Un jeune de 20 ans dans un état grave après avoir voulu défendre un couple qui s’embrassait

Un jeune de 20 ans dans un état grave après avoir voulu défendre un couple qui s’embrassait
Photo d'illustration - LyonMag

Le seul supposé tort de ce couple de quadragénaires a été de s’embrasser.

Un jeune Vénissian de 20 ans a été violemment agressé à la tête et à coup de béquilles à l’arrêt du C1 et C2 entre la gare de la Part-Dieu et le centre commercial, rapporte le Progrès.

Le jeune homme a tenté de défendre un homme et une femme qui s’enlaçaient dans un arrêt de bus face à un groupe de jeunes qui ont pris soin de leur rappeler qu’il y avait des « hôtels pour ça ». Le ton monte et plusieurs coups sont échangés.

C’est au moment de monter dans le bus que le jeune homme a été violemment pris à partie par un jeune de 17 ans qui lui a assené plusieurs coups de béquilles. Le Vénissian a alors été pris de convulsions et s’est écroulé au sol. Son pronostic vital était encore engagé hier bien que son état se soit stabilisé.

Les images de vidéosurveillance du bus ont permis de retrouver l’auteur de l’agression, âgé de 17 ans et en fugue. Il a expliqué aux forces de l’ordre avoir agi avec colère après avoir reçu des coups.

X

Tags :

marin

0-50 sur 82 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
eh oui !!!. le 17/11/2016 à 13:49

Il faut absolument que le couple agressé se manifeste pour aider la police à reconnaître les assaillants et si c'est un couple "illégitime" la police doit garder secret leur anonymat.

Honte aux racailles qui ont fait ça !!

Signaler Répondre

avatar
Un gaulois le 17/11/2016 à 13:02

Bon rétablissement et courage à ce jeune héros ,il sont si rare à tapetland.

Signaler Répondre

avatar
rusty83 le 17/11/2016 à 12:38
Un matheux a écrit le 16/11/2016 à 17h30

Relisez vous,, car l'écriture et la science des ânes ,elle vous va si bien. Pour le basique ,Beaucoup de gens ne savent ni lire ni écrire,mais savent très bien compter et ont très bien réussi dans la vie . L'intelligence est mathématique,l'instruction est secondaire ,gouverné par des personnes instruites sorti de l'ENA ,ont peut quantifier là bêtises qui nous fait vivre dans l'erreur.

L'erreur , c est vous!

Signaler Répondre

avatar
rusty83 le 17/11/2016 à 12:36
BeJihA a écrit le 15/11/2016 à 21h04

Franchement, je suis black, j 'ai une religion différente de celle qui est majoritaire en France, je suis originaire une île (française, hein...), j ai dans mon répertoire téléphonique, des numéros appartenant a des personnes de plusieurs origines différentes, et pratiquant plusieurs religions différentes, le sujet ici n'est d'ailleurs pas la religion) des blancs, des noirs, des maghrébins, des asiatiques, des insulaires métissés, etc...
je vote a gauche, j'ai d'ailleurs eu, a une époque, la carte du parti quand je vivais dans mon île natale. je présente ici mon rapide descriptif pour éviter des commentaires du style "stop aux amalgames, vos idées sont rétrogrades", etc...

on est Où? DEUX COUPLES S EMBRASSENT DANS LA RUE ET ILS SONT FONT AGRESSER???????

QUELQU UN SE FAIT AGRESSER ET L AGRESSEUR PASSE LA NUIT AU POSTE ET ON LUI DONNE DES EXCUSES ?

franchement je pense que il faut changer l ordonnance de 45 pour les mineurs, ils font ce qu'ils veulent et ont l assurance de ne pas être jugé a la mesure de la gravité de leurs actes! TRÈS SINCÈREMENT IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE A CE SUJET! les mineurs d aujourd'hui ne sont pas ceux de 45 et même pas ceux d'il y a dix ans!!!!!

Concernant les raisons de l agression initiale, qui reflète une idéologie contraire aux principes de liberté français, à savoir, le fait que deux personnes qui s'embrassent dans la rue dérange certaines personnes, j'estime que c'est inquiétant et reflète bien une réelle émergence de pratiques communautaristes!

soyons clair, je viens d une île ou le multiculturalisme est un fait sociétal et historique (certains auront sans doute deviné de quelle île il s'agit) quand je parle de multiculturalisme, je parle de vraie métissage ou chacun a ses pratiques et tolère les pratiques de l autre sans l imposer a l autre et sans dénigrer les pratiques culturelles, religieuse, etc de l'autre. en vivant dans une société ou les lois de la république ont le dernier mot et ou dans l espace publique, ces pratiques s effacent devant les règles communes pour toutes ces communautés!
et tout le monde s'entend (avec plus ou moins de bonheur certes mais on est très très très loin des dérives que je constate ici en métropole)

ici devant ce fait divers, je ne peux que penser ceci: encore des représentants d une communauté (certes pas du tout représentatif de cette dite communauté) qui veulent imposer a la société leur point de vue( a savoir qu un couple n a pas a s embrasser dans la rue)

et franchement, y en a marre!

j ai envie de vivre dans une société ou les couples s embrassent a pleine bouche dans la rue, ou les couples de même sexe profite du soleil avec la même insouciance que les couples hétérosexuelles, ou les femmes et les hommes se côtoient sans méfiance, ou les diverses communautés de croisent dans une réelle entente et sans hostilité aucune, où quand quelqu'un a fait une connerie, il soit assuré d’être réellement puni, ou chacun puisse afficher ses croyances sans craindre le rejet!!!! et j'oublies beaucoup de choses!

mais putain, c 'est trop demander en 2016!!!!!!!???????

