Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Neyret - LyonMag

29/09/11 : le jour où tout a basculé pour Michel Neyret…

Michel Neyret - LyonMag

Ce fut bien la fête de Michel ce 29 septembre 2011.

Il n’est pas encore 6h lorsqu’un convoi de voitures de police débarque à l’hôtel La Gabetière situé sur la commune d’Estrablin tout près de Vienne.


Le commissaire Daniel Jacqueme, numéro 2 de l’IGS, vient dans un but bien précis : interpeller Michel Neyret dans le cadre d’une enquête pour corruption, trafic international de stupéfiants et blanchiment d’argent débutée il y a moins d’un an. La garde à vue de celui considéré comme le super flic lyonnais est officielle à 6h15, tout comme celle de son épouse Nicole qui sera d’ailleurs prise d’un malaise dans sa salle de bain, submergée par les évènements.


Michel Neyret ne le sait pas encore mais dans le même temps, trois autres protagonistes de l’affaire font également l’objet d’une procédure d’interpellation. C’est le cas de Michel Zaragoza à Solaize, de Stéphane Alzraa dans sa villa de La Roquette-sur-Siagne dans les Alpes-Maritimes et du cousin de celui-ci, à savoir Gilles Bénichou qui se trouve lui à Villeurbanne.

Ce dernier laisse d’ailleurs un message sur le téléphone de Michel Neyret. "Quelle heure il est ? Michel c’est Gilles, c’est urgent, les flics sont en train de défoncer la porte de chez moi pour rentrer, je ne sais pas ce qui se passe… Entends-les, ils sont en train de tout massacrer. Je sais pas ce qu’ils veulent alors rappelle moi. Je sais pas qui c’est. Au chalumeau, à la hache, ils sont en train de défoncer la porte de chez moi. Rappelle-moi Michel, c’est urgent, s’il te plaît, appelle chez moi", relèvent des écoutes téléphoniques de l’IGS rapportées dans le livre "Commissaire Neyret : chute d’une star de l’antigang" du journaliste Richard Schittly.


Pendant ce temps-là à Estrablin, la police des polices entame une première perquisition du domicile du couple Neyret. Des téléphones portables sont saisis tout comme un ordinateur. Ce n’est qu’en fin de matinée que le convoi quitte l’hôtel pour le bureau du super flic à la PJ de Lyon où une seconde perquisition débute. L’arrestation de Michel Neyret commence alors à fuiter mais c’est seulement à 12h18 que l’AFP sort une première dépêche. La machine médiatique est lancée.


La journée du commissaire déchu se poursuit… dans une voiture direction la capitale parisienne dans les locaux de l’IGS où Michel Neyret est interrogé pour la première fois. C’est le début d’une garde à vue de 96 heures réservée exclusivement à des affaires de cette ampleur. La longue journée de Michel Neyret s’achève ; le scandale lui ne fait que commencer.


Le lundi 3 octobre, le super flic qui n’en est plus un est déféré devant la justice avant d’être mis en examen et écroué.

Cinq ans plus tard, ce lundi, son procès débute au tribunal correctionnel de Paris.



Tags : neyret | michel neyret |

Commentaires 8

Déposé le 02/05/2016 à 13h23   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par lairya Citer

Tous les bon flics bosse comme ca !!! Avec les voyous c'est donnant donnant !! Vous croyez que des mecs parle et balance sans aucun avantage ! Je soutiens ce très bon flics ! Courage à lui , sa femme et sa famille proche

Déposé le 02/05/2016 à 13h02   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Papou Citer

Cet homme a été un super flic dont beaucoup de ceux qui l'accablent aujourd'hui ,étaient les premiers à se féliciter des résultats obtenus ...

Déposé le 02/05/2016 à 12h12   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par tyty Citer

Aller Michel tu va en prendre beaucoup dans tes dents prépare ton sac pour la prison

Déposé le 01/05/2016 à 21h09   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par vanessbrouille Citer

Oui on te soutiens !!!!!

Déposé le 01/05/2016 à 19h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par sylvio69 Citer

Michel, tout ceux qui t'ont connu te soutiennent!

Déposé le 01/05/2016 à 17h07  
Par Dietrich Citer

laurya a écrit le 01/05/2016 à 15h57

Il est toujours un super flic !!! Vous croyez que les autres font comment ??????

Toujours d'après ce qu'on a pu lire dans la presse, ce policier, chargé de lutter contre le trafic de stupéfiants, détournait une partie de la drogue saisie dans une affaire pour la remettre à d'autres trafiquants, alimentant ainsi un trafic qu'il est justement chargé de combattre. Curieuse méthode.

Déposé le 01/05/2016 à 15h57   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par laurya Citer

Il est toujours un super flic !!! Vous croyez que les autres font comment ??????

Déposé le 01/05/2016 à 15h56  
Par guy Citer

Vous semblez obsédé par Neyret par ici.
Ou alors en manque d'inspiration ??

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.