Une partie de la ville de Lyon touchée par une coupure de courant

Une partie de la ville de Lyon touchée par une coupure de courant
photo d'illustration - Lyonmag.com

De nombreux quartiers de Lyon, pour la plupart situés dans le 6e arrondissement de Lyon, et de Villeurbanne, ont été victimes d’une coupure de courant ce mercredi après-midi.

60 000 foyers ont été impactés en raison d’un problème sur une ligne haute tension gérée par RTE.

Conséquence directe, le métro A a été interrompu partiellement, et ne circule plus entre les stations Perrache et Massena. Le T3 et le Rhônexpress ont également été touchés par cette panne, tandis que les pompiers ont été mobilisés notamment pour porter secours à des personnes coincées dans des ascenseurs.

Selon RTE, tout est rentré dans l'ordre moins d'une heure après le début de la panne. Enedis a ensuite pris le relais pour rétablir le courant dans les différents bâtiments. Une enquête interne a été ouverte.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
NiKo le 22/09/2016 à 15:14
moi a écrit le 22/09/2016 à 14h42

oui, enfin la c'est ds un tunnel, l'air est canalisée

@AU train où vont les choses...
je ne dis pas que cela va courir totalement les besoins du métro, mais ça fait toujours un peu d'énergie
vous parlez de sobriété, est-il intelligent de perdre une énergie constante que l'on sait récupérer?

j'oublie certaines choses: il faudrait un système de récupération de l'énergie au freinage des rames et des batteries en station, pour stocker l'énergie

C'est déjà avec la trolley bus des tcl qui réinjectent de l’énergie dans le réseau électrique au freinage

Signaler Répondre

avatar
moi le 22/09/2016 à 14:42
NiKo a écrit le 22/09/2016 à 13h46

déjà tester sur le bord des autoroutes avec le flux d'air des camions mais ça ne fonctionne pas...

oui, enfin la c'est ds un tunnel, l'air est canalisée

@AU train où vont les choses...
je ne dis pas que cela va courir totalement les besoins du métro, mais ça fait toujours un peu d'énergie
vous parlez de sobriété, est-il intelligent de perdre une énergie constante que l'on sait récupérer?

j'oublie certaines choses: il faudrait un système de récupération de l'énergie au freinage des rames et des batteries en station, pour stocker l'énergie

Signaler Répondre

avatar
zeltron le 22/09/2016 à 13:49

Ouf, l'essentiel c'est qu'il y avait du courant pour alimenter le pc de post-monétaire, branché H24 7/7 sur EDF et sur les serveurs internet hyper énergivores ainsi que sur leurs clims.

Signaler Répondre

avatar
NiKo le 22/09/2016 à 13:46
moi a écrit le 21/09/2016 à 19h46

il ne faut pas exagérer, ce n'est qu'un problème technique

c'est bête que le métro soit impacté, car il pourrait même produire de l'énergie:
- en utilisant le piétinement des voyageurs sur les quais (avec des dalles qui transforment cela en énergie)
- ou même en installant des micro éoliennes dans le tunnel: les métros génèrent des courants d'air assez forts et très réguliers, donc il y a de quoi produire un peu de courant

déjà tester sur le bord des autoroutes avec le flux d'air des camions mais ça ne fonctionne pas...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 22/09/2016 à 10:07
AU train où vont les choses... a écrit le 21/09/2016 à 23h11

Mais l'énergie primaire vient :
- de la fatigue des voyageurs pour les dalles,
- de la motorisation des rame pour les éoliennes...
et les quantités sont ridicules au regard de l'investissement et des besoins.

L'énergie la plus disponible est l'énergie qu'on ne consomme pas (sobriété).

On a de quoi rendre l'énergie "libre" (surtout à Lyon), mais hélas, le fric l'empêche.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/loiret/orleans/la-premiere-hydrolienne-fluviale-de-france-raccordee-au-reseau-electrique-orleans-815459.html

Mais vous avez raison :
"L'énergie la moins problématique est l'énergie qu'on ne consomme pas (sobriété)." (seulement, ça va à l'encontre d'une société monétaire où il faut faire tourner le fric en permanence coûte que coûte).

Signaler Répondre

avatar
AU train où vont les choses... le 21/09/2016 à 23:11
moi a écrit le 21/09/2016 à 19h46

il ne faut pas exagérer, ce n'est qu'un problème technique

c'est bête que le métro soit impacté, car il pourrait même produire de l'énergie:
- en utilisant le piétinement des voyageurs sur les quais (avec des dalles qui transforment cela en énergie)
- ou même en installant des micro éoliennes dans le tunnel: les métros génèrent des courants d'air assez forts et très réguliers, donc il y a de quoi produire un peu de courant

Mais l'énergie primaire vient :
- de la fatigue des voyageurs pour les dalles,
- de la motorisation des rame pour les éoliennes...
et les quantités sont ridicules au regard de l'investissement et des besoins.

L'énergie la plus disponible est l'énergie qu'on ne consomme pas (sobriété).

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 21/09/2016 à 23:07
moi a écrit le 21/09/2016 à 19h46

il ne faut pas exagérer, ce n'est qu'un problème technique

c'est bête que le métro soit impacté, car il pourrait même produire de l'énergie:
- en utilisant le piétinement des voyageurs sur les quais (avec des dalles qui transforment cela en énergie)
- ou même en installant des micro éoliennes dans le tunnel: les métros génèrent des courants d'air assez forts et très réguliers, donc il y a de quoi produire un peu de courant

vous avez fait un bac L donc ?

Signaler Répondre

avatar
moi le 21/09/2016 à 19:46

il ne faut pas exagérer, ce n'est qu'un problème technique

c'est bête que le métro soit impacté, car il pourrait même produire de l'énergie:
- en utilisant le piétinement des voyageurs sur les quais (avec des dalles qui transforment cela en énergie)
- ou même en installant des micro éoliennes dans le tunnel: les métros génèrent des courants d'air assez forts et très réguliers, donc il y a de quoi produire un peu de courant

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 21/09/2016 à 15:25

aux etats unis les coupures sont courantes

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 21/09/2016 à 15:02

le 6eme devient il le tiers monde ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.