

avatar
Couvreur le 10/02/2016 à 10:01
oulah a écrit le 09/02/2016 à 17h00

Mais où tu as vus qu'il pète des tuiles ? au contraire il dit faire attention. Ne blâme pas les gens parce qu'ils ne suivent pas le même chemin de vie que le tien, il ont eu le courage de faire du nouveau eux même plutôt que de faire comme les autres avec "un vrai travail". Je pense qu'ils travaillent beaucoup, les métiers de corps ne sont pas facile.

T'es gentil, mais aux dernières nouvelles les couvertures tuiles des bâtiments ne sont pas étudiées pour subir l'impact de marche/course de quelqu'un, autant que le reste n'est pas étudié non plus comme points d'appuis pour le poids du corps humain.
Qu'il fasse ce qu'il entends dans la rue, mais qu'est-ce qu'il a besoin d'aller courir sur les toits..!

Signaler Répondre

avatar
EcoledeParkourdeLyon le 09/02/2016 à 17:44

Par contre, pour l'Ecole de Parkour de Lyon, il existe plus de 20 créneaux/semaine dont des cours pour les enfants/ados/adultes en intérieur et extérieur.

ParkourLyon n'existe plus.

Signaler Répondre

avatar
oulah le 09/02/2016 à 17:00
Pfffffiout a écrit le 09/02/2016 à 10h19

Il est bien mignon, mais quand il pète des tuiles, abîme les chutes EP, détériore les systèmes d'étanchéité du bâtiment, il paie la facture ??
Va trouver un vrai travail et encourage pas les gens à se mettre en péril pour pouvoir fanfaronner.

Mais où tu as vus qu'il pète des tuiles ? au contraire il dit faire attention. Ne blâme pas les gens parce qu'ils ne suivent pas le même chemin de vie que le tien, il ont eu le courage de faire du nouveau eux même plutôt que de faire comme les autres avec "un vrai travail". Je pense qu'ils travaillent beaucoup, les métiers de corps ne sont pas facile.

Signaler Répondre

avatar
réponseàsid le 09/02/2016 à 16:58
Sid a écrit le 09/02/2016 à 13h06

Bonjour,

cette école existe déjà sur Lyon, une petite recherche sur google d'une micro-seconde aurait suffit à s'en rendre compte mais bon...

http://ecoledeparkour.fr/

Ecole de Freerunning n'est pas la même chose qu'une école de Parkour, je suis pas sur que tu ai écouté la podcast en entière (y)

Signaler Répondre

avatar
Sid le 09/02/2016 à 13:06

Bonjour,

cette école existe déjà sur Lyon, une petite recherche sur google d'une micro-seconde aurait suffit à s'en rendre compte mais bon...

http://ecoledeparkour.fr/

Signaler Répondre

avatar
Pfffffiout le 09/02/2016 à 10:19

Il est bien mignon, mais quand il pète des tuiles, abîme les chutes EP, détériore les systèmes d'étanchéité du bâtiment, il paie la facture ??
Va trouver un vrai travail et encourage pas les gens à se mettre en péril pour pouvoir fanfaronner.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.