Loi Travail à Lyon : Alliance Police dénonce les peines des manifestants violents

Loi Travail à Lyon : Alliance Police dénonce les peines des manifestants violents
Les policiers face aux manifestants mercredi dernier - LyonMag

Vendredi, deux manifestants contre la loi Travail avaient écopé à Lyon de six mois de prison ferme et avec sursis ainsi que des amendes.

C'est trop peu selon le syndicat Alliance Police qui s'interroge "sur les réelles motivations de certains magistrats" et dénonce "une forme de déni de justice visant à modérer les peines à l'encontre d'auteurs de violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Alliance Police annonce avoir saisit le procureur de la République pour qu'il fasse appel de ces condamnations. Ce dernier avait requis six et douze mois ferme à l'encontre des deux manifestants violents.

Durant le mouvement de mercredi dernier, neuf policiers avaient été blessés dans des affrontements, dont l'un avait été sérieusement touché au dos après avoir été plaqué au sol.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kalach le 16/03/2016 à 19:42

Quand la police éborgne a vie des manifestants avec leur flashball, en toute impunité c'est normal ???

Signaler Répondre

avatar
jorax le 15/03/2016 à 08:52

et si l'ont parlé des manifestants blessés par les "force de l'ordre"

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.