Un musulman fait retirer un crucifix dans une clinique de Bourgoin

Un musulman a obtenu le retrait d'un crucifix accroché au mur de la chambre de sa fille, soignée dans la clinique catholique Saint-Vincent de Paul à Bourgoin-Jallieu. "Pendant près d'un quart d'heure, le père, en présence de son épouse, s'est emporté verbalement, exigeant que le crucifix soit décroché", raconte un témoin cité par le Dauphiné Libéré qui révèle l'affaire dans son édition de mercredi. Du coup, le personnel de l'établissement a finalement cédé à cette exigence.

Cette demande est "surprenante de la part d'une famille qui a choisi librement notre établissement catholique", explique la directrice de la clinique, Marie-Thérèse Besson, avant d'ajouter : "Ceci n'est nullement caché : c'est d'ailleurs parfaitement inscrit à l'entrée de l'établissement, tout comme dans le livret d'accueil. Les petites soeurs des maternités catholiques évoluent en vêtement religieux dans les services". Tout en soulignant que le crucifix incriminé n'était "nullement ostentatoire".

Tags :

musulman

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.