Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Neyret - LyonMag

Indics de Michel Neyret balancés en prison : 2 à 4 mois de prison ferme

Michel Neyret - LyonMag

Au cours de l’année 2012, plusieurs procès-verbaux issus de la procédure instruite à Paris à l’encontre de Michel Neyret ont circulé dans les prisons lyonnaises. Les noms de quatre indics de l’ancien numéro 2 de la PJ figuraient sur ces documents. Quatre hommes ont écopé de peines allant de 2 à 4 mois de prison ferme.

Lors de l’audience du 19 février dernier devant la 16e chambre du tribunal correctionnel, le parquet avait requis deux ans de prison de ferme pour l’un des accusés et huit mois pour les trois autres.

 

Ce mardi, le tribunal a eu la main beaucoup moins lourde que les réquisitions du ministère public. Les quatre hommes étaient jugés pour recel de violation du secret de l’instruction et diffusion de pièces de procédure. Ils sont donc condamnés à des peines allant de 2 à 4 mois de prison ferme, sans mandat de dépôt.

 

Ces procès-verbaux avaient été maintes fois photocopiés et avaient circulé dans plusieurs prisons lyonnaises. Au départ, c’est un détenu au sein de la prison de Corbas qui les avait obtenus par l’intermédiaire de son avocat qui avait eu, au préalable, l’autorisation du juge d’instruction pour les communiquer à son client.

 

A l’époque, les autorités judiciaires et policières lyonnaises avaient redouté de possibles règlements de compte dans le milieu lyonnais.

 

Sl. Ma.



Tags : michel neyret | neyret |

Commentaires 4

Déposé le 09/03/2016 à 08h55  
Par Dietrich Citer

guy a écrit le 08/03/2016 à 19h57

C'est pas lui qui les a mis dans les Pv, mais le juge d'instruction. C'est écrit en haut, en gras...
Mais ça vous convient moins je suppose.

Jusqu'à plus ample informé, le Juge d' Instruction saisi par le le Parquet exploite les Pv de la Police que l'avocat des parties en cause peut se faire délivrer et communiquer à ses clients. Il est donc plus que maladroit pour un policier de citer le ou les noms de ses informateurs .

Déposé le 09/03/2016 à 08h19   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Taxiiiiiiimerdapasmoi Citer

Il me semble bien que depuis l'affaire du Commissaire JAVILLER ( dans les années 1970 ) L'ANONYMAT DES INDICS EST INTERDIT. !!!!!!! Par contre il peut les domiciliers à l'Hotel de Police. !!!!!!!

Déposé le 08/03/2016 à 19h57  
Par guy Citer

C'est pas lui qui les a mis dans les Pv, mais le juge d'instruction. C'est écrit en haut, en gras...
Mais ça vous convient moins je suppose.

Déposé le 08/03/2016 à 17h41  
Par Dietrich Citer

Il met le nom de ses indics dans les procès-verbaux !!!
Encore une pointure de la Police Lyonnaise .....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.