Global Cash : des peines plus légères qu’en première instance

Global Cash : des peines plus légères qu’en première instance
Photo d'illustration - DR

Ce vendredi soir, après huit heures de délibération, les verdicts sont tombés lors du procès en appel du braquage de Global Cash à la cour d'assises du Rhône.

Le principal accusé, Samir Belghazi, a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle. En première instance sa peine était de 20 ans. Pour Idriss Mekhilef, c’est 15 ans de prison en appel contre 17 ans en première instance. Enfin Brahim Ouis, le plus jeune dans le box, a été lui condamné à 13 ans en appel, au lieu des 17 ans en première instance.

Sur les six hommes jugés en première instance, seuls ces trois protagonistes avaient fait appel.

A noter que Samir Belghazi est le seul des trois hommes qui a toujours nié avoir participé à ce vol à main armée. Pourtant, il est celui qui a le rôle le plus lourd ce 24 septembre 2010 en plein centre-ville de Lyon. Il est accusé d’avoir pris un homme en otage, d’avoir brandi sa kalachnikov sur le toit de la Mercedes pour tenir la foule en respect, tel un excité. Enfin, il est celui qui est accusé d’avoir tiré des rafales de son fusil d'assaut lors de la fuite des malfaiteurs dans la Mercedes. Un automobiliste avait alors été blessé.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.