Lyon : des minutes de silence organisées ce lundi pour les victimes de l'attentat de Nice

Lyon : des minutes de silence organisées ce lundi pour les victimes de l'attentat de Nice
Une minute de silence à la préfecture - LyonMag

Comme bien trop souvent ces derniers mois, les Lyonnais vont stopper leurs activités ce lundi à 12h.

Une minute de silence est organisée pour le dernier jour de deuil national.

Plusieurs lieux symboliques de l'agglomération lyonnaise ont prévu de rendre hommage aux 84 victimes de l'attentat de Nice, comme le personnel de la préfecture du Rhône dans la cour d'honneur ou encore celui de la cour d'appel de Lyon dans la salle des pas perdus du palais de justice.

Les élus du conseil municipal et les agents de la Ville se retrouveront dans la cour de l'Hotel de Ville. "La minute de silence sera précédée d’une courte allocution du Premier adjoint en charge de la culture et des grands événements, Georges Képénékian, représentant le maire de Lyon.

Une minute de silence aura également lieu en même temps au siège de la Métropole de Lyon. La cérémonie sera présidée par David Kimelfeld, Premier vice-président, en charge de l’économie", précise un communiqué.

Les fois précédentes, des minutes de silence avaient également été respectées dans l'aéroport Lyon Saint-Exupéry, dans la gare de la Part-Dieu et dans les métros.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ozil Diaw le 18/07/2016 à 10:37

Tant que l'on refusera de dire que des citoyens français et/ou accueillis en France ont la haine de la France et des français sans être impitoyable avec ces haineux que l'on nourrit, on ne réglera aucun problème.

Ceux-là même qui fêtaient non pas la victoire du Portugal à l'Euro mais la défaite de la France avec des drapeaux algériens, marocains et tunisiens, de la vraie petite graine d'assassins de masse.

Signaler Répondre

avatar
Fatah Lité le 18/07/2016 à 09:50

C'est très bien de se recueillir pour les victimes à chaque attentat, ce serait encore mieux de prendre (les politiques) les mesures courageuses pour stopper ces attentats.

Mais on continue de se voiler la face et refusant la réalité, jusqu'au prochain massacre.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.