Crash d'Air Algérie au Mali : l'équipage mis en cause dans un rapport du BEA

Crash d'Air Algérie au Mali : l'équipage mis en cause dans un rapport du BEA
photo d'illustration - Lyonmag.com

Près de deux ans après le crash de l’avion d’Air Algérie qui a coûté la vie à 116 personnes, dont 10 Rhônalpins, une enquête du BEA évoque une erreur humaine pour expliquer les causes de l’accident.

Le crash est dû à la non-activation par l’équipage du système antigivre, selon le rapport final rendu public ce vendredi à Bamako. Cela a obstrué des capteurs de pression des moteurs, limitant ainsi la poussée des moteurs à un niveau insuffisant pour que l’avion poursuive son vol à un niveau de croisière.

Le vol Ouagadougou-Alger s’était écrasé dans le nord du Mali, le 24 juillet 2014. A son bord, 16 membres d’équipage et 110 passagers. Parmi eux, 54 Français, dont 10 membres d’une même famille originaires de Lorette, dans la Loire, de Gex, dans l’Ain, de Chambéry en Savoie, mais aussi de Lyon. Ces derniers étaient partis en vacances au Burkina Faso. 

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.