Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un chirurgien stéphanois accusé de double parricide

Le procès du chirurgien stéphanois Jean-Paul Gournier s’est ouvert hier pour quatre jours devant la cour d’assises de la Loire. Il est accusé d’avoir empoisonné en novembre 1999 ses parents, âgés de 75 et 81 ans, pour récupérer l'héritage. Ce chirurgien cardio-vasculaire rejette les accusations portées contre lui et évoque un empoisonnement de son père par sa mère, suivi d’un suicide de cette dernière avec une substance contenant du curare. Jean-Paul Gournier qui risque la réclusion criminelle à perpétuité avait tenté d’obtenir un non lieu en juin 2006 devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon.



Tags : parricide | chirurgien |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.