Loi Travail : trois manifestants violents présentés au parquet de Lyon

Loi Travail : trois manifestants violents présentés au parquet de Lyon
Des manifestants face aux forces de l'ordre mercredi à Lyon - LyonMag

Ce vendredi, trois jeunes hommes dont un mineur âgé de 15 ans seront présentés au parquet de Lyon.

Les deux majeurs ont reconnu avoir agressé les forces de l'ordre lors de la manifestation contre la loi Travail El Khomri mercredi. L'un avait plaqué un policier au sol puis avait lancé des fumigènes. L'autre s'est battu avec les CRS à la fin du mouvement.

Au total, neuf policiers avaient été blessés durant la manifestation, dont un sérieusement touché au dos. Ce qui avait sérieusement entâché l'image du mouvement lyonnais, notamment dans les médias nationaux.

Tags :

loi travail

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mauvaise référence le 26/03/2016 à 19:10
Mangeur d'enfants a écrit le 26/03/2016 à 16h18

Amusant de voir un commentaire qui défend la violence policière et un autre qui... bref critique pour critiquer, sans intérêt, m'enfin. Pour sûr ces personnes ne descendraient pas dans la rue pour défendre le futur de leurs amis, collègues, familles et enfants... Quel égoïsme attristant.

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester. » Niemöller, 1946 .

peut être que vous pensez que la cause de la manif est justifié mais pas tout le monde ne pense pas comme vous
"La raison n'est pas toujours dans la rue" .inconnu 2016...

Signaler Répondre

avatar
Mangeur d'enfants le 26/03/2016 à 16:18

Amusant de voir un commentaire qui défend la violence policière et un autre qui... bref critique pour critiquer, sans intérêt, m'enfin. Pour sûr ces personnes ne descendraient pas dans la rue pour défendre le futur de leurs amis, collègues, familles et enfants... Quel égoïsme attristant.

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester. » Niemöller, 1946 .

Signaler Répondre

avatar
Pepe le 14/03/2016 à 14:16

Quand je lis les commentaires ,ils ont raisons le peuple méritent son sort.

Signaler Répondre

avatar
meylanville le 14/03/2016 à 11:14

Amusant de constater que la loi El Khomri est devenue en quelques jours la loi travail .

Signaler Répondre

avatar
Pepe le 12/03/2016 à 09:26

Petite cloche,au sens propre et au sens figuré .

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 12/03/2016 à 08:58
nopasaran a écrit le 11/03/2016 à 16h55

c'est ce qu'il me semblait aussi !! ils ne sont pas très discrets avec leur litre de rouge et leur saucisson

Exact ! Personne n'est dupe ! Mais l'état policier d'urgence fait semblant de l'ignorer !
No Pasaran !

Signaler Répondre

avatar
nopasaran le 11/03/2016 à 16:55
Petite Cloche. a écrit le 11/03/2016 à 16h36

Des militants fascistes se sont infiltrés dans la manif, tout le monde le sait !...
Complot démasqué ! No Pasaran !

c'est ce qu'il me semblait aussi !! ils ne sont pas très discrets avec leur litre de rouge et leur saucisson

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 11/03/2016 à 16:36

Des militants fascistes se sont infiltrés dans la manif, tout le monde le sait !...
Complot démasqué ! No Pasaran !

Signaler Répondre

avatar
nopasaran le 11/03/2016 à 09:35

certainement une manoeuvre des identitaires pour discréditer le mouvement

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.