Vous n'êtes pas le seul a penser comme vous le narrer si bien .La grande majorité du peuple francais pense comme vous et n'intervient que très peu sur les forums ou des extrémistes intolérants , frustrés et irresponsables tentent de baver leur propagande parce que c 'est si simple sous anonymat.

Signaler Répondre

avatar
Rikiki le 16/11/2016 à 21:02

C'est la fête du troll ici.
Là j´dois quand même qu'on a affaire à des bons.

Signaler Répondre

avatar
Maud Cambronne le 16/11/2016 à 19:11

Bon, en qualifiant ces jeunes qui ont frappé celui qui s'interposait d'intolérants, c'est moi qui me suis vue accuser d'être intolérante.
Il aurait fallu que je dise que ce couple ce n'était que des provocateurs qui ne savaient pas s'adapter à la sensibilité des jeunes qui étaient à l'arrêt de bus, que ce jeune qui s'était interposé n'avait qu'à se mêler de ses oignons. Non non, en aucun cas ils ne sont intolérants, c'est nous qui sommes intolérants en n'acceptant pas ceux qui pensent différemment et ont d'autres moeurs que nous.

Eh bien tant pis, j'assume très bien mon intolérance à l'intolérance.

(Et je vous laisse aussi au passage imaginer quelle aurait été la réaction du groupe si le couple qui s'embrassait avait été un couple d'homo. Aussi, je vous le dit tout net, et n'en déplaise non seulement aux musulmans mais aussi aux gens des "manifs pour tous", un couple homo a fort bien le droit de s'embrasser dans la rue, et ceux que ça gêne n'ont qu'à ne pas regarder).

Signaler Répondre

avatar
Un matheux le 16/11/2016 à 17:30
rusty83 a écrit le 16/11/2016 à 15h23

Si croire que pour faire de la Mathématique, faut un esprit ouvert... alors c est comme pisser dans un violon pour avoir de bière

Relisez vous,, car l'écriture et la science des ânes ,elle vous va si bien. Pour le basique ,Beaucoup de gens ne savent ni lire ni écrire,mais savent très bien compter et ont très bien réussi dans la vie . L'intelligence est mathématique,l'instruction est secondaire ,gouverné par des personnes instruites sorti de l'ENA ,ont peut quantifier là bêtises qui nous fait vivre dans l'erreur.

Signaler Répondre

avatar
rusty83 le 16/11/2016 à 15:23
Mathsup a écrit le 14/11/2016 à 10h21

Les simples d'esprits sont les moyenâgeux qui croyent détenir la science infuse avec des paroles,du vent. Tous ce qui vous entoure est mathématique ,ne l'oubliez pas ,les langues sont secondaires.mais cà ,il n'y a que les esprits ouverts qui peuvent le comprendre.

Si croire que pour faire de la Mathématique, faut un esprit ouvert... alors c est comme pisser dans un violon pour avoir de bière

Signaler Répondre

avatar
Un chrétien d'orient. le 16/11/2016 à 10:23
Tous en niqab . a écrit le 16/11/2016 à 09h21

Deux solutions ,c'est Marine ou ALI JUPÉ et la charia ,choisissez votre camps. Un drapeau tricolore avec un croissant vert.

Si ,ALI JUPÉ passe avec sa charia ,on pourra toujours demandé l'asile politique ou se reconvertir en tailleurs de barbes ou dans la confection de niquab .

Signaler Répondre

avatar
Tous en niqab . le 16/11/2016 à 09:21
Gerald a écrit le 15/11/2016 à 22h00

Apres trump, marine bougé pas ça arrive!

Deux solutions ,c'est Marine ou ALI JUPÉ et la charia ,choisissez votre camps. Un drapeau tricolore avec un croissant vert.

Signaler Répondre

avatar
coursu le 16/11/2016 à 09:13

Bla bla... exprimez vous en votant ce seras beaucoup plus éfficace!!!

Signaler Répondre

avatar
Oliv59 le 16/11/2016 à 07:51

Béquille en question doit être rempli de ciment.
c’est un classique des racailles pour transformer une simple béquille qui semble inoffensive en une arme.
Triste France

Signaler Répondre

avatar
Gerald le 15/11/2016 à 22:00

Apres trump, marine bougé pas ça arrive!

Signaler Répondre

avatar
? le 15/11/2016 à 21:54

On devrait juste lui faire la même chose

Signaler Répondre

avatar
BeJihA le 15/11/2016 à 21:04

Franchement, je suis black, j 'ai une religion différente de celle qui est majoritaire en France, je suis originaire une île (française, hein...), j ai dans mon répertoire téléphonique, des numéros appartenant a des personnes de plusieurs origines différentes, et pratiquant plusieurs religions différentes, le sujet ici n'est d'ailleurs pas la religion) des blancs, des noirs, des maghrébins, des asiatiques, des insulaires métissés, etc...
je vote a gauche, j'ai d'ailleurs eu, a une époque, la carte du parti quand je vivais dans mon île natale. je présente ici mon rapide descriptif pour éviter des commentaires du style "stop aux amalgames, vos idées sont rétrogrades", etc...

on est Où? DEUX COUPLES S EMBRASSENT DANS LA RUE ET ILS SONT FONT AGRESSER???????

QUELQU UN SE FAIT AGRESSER ET L AGRESSEUR PASSE LA NUIT AU POSTE ET ON LUI DONNE DES EXCUSES ?

franchement je pense que il faut changer l ordonnance de 45 pour les mineurs, ils font ce qu'ils veulent et ont l assurance de ne pas être jugé a la mesure de la gravité de leurs actes! TRÈS SINCÈREMENT IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE A CE SUJET! les mineurs d aujourd'hui ne sont pas ceux de 45 et même pas ceux d'il y a dix ans!!!!!

Concernant les raisons de l agression initiale, qui reflète une idéologie contraire aux principes de liberté français, à savoir, le fait que deux personnes qui s'embrassent dans la rue dérange certaines personnes, j'estime que c'est inquiétant et reflète bien une réelle émergence de pratiques communautaristes!

soyons clair, je viens d une île ou le multiculturalisme est un fait sociétal et historique (certains auront sans doute deviné de quelle île il s'agit) quand je parle de multiculturalisme, je parle de vraie métissage ou chacun a ses pratiques et tolère les pratiques de l autre sans l imposer a l autre et sans dénigrer les pratiques culturelles, religieuse, etc de l'autre. en vivant dans une société ou les lois de la république ont le dernier mot et ou dans l espace publique, ces pratiques s effacent devant les règles communes pour toutes ces communautés!
et tout le monde s'entend (avec plus ou moins de bonheur certes mais on est très très très loin des dérives que je constate ici en métropole)

ici devant ce fait divers, je ne peux que penser ceci: encore des représentants d une communauté (certes pas du tout représentatif de cette dite communauté) qui veulent imposer a la société leur point de vue( a savoir qu un couple n a pas a s embrasser dans la rue)

et franchement, y en a marre!

j ai envie de vivre dans une société ou les couples s embrassent a pleine bouche dans la rue, ou les couples de même sexe profite du soleil avec la même insouciance que les couples hétérosexuelles, ou les femmes et les hommes se côtoient sans méfiance, ou les diverses communautés de croisent dans une réelle entente et sans hostilité aucune, où quand quelqu'un a fait une connerie, il soit assuré d’être réellement puni, ou chacun puisse afficher ses croyances sans craindre le rejet!!!! et j'oublies beaucoup de choses!

mais putain, c 'est trop demander en 2016!!!!!!!???????

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 15/11/2016 à 20:38
Donald a écrit le 15/11/2016 à 11h30

Ce qui effraie les gens, ce n'est pas que des personnes soient frappées à mort pour avoir osé défendre un couple qui s'embrassait devant des racailles, c'est que Marine soit élue...
Ca en dit long sur l'état mental des Français.

Personnellement, Marine présidente me fait moins peur que croiser ces barbares aux quatre coins de Lyon...
Et je vais finir par ne penser qu'à moi, ma famille et mes amis!

Signaler Répondre

avatar
GéantMzé le 15/11/2016 à 19:51

JUPPE est un de valeur respectueux des valeurs français , il a des solutions pour la France pas des slogans . Donald Trump est une référence pour su servir de la naiveté d'un bon nombre d'américain avec des slogans et des mots durs . Une fois élu il amorce un recul frappant et ceci tant bien avant son investiture . Marine croit que la majorité des français vont céder à la manipulation et la démagogie , elle et ceux qui sont avec elle se trompent énergiquement . Le malheur qui a frappé cette partie de l'Afrique du nord a été orchestré par l'ignorance de l'homme en ayant comme victime toutes les catégories humaines religieuses comme des athées , des musulmans , des catholiques et des juifs . Trouvez à dire au lieu de se barricader derrière la haine et profiter des malheurs d'une minorité pour y fonder une raison électorale . La France est multiculturelle , elle est la diversité . Tous qui sont en France et qui sont français personne ne peut prétendre avoir des origines gauloises . Nous venons tous d'ailleurs et puisque ce beau pays reconnaît en chacun de nous ses citoyens honorons la telle qu'il se doit . Voilà ce qu'explique Alain Juppé renouer avec les valeurs et la grandeur de la France . Les barbares qui ont semer la mort en France n'était rien que des ignorants tolards manipulés au service du mal . A force de faire référence à cette dernière des dernières catégories d'humains incultes et sans cœur , certains immortalisent leurs cruautés en faisant des héros qui ont changé quelque chose dans ce beau qui n'a connu dans son passé rien que la grandeur et la noblesse . Il ne faut surtout pas oublier que la politique n'est pas une course de vitesse mais plutôt une course de fond . Et la grande richesse de la France est la diversité qui nous permet d'etre écouté dans le monde entier .

Signaler Répondre

avatar
SARAH931 le 15/11/2016 à 19:36

qui vous dit que c est un immigré pauvre france

Signaler Répondre

avatar
Deepo le 15/11/2016 à 19:27

C'est bizarre mais il y a plein de propos racistes, haineux, du "le Pen (père) tout craché" mais à aucun moment dans l'article il n'est dit la religion ou les origines du "groupe de jeunes". Si vous voulez vous défouler, faites du sport, ça fait vraiment du bien et des fois, mais seulement des fois, ça rend moins con...

Signaler Répondre

avatar
ALINE le 15/11/2016 à 19:16

C'est vrai qu'en cas de bagarre ou de violence, peu de personnes osent s'interposer. J'habite en centre ville, près de discothèque, et les fins de semaine sont animées, et presque toujours des bandes de jeunes Maghrébins s'en prennent aux jeunes qui sortent de boite car eux n'ont pas pu rentrer... Ils sont toujours à plusieurs, appellent des copains en renfort et parfois reviennent pour "lyncher" le jeune qui est couché par terre... et les autres regardent comme au spectacle...

Signaler Répondre

avatar
tatane85 le 15/11/2016 à 18:57
StevenC a écrit le 15/11/2016 à 18h42

Ce qui en dit long ce que peu ici se seraient retroussés les manches comme ce Vénissian.
De plus la défense de certaines valeurs ne se délègue pas. Et surtout pas à de troubles personnages, aussi ripolinés qu'ils soient, de tout bord politique.

il y a encore des gens qui risquent leur vie . au mepris de ces racailles qui ne comprennent rien a la vie et l amour .

j espere de tout coeur que cette personne va s en remettre. et que l autre racaille soit enfermée pour un bout de temps ;

Signaler Répondre

avatar
pipae le 15/11/2016 à 18:50

Pauvre garçon, mais notre Pays devient le culte de la violence, il faut absolument les enfermer ceux-là.

Courage pour le blessé !!!!

Signaler Répondre

avatar
StevenC le 15/11/2016 à 18:42
Donald a écrit le 15/11/2016 à 11h30

Ce qui effraie les gens, ce n'est pas que des personnes soient frappées à mort pour avoir osé défendre un couple qui s'embrassait devant des racailles, c'est que Marine soit élue...
Ca en dit long sur l'état mental des Français.

Ce qui en dit long ce que peu ici se seraient retroussés les manches comme ce Vénissian.
De plus la défense de certaines valeurs ne se délègue pas. Et surtout pas à de troubles personnages, aussi ripolinés qu'ils soient, de tout bord politique.

Signaler Répondre

avatar
Donald le 15/11/2016 à 11:30
Lyonnais06 a écrit le 14/11/2016 à 22h24

Où va-t-on? Vers Marine...

Ce qui effraie les gens, ce n'est pas que des personnes soient frappées à mort pour avoir osé défendre un couple qui s'embrassait devant des racailles, c'est que Marine soit élue...
Ca en dit long sur l'état mental des Français.

Signaler Répondre

avatar
Implosion sociale. le 15/11/2016 à 11:26
Dame aux clefs a écrit le 15/11/2016 à 09h42

Il est temps d’arrêter de se voiler la face et de reconnaître que des civilisations aussi différentes ne peuvent cohabiter sans heurts et que le métissage voulu par l'Amérique et imposé par Bruxelles ne PEUT PAS MARCHER.

Trump l'a compris et beaucoup d'autres (les survivants) vont suivre.

N'imposez plus cette épée de Damoclès au peuple qui n'en veut pas.

C'est du réalisme et non du racisme comme certain veulent le faire croire.mais ,sa ne marche plus ,car une majorité du peuple n'y adhère pas ,mais le subit.

Signaler Répondre

avatar
katho le 15/11/2016 à 10:49
kollabo a écrit le 14/11/2016 à 19h26

C'est en lisant des commentaires comme le tien qu'on peut comprendre la mécanique de la collaboration. Les mêmes que toi sont allés défendre les boches, parce que, quand même, en face, hein...
Heureusement, à la fin, ils ont payé.

Joli H.S, bravo !!

Signaler Répondre

avatar
Dame aux clefs le 15/11/2016 à 09:42

Il est temps d’arrêter de se voiler la face et de reconnaître que des civilisations aussi différentes ne peuvent cohabiter sans heurts et que le métissage voulu par l'Amérique et imposé par Bruxelles ne PEUT PAS MARCHER.

Trump l'a compris et beaucoup d'autres (les survivants) vont suivre.

N'imposez plus cette épée de Damoclès au peuple qui n'en veut pas.

Signaler Répondre

avatar
Laurane le 15/11/2016 à 08:51
Lyonnais06 a écrit le 14/11/2016 à 22h24

Où va-t-on? Vers Marine...

Et c'est tant mieux!

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 14/11/2016 à 22:24

Où va-t-on? Vers Marine...

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 14/11/2016 à 20:36
katho a écrit le 14/11/2016 à 15h57

"ne comparez pas les barbares des siecles passés aux barbares de nos decennies...."

Auschiwtz ?
Hiroshima ?
Le Rwanda ?

Je ne savais pas que ces crimes etaient insuflés par des religions!!!
Partagez vos soirces... Parce que n ai beau relire les livres d histoires, sur ces 3 crimes, je ne vois pas la marque d une religion, mais plutot celle d un imperialisme ou d une domination!

Pour en revenir au sûet, un jeune homme a ete tabacé par des pseudos chastes!!!!
Soutenons ce heros, plutot que de trouver des excuses a ces criminels, en affirmant que des barabres on fait la meme chose au nom de la religion catholiques, il y a de cela plusieurs siecles!!!

Signaler Répondre

avatar
kollabo le 14/11/2016 à 19:26
katho a écrit le 14/11/2016 à 17h10

Mais je suis sympa, je vous épargne la question pédophile largement débattue à Lyon, entre autres...

C'est en lisant des commentaires comme le tien qu'on peut comprendre la mécanique de la collaboration. Les mêmes que toi sont allés défendre les boches, parce que, quand même, en face, hein...
Heureusement, à la fin, ils ont payé.

Signaler Répondre

avatar
Un laïcard. le 14/11/2016 à 18:03

La charia a venissieux? Mais qui a vendu le pays et qui en est le propriétaire ,le Quatar ou l'Arabie sahoudite.? Un bon rétablissement à ce jeune français,qui croyait être dans un pays laïque.

Signaler Répondre

avatar
Steven Cigale le 14/11/2016 à 17:51

Pfff une page entière de trolleries imposées (jsauf Enzo et Aline qui sauvent) et qui n'ont bien évidemment rien à voir avec le sujet.
Juste un mot : certains comptent sur un H/F ou transgenre politique pour les border le soir alors que d'autres, comme ce Vénissian (et les Vénissians Dieu sait combien ils ont été vilipendés) se dressent devant l'adversité au lieu de signer des blancs-seings à des prévaricateurs !

Signaler Répondre

avatar
Un petit fils d'immigré. le 14/11/2016 à 17:38
katho a écrit le 14/11/2016 à 17h10

Mais je suis sympa, je vous épargne la question pédophile largement débattue à Lyon, entre autres...

Je suis athée, mais je respecte la bêtise des autres ,ainsi que vos arguments qui ne tiennent pas debout. Je suis né dans un pays judeo chrétien ,je ne croit pas en Dieu ,mais je combattrai si ,il le faut l'islam ne règnera jamais en France. Sinon ,ce sera la guerre et beaucoup de sang coulera.vous êtes sûrement un anti français.

Signaler Répondre

avatar
Arriérés obs le 14/11/2016 à 17:36

Bravo jeune homme ! Je vous souhaite de vous rétablir. Vous avez agi comme il se doit dans notre pays, celui de l'amour courtois, celui de la galanterie. En France oui, les amoureux s'embrassent. Si ça ne plaît pas à certains complexés, qu'ils aillent vivre ça ailleurs, dans leurs pays, qui ne sont pas les nôtres... :-(

Signaler Répondre

avatar
katho le 14/11/2016 à 17:10
Zunnar a écrit le 14/11/2016 à 16h09

Vous expliquerez ça aux chrétiens d'irak et de syrie et aux yazidis victimes de génocide... vous expliquerez ça aux fillettes vendues au marché aux esclaves.... Vous expliquerez ça aux villageois du Nord Nigéria victimes de Boko Haram, aux coptes d'egypte victimes de pogrom, aux populations du Nord Mali, aux 500.000 Soudanais chrétiens ou animistes massacrés dans les années 2000 etc...
Cette barbarie se déroule AUJOURD'HUI sous nos yeux (pas sur les votres visiblement....) et non au moyen age...

Mais je suis sympa, je vous épargne la question pédophile largement débattue à Lyon, entre autres...

Signaler Répondre

avatar
katho le 14/11/2016 à 16:32
Zunnar a écrit le 14/11/2016 à 16h09

Vous expliquerez ça aux chrétiens d'irak et de syrie et aux yazidis victimes de génocide... vous expliquerez ça aux fillettes vendues au marché aux esclaves.... Vous expliquerez ça aux villageois du Nord Nigéria victimes de Boko Haram, aux coptes d'egypte victimes de pogrom, aux populations du Nord Mali, aux 500.000 Soudanais chrétiens ou animistes massacrés dans les années 2000 etc...
Cette barbarie se déroule AUJOURD'HUI sous nos yeux (pas sur les votres visiblement....) et non au moyen age...

Je ne fais la leçon à personne, je veux juste rappeler qu'il n'y pas de blanche colombe parmi notre belle humanité;)

Signaler Répondre

avatar
pas de monopole... le 14/11/2016 à 16:25
katho a écrit le 14/11/2016 à 15h57

"ne comparez pas les barbares des siecles passés aux barbares de nos decennies...."

Auschiwtz ?
Hiroshima ?
Le Rwanda ?

Auschiwtz, Hiroshima, Le Rwanda n'ont pas été perpétrés au nom de la religion.... on change de sujet...
Ceci dit vous avez raison sur le fait que les extrémistes religieux n'ont pas l'apanage des génocides ou tueries de masse....
Il y a eu les tueries nazies, ethniques comme au rwanda ou comme le génocide arménien toujours non reconnu par l'islamiste "modéré" Erdogan, communistes comme la révolution culturelle chinoise (20 ou 50 millions de morts on ne saura jamais) ou le génocide perpétré par les khmers rouges....

Signaler Répondre

avatar
Zunnar le 14/11/2016 à 16:09
katho a écrit le 14/11/2016 à 15h04

Ca fait mal hein, quand on rappelle les écarts de sa propre religion :O)
A côté de ça, Daesch c'est Disneyland.

Vous expliquerez ça aux chrétiens d'irak et de syrie et aux yazidis victimes de génocide... vous expliquerez ça aux fillettes vendues au marché aux esclaves.... Vous expliquerez ça aux villageois du Nord Nigéria victimes de Boko Haram, aux coptes d'egypte victimes de pogrom, aux populations du Nord Mali, aux 500.000 Soudanais chrétiens ou animistes massacrés dans les années 2000 etc...
Cette barbarie se déroule AUJOURD'HUI sous nos yeux (pas sur les votres visiblement....) et non au moyen age...

Signaler Répondre

avatar
katho le 14/11/2016 à 15:57
Benoui2 a écrit le 14/11/2016 à 15h04

rappelez nous les dates ... on constatera que les politiques qui utilisaient la religion catholique comme prétexte, ont mis au point leurs instruments il y a plusieurs siècles... période ou l information et la science n étaient pas aussi facilement accessible qu'aujourd'hui...
faire le parallele entre cette époque et la notre, c est juste débile!
à l époque, on clouait les chats noirs parce qu on pensait qu'ils portaient malheur... cela fait il de tous les français des tueurs de chats?
... les raccourcis sont rapides, faciles et dangereux...

ne comparez pas les barbares des siecles passés aux barbares de nos decennies....

"ne comparez pas les barbares des siecles passés aux barbares de nos decennies...."

Auschiwtz ?
Hiroshima ?
Le Rwanda ?

Signaler Répondre

avatar
katho le 14/11/2016 à 15:04
Vous etes dangereux! a écrit le 14/11/2016 à 14h35

Vous,vous avez dû être sûrement torturé pendant l'Inquisition dans une vie antérieure . Sachez que tous les intégristes religieux sont dangereux. Maintenant si vous y préférer l'islam radical ,personne ne vous retient ,engagez vous a daech ,la Syrie recrute.

Ca fait mal hein, quand on rappelle les écarts de sa propre religion :O)
A côté de ça, Daesch c'est Disneyland.

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 14/11/2016 à 15:04
katho a écrit le 14/11/2016 à 12h40

La torture par l'eau

Le corps de l'accusé était lié sur une planche inclinée ou pendu en l'air à des cordes fortement serrées et le corps soutenu par un tabouret. La victime devait alors avaler une énorme quantité de liquide: 6 litres pour la petite torture et 12 litres pour la grande. Celui qui serrait les dents se faisait déchiqueté la bouche par le bourreau à l’aide d’une pince en fer. Celui-ci continuait alors, à l’aide d’une carafe, à faire ingurgiter l’eau dans la bouche du torturé. Beaucoup de ces victimes étouffaient ou éclataient littéralement, du fait que leurs anus et l’urètre furent consciemment bouchés ou noués.

Mutilation physique

Une autre torture consistait à visser et à griller la langue, ou encore à écraser les mains sur une enclume ou à sectionner les mains et les pieds à l’aide d’une hache. «Les sorcières» ou les femmes jugées immorales eurent le nez et les oreilles coupés; les juifs accusés de vol, étaient pendus par les pieds entre deux chiens ou deux loups affamés. Une cruauté bien particulière consistait à étriper la victime. Leur ventre était ouvert au couteau, une partie de l'intestin était extirpée puis attachée et enroulée à une poulie.

«La vierge de fer» *

La vierge de fer représente «un chef-d’œuvre» de la ferronnerie qui devait servir à préserver la pureté de la foi: il s’agissait d’une cape allant jusqu'à terre, cependant non faite d’étoffe mais de fer. La partie supérieure de la cape représentait une tête au visage de femme. En réalité la cape était un caisson de fer équipé de portes. A l'intérieur des portes ainsi que sur le dos du caisson étaient fixés des pointes de fer. La victime, prisonnière de l'inquisition, était placée à l'intérieur du caisson. Puis les portes se refermaient lentement, de sorte que «les pointes de fer perforaient ses bras, de même que certains endroits de ses jambes, de son ventre, de sa poitrine, sa vessie, les parties de son corps se trouvant à la racine de son membre viril, ses yeux, ses épaules et son postérieur, sans toutefois la tuer», tout au moins pas immédiatement. La mort ne survenait généralement qu’après quelques jours d’atroces douleurs et de cris effroyables.

«Le berceau de judas»

«Le berceau de judas» est une méthode qui n’a pas son pareil. La victime de l’inquisition était tirée vers le haut à l'aide d'un treuil et placée sur la pointe d’une pyramide en bois. Son poids entier ne reposait plus que sur le vagin ou l'anus, le scrotum ou le coccyx. Le supplice était encore amplifié du fait que le bourreau tirait la victime vers le haut, la relâchait, la balançait ou la laissait sans cesse retomber sur la pointe.

«La fourche d'hérétique»

«La fourche de l’hérétique» avait également un sens «religieux» puisqu’elle représentait un moyen visant à défendre la vraie foi. Quatre pointes de fer perforaient la victime sous le menton et perçaient le sternum, de sorte qu'elle ne pouvait plus bouger la tête et à peine parler distinctement. Mais pour l’inquisiteur, cela suffisait, car la victime n'avait qu'à balbutier le mot «abiuro» («j’abjure») gravé dans «la fourche de l’hérétique» qu'il lui suffisait de lire.

«Il faut entendre les cris de ces malheureux! Il faut lire ce qui fut écrit des cachots, les femmes à leurs maris, les pères et mères à leurs enfants, les protestations de leur innocence, les adieux pour toujours.»
(L'historien Karlheinz Deschner, Eglise du malheur, Munich 1979, p. 28 de la version allemande)

Scie et pieu

Egalement de simples outils, comme «la scie» et «le pieu», pouvaient tout à fait convenir au but des inquisiteurs. Les luthériens, par exemple, après leur victoire sur les agriculteurs insurgés, ont mis à nouveau la scie à l’honneur contre quelques meneurs. Ceux-ci étaient suspendus la tête en bas et la scie, placée entre les jambes, pouvait alors commencer «son travail», en «avançant progressivement» du nombril à la poitrine. Presque encore plus cruel – si cela est encore possible: l’empalement de la victime. Celle-ci était empalée, martelée – enfoncée sur un pieu de bois ou de fer au niveau de l'anus préalablement huilé, jusqu'à ce que le pieu pénètre enfin et ressorte par l'estomac, la poitrine ou l'épaule …

D'autres outils de torture

La simple énumération des outils de torture – l’étau à genoux ou l’étau destiné aux pouces, le serre-bouche en fer, les outils pour marquer au fer rouge, les colliers de chaines, «le chapelet» à accrocher autour du cou (d’une longueur d’un mètre, d’un poids d’environ huit kilos), les anneaux de fer verrouillés au cou de l'hérétique, les cages en fer, les étaux destinés à la tête et les vis à crâne, les fouets de chaines, les collerettes épinées, la ceinture de force, le «clitoris espagnol», pourvu de pointes tranchantes, les tenailles et cisailles, la roue de torture et ainsi de suite – tout cela témoigne de la passion inventive et perverse des inquisiteurs et de leurs complices, et démontre la monstrueuse «passion pour la cruauté», caractérisant le christianisme d’Eglise qui ne sera égalé par aucune autre religion.

rappelez nous les dates ... on constatera que les politiques qui utilisaient la religion catholique comme prétexte, ont mis au point leurs instruments il y a plusieurs siècles... période ou l information et la science n étaient pas aussi facilement accessible qu'aujourd'hui...
faire le parallele entre cette époque et la notre, c est juste débile!
à l époque, on clouait les chats noirs parce qu on pensait qu'ils portaient malheur... cela fait il de tous les français des tueurs de chats?
... les raccourcis sont rapides, faciles et dangereux...

ne comparez pas les barbares des siecles passés aux barbares de nos decennies....

Signaler Répondre

avatar
Vous etes dangereux! le 14/11/2016 à 14:35
katho a écrit le 14/11/2016 à 12h40

La torture par l'eau

Le corps de l'accusé était lié sur une planche inclinée ou pendu en l'air à des cordes fortement serrées et le corps soutenu par un tabouret. La victime devait alors avaler une énorme quantité de liquide: 6 litres pour la petite torture et 12 litres pour la grande. Celui qui serrait les dents se faisait déchiqueté la bouche par le bourreau à l’aide d’une pince en fer. Celui-ci continuait alors, à l’aide d’une carafe, à faire ingurgiter l’eau dans la bouche du torturé. Beaucoup de ces victimes étouffaient ou éclataient littéralement, du fait que leurs anus et l’urètre furent consciemment bouchés ou noués.

Mutilation physique

Une autre torture consistait à visser et à griller la langue, ou encore à écraser les mains sur une enclume ou à sectionner les mains et les pieds à l’aide d’une hache. «Les sorcières» ou les femmes jugées immorales eurent le nez et les oreilles coupés; les juifs accusés de vol, étaient pendus par les pieds entre deux chiens ou deux loups affamés. Une cruauté bien particulière consistait à étriper la victime. Leur ventre était ouvert au couteau, une partie de l'intestin était extirpée puis attachée et enroulée à une poulie.

«La vierge de fer» *

La vierge de fer représente «un chef-d’œuvre» de la ferronnerie qui devait servir à préserver la pureté de la foi: il s’agissait d’une cape allant jusqu'à terre, cependant non faite d’étoffe mais de fer. La partie supérieure de la cape représentait une tête au visage de femme. En réalité la cape était un caisson de fer équipé de portes. A l'intérieur des portes ainsi que sur le dos du caisson étaient fixés des pointes de fer. La victime, prisonnière de l'inquisition, était placée à l'intérieur du caisson. Puis les portes se refermaient lentement, de sorte que «les pointes de fer perforaient ses bras, de même que certains endroits de ses jambes, de son ventre, de sa poitrine, sa vessie, les parties de son corps se trouvant à la racine de son membre viril, ses yeux, ses épaules et son postérieur, sans toutefois la tuer», tout au moins pas immédiatement. La mort ne survenait généralement qu’après quelques jours d’atroces douleurs et de cris effroyables.

«Le berceau de judas»

«Le berceau de judas» est une méthode qui n’a pas son pareil. La victime de l’inquisition était tirée vers le haut à l'aide d'un treuil et placée sur la pointe d’une pyramide en bois. Son poids entier ne reposait plus que sur le vagin ou l'anus, le scrotum ou le coccyx. Le supplice était encore amplifié du fait que le bourreau tirait la victime vers le haut, la relâchait, la balançait ou la laissait sans cesse retomber sur la pointe.

«La fourche d'hérétique»

«La fourche de l’hérétique» avait également un sens «religieux» puisqu’elle représentait un moyen visant à défendre la vraie foi. Quatre pointes de fer perforaient la victime sous le menton et perçaient le sternum, de sorte qu'elle ne pouvait plus bouger la tête et à peine parler distinctement. Mais pour l’inquisiteur, cela suffisait, car la victime n'avait qu'à balbutier le mot «abiuro» («j’abjure») gravé dans «la fourche de l’hérétique» qu'il lui suffisait de lire.

«Il faut entendre les cris de ces malheureux! Il faut lire ce qui fut écrit des cachots, les femmes à leurs maris, les pères et mères à leurs enfants, les protestations de leur innocence, les adieux pour toujours.»
(L'historien Karlheinz Deschner, Eglise du malheur, Munich 1979, p. 28 de la version allemande)

Scie et pieu

Egalement de simples outils, comme «la scie» et «le pieu», pouvaient tout à fait convenir au but des inquisiteurs. Les luthériens, par exemple, après leur victoire sur les agriculteurs insurgés, ont mis à nouveau la scie à l’honneur contre quelques meneurs. Ceux-ci étaient suspendus la tête en bas et la scie, placée entre les jambes, pouvait alors commencer «son travail», en «avançant progressivement» du nombril à la poitrine. Presque encore plus cruel – si cela est encore possible: l’empalement de la victime. Celle-ci était empalée, martelée – enfoncée sur un pieu de bois ou de fer au niveau de l'anus préalablement huilé, jusqu'à ce que le pieu pénètre enfin et ressorte par l'estomac, la poitrine ou l'épaule …

D'autres outils de torture

La simple énumération des outils de torture – l’étau à genoux ou l’étau destiné aux pouces, le serre-bouche en fer, les outils pour marquer au fer rouge, les colliers de chaines, «le chapelet» à accrocher autour du cou (d’une longueur d’un mètre, d’un poids d’environ huit kilos), les anneaux de fer verrouillés au cou de l'hérétique, les cages en fer, les étaux destinés à la tête et les vis à crâne, les fouets de chaines, les collerettes épinées, la ceinture de force, le «clitoris espagnol», pourvu de pointes tranchantes, les tenailles et cisailles, la roue de torture et ainsi de suite – tout cela témoigne de la passion inventive et perverse des inquisiteurs et de leurs complices, et démontre la monstrueuse «passion pour la cruauté», caractérisant le christianisme d’Eglise qui ne sera égalé par aucune autre religion.

Vous,vous avez dû être sûrement torturé pendant l'Inquisition dans une vie antérieure . Sachez que tous les intégristes religieux sont dangereux. Maintenant si vous y préférer l'islam radical ,personne ne vous retient ,engagez vous a daech ,la Syrie recrute.

Signaler Répondre

avatar
Enzo le 14/11/2016 à 13:41

Ils ne cherchaient qu'un prétexte pour laisser leur haine se déverser... probablement apprendra-t-on dans quelques jours l'origine des agresseurs, et celle de leurs victimes.
Et on dira "ça n'a rien à voir avec le racisme anti-blanc qui n'existe pas..."
Puis on tournera la page... jusqu'au prochain.

Signaler Répondre

avatar
Gnafr0n le 14/11/2016 à 13:13

M. Collomb laisse la racaille se propager à la Part-Dieu comme dans bien d'autres quartiers...

Signaler Répondre

avatar
katho le 14/11/2016 à 12:40
Encore un collabos a écrit le 14/11/2016 à 10h10

Pour vous ,l'égorgement et la décapitation sont moins violente? Vous êtes vraiment dangereux.

La torture par l'eau

Le corps de l'accusé était lié sur une planche inclinée ou pendu en l'air à des cordes fortement serrées et le corps soutenu par un tabouret. La victime devait alors avaler une énorme quantité de liquide: 6 litres pour la petite torture et 12 litres pour la grande. Celui qui serrait les dents se faisait déchiqueté la bouche par le bourreau à l’aide d’une pince en fer. Celui-ci continuait alors, à l’aide d’une carafe, à faire ingurgiter l’eau dans la bouche du torturé. Beaucoup de ces victimes étouffaient ou éclataient littéralement, du fait que leurs anus et l’urètre furent consciemment bouchés ou noués.

Mutilation physique

Une autre torture consistait à visser et à griller la langue, ou encore à écraser les mains sur une enclume ou à sectionner les mains et les pieds à l’aide d’une hache. «Les sorcières» ou les femmes jugées immorales eurent le nez et les oreilles coupés; les juifs accusés de vol, étaient pendus par les pieds entre deux chiens ou deux loups affamés. Une cruauté bien particulière consistait à étriper la victime. Leur ventre était ouvert au couteau, une partie de l'intestin était extirpée puis attachée et enroulée à une poulie.

«La vierge de fer» *

La vierge de fer représente «un chef-d’œuvre» de la ferronnerie qui devait servir à préserver la pureté de la foi: il s’agissait d’une cape allant jusqu'à terre, cependant non faite d’étoffe mais de fer. La partie supérieure de la cape représentait une tête au visage de femme. En réalité la cape était un caisson de fer équipé de portes. A l'intérieur des portes ainsi que sur le dos du caisson étaient fixés des pointes de fer. La victime, prisonnière de l'inquisition, était placée à l'intérieur du caisson. Puis les portes se refermaient lentement, de sorte que «les pointes de fer perforaient ses bras, de même que certains endroits de ses jambes, de son ventre, de sa poitrine, sa vessie, les parties de son corps se trouvant à la racine de son membre viril, ses yeux, ses épaules et son postérieur, sans toutefois la tuer», tout au moins pas immédiatement. La mort ne survenait généralement qu’après quelques jours d’atroces douleurs et de cris effroyables.

«Le berceau de judas»

«Le berceau de judas» est une méthode qui n’a pas son pareil. La victime de l’inquisition était tirée vers le haut à l'aide d'un treuil et placée sur la pointe d’une pyramide en bois. Son poids entier ne reposait plus que sur le vagin ou l'anus, le scrotum ou le coccyx. Le supplice était encore amplifié du fait que le bourreau tirait la victime vers le haut, la relâchait, la balançait ou la laissait sans cesse retomber sur la pointe.

«La fourche d'hérétique»

«La fourche de l’hérétique» avait également un sens «religieux» puisqu’elle représentait un moyen visant à défendre la vraie foi. Quatre pointes de fer perforaient la victime sous le menton et perçaient le sternum, de sorte qu'elle ne pouvait plus bouger la tête et à peine parler distinctement. Mais pour l’inquisiteur, cela suffisait, car la victime n'avait qu'à balbutier le mot «abiuro» («j’abjure») gravé dans «la fourche de l’hérétique» qu'il lui suffisait de lire.

«Il faut entendre les cris de ces malheureux! Il faut lire ce qui fut écrit des cachots, les femmes à leurs maris, les pères et mères à leurs enfants, les protestations de leur innocence, les adieux pour toujours.»
(L'historien Karlheinz Deschner, Eglise du malheur, Munich 1979, p. 28 de la version allemande)

Scie et pieu

Egalement de simples outils, comme «la scie» et «le pieu», pouvaient tout à fait convenir au but des inquisiteurs. