Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bertrand Virieux - LyonMag

Bertrand Virieux : “Le soutien du pape François à Barbarin a déstabilisé les victimes de pédophilie”

Bertrand Virieux - LyonMag

Bertrand Virieux est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce lundi. Le secrétaire de l’association La Parole Libérée est revenu sur les premières prises de parole du pape sur les affaires de pédophilie à Lyon.

Il y a d’abord eu une interview dans la Croix. Puis un entretien avec le cardinal Barbarin vendredi matin au Vatican. Le pape François s’est soudainement penché sur les affaires de pédophilie qui frappent le diocèse de Lyon. Et ses déclarations n’ont pas rassuré les victimes. "Ça a bousculé la confiance qu’on avait envers le pape. Pour nous, c’était le phare dans la nuit. (…) Ça nous a déstabilisé, clairement. On pense que le pape est mal informé", regrette Bertrand Virieux.

"On parle de "rencontre ordinaire" (entre François et Mgr Barbarin ndlr). Mais ça tombe juste le jour où nous étions dans une procédure judiciaire en cours avec l’appel du père Preynat sur la prescription des faits", rajoute le secrétaire de La Parole Libérée.

 

Selon lui, si le souverain pontife veut faire mieux, il peut venir en France "rencontrer des Français victimes de l’Eglise catholique".

 

Sur les mesures mises en place par le diocèse pour prévenir toute nouvelle agression sexuelle ou viol, Bertrand Virieux réclame plutôt "des organismes totalement indépendants. Peut-être comme en Irlande avec de vrais laïcs qui ont des compétences en droit et d’écoute".

 

Le pape n’a pas été le seul à soutenir l’archevêque de Lyon dans la semaine. Gérard Collomb a également évoqué un "faux procès". "Je m’interroge sur le caractère opportun, en pleine procédure judiciaire, d’avoir un avis en tant qu’homme politique, citoyen, républicain, souligne Bertrand Virieux. Les hommes politiques ont souvent tendance à "faire confiance à la justice"…"

 

Bertrand Virieux a également évoqué le cas du père Preynat qui souhaite saisir un maximum de cours pour éviter d’être jugé. Ainsi que les six premiers mois d’existence de l’association de victimes La Parole Libérée.

 

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com



Tags : ça jazz à lyon | prêtre pédophile | La parole libérée | pape françois | barbarin |

Commentaires 9

Déposé le 13/07/2016 à 15h33  
Par persévérance Citer

La première démarche des victimes est de dénoncer chaque fait auprès du procureur de la République. Une autre serait de lancer une étude afin de comprendre pourquoi elles se sont tues si longtemps. Encore aujourd'hui, il n'est pas si facile de s'en référer aux parents, puisque la plupart des victimes sont agressées dans leur entourage proche . d'autant plus proche qu'elles sont jeunes (parents, voisins, nourrices et conjoints de celles-ci), la police n'est pas toujours formée à recevoir et à enquêter auprès de ce type de victimes. Poser des questions ouvertes n'induisant pas les réponses n'est pas si facile. Cela demande de l'entraînement. Les juges aussi ne sont pas correctement formés. Et puis, il y a toutes les croyances obsolètes touchant tout un chacun. Ainsi la victime est doublement victime car elle agace à toujours se plaindre, à déranger la sacro-sainte union familiale. Les mentalités évoluent grâce à la parole et au témoignage des victimes mais il faut plus d'une génération pour que ça bouge. Il ne faut jamais désespérer. Demander de l'aide demande de la persistance, de la persévérance. Aux victimes de continuer à témoigner et à prévenir le procureur quand elles savent qu'elles ne seront pas écoutées dans leur milieu familial et surtout pas s'en référer aux religieux qui protègent "leur beafsteak"

Déposé le 25/05/2016 à 10h49  
Par lux fiat Citer

Galilée a écrit le 25/05/2016 à 10h41

Il aura fallut près de 500 ans pour que l'église reconnaisse que la terre soit ronde et qu'elle tournait autour du soleil, alors reconnaitre la pédophilie faut pas rêver

ne perdez pas espoir, j'entrevois la lumière pour 2432

Déposé le 25/05/2016 à 10h41  
Par Galilée Citer

Pensez-vous a écrit le 23/05/2016 à 14h01

Si il devait recevoir toutes les victimes de l'ensemble des diocèses, il en aurait jusqu'à ses 200 ans !

Il aura fallut près de 500 ans pour que l'église reconnaisse que la terre soit ronde et qu'elle tournait autour du soleil, alors reconnaitre la pédophilie faut pas rêver

Déposé le 23/05/2016 à 14h01  
Par Pensez-vous Citer

Faut pas rêver a écrit le 23/05/2016 à 11h37

Qu'espérer d'un pape qui ne reçoit pas les victimes?

Si il devait recevoir toutes les victimes de l'ensemble des diocèses, il en aurait jusqu'à ses 200 ans !

Déposé le 23/05/2016 à 11h37  
Par Faut pas rêver Citer

Qu'espérer d'un pape qui ne reçoit pas les victimes?

Déposé le 23/05/2016 à 09h50  
Par Phill Citer

Ca fait plus de 30 ans qu'a chaque nouveau scandale pédophile impliquant des prêtres et/ou leur hiérarchie, l'autorité catholique nous fait le coup de l'erreur de gestion, de la mauvaise appréciation ect ect

Concrètement rien ne change, et visiblement ce n'est pas ce pape en soutenant barbarin qui changera quoi que soit.

Déposé le 23/05/2016 à 09h44  
Par nen déplaise Citer

Eglise obs a écrit le 23/05/2016 à 08h46

Le coupable est connu : un certain "père" Preynat. Que ce monsieur cesse de prendre l'Archevêque, et demain le Pape, pour cible. Comme si on pouvait imaginer que l'un ou l'autre n'avait pas une position extrêmement claire sur ces crimes...

ils ont certes un dicours clair mais dans les faits ça ne donne pas l'impression que tout soit mis en oeuvre pour punir les coupables et lever l'omerta sur ces agissements.

dès lors les victimes sont fondées à en référer aux responsables de l'Eglise, en parallèle de l'action en justice.

Déposé le 23/05/2016 à 09h32  
Par CQFD. Citer

Eglise obs a écrit le 23/05/2016 à 08h46

Le coupable est connu : un certain "père" Preynat. Que ce monsieur cesse de prendre l'Archevêque, et demain le Pape, pour cible. Comme si on pouvait imaginer que l'un ou l'autre n'avait pas une position extrêmement claire sur ces crimes...

Comme l'a dit barbarin lui même il savait et il n'a rien dit. Il est donc coupable de non dénonciation de viols sur mineurs.
Compte tenu du nombre important d'actes de pédophilies commis par des hommes d'église depuis des décennies avec systématiquement l'omerta maintenu par l'autorité cléricale sur ces affaires on est en droit de demander des comptes au pape.

En l'occurrence les dernières déclarations de prêtres au sujet des victimes montre à quel point l'église est complétement à côté de la réalité.

Déposé le 23/05/2016 à 08h46  
Par Eglise obs Citer

Le coupable est connu : un certain "père" Preynat. Que ce monsieur cesse de prendre l'Archevêque, et demain le Pape, pour cible. Comme si on pouvait imaginer que l'un ou l'autre n'avait pas une position extrêmement claire sur ces crimes...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.