Euro 2016 : Lyon teste sa sécurité avec de faux supporters

Euro 2016 : Lyon teste sa sécurité avec de faux supporters
DR Préfecture

Mardi soir, la préfecture du Rhône coordonnait un exercice de sécurité à la gare de la Part-Dieu.

A bientôt un mois de l'Euro 2016, l'arrivée de supporters très excités était simulée.

Car si la menace terroriste est prise en compte, le préfet ne souhaitait pas mettre de côté ce qui constituera le quotidien des forces de l'ordre en ville et aux abords du Parc OL durant la compétition.

La soirée de mardi a été l'occasion de tester les policiers qui encadraient une foule se rendant de la gare ferroviaire au tramway en partance à Décines. Avec quelques faux hooligans dans la foule, qu'il a fallu interpeller.

Pompiers, agents SNCF et Keolis, PAF et brigade des chemins de fer étaient également représentés à la Part-Dieu pour cet exercice grandeur nature.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Eddy le 11/05/2016 à 14:13

Ah bon ? Samedi soir au parc ol les supporters monégasques gazés gratuitement c'était en vue de l'euro ? Il y avait des enfants et des personnes âgées !!!
Honte à ces forces de l'ordre là et aux médias pourris qui n'en parlent pas .

Signaler Répondre

avatar
habile le 04/05/2016 à 23:29

@le sketch : comment ça, tu n'es pas rassuré de voir que 120 policiers arrivent à maitriser 30 "hooligans" :-) ??

Pas foutu d'assurer des déplacements de 100 mecs d'un point A à un point B depuis plus d'un an et ça vient faire les kékés devant les journalistes pour un exercice "grandeur nature". Nous voilà rassurés !

C'est quand même édifiant de voir jusqu'ou leur connerie peut aller...

Signaler Répondre

avatar
le sketch le 04/05/2016 à 10:28

Donc on teste avec 50 "volontaires" la sécurité pour l'euro et dans le meme temps on a interdit plus de 200 déplacements de vrais supporters depuis le début de l'année.

J'espère qu'on aura pas de surprises pour l'euro mais ca n'en prends pas le chemin.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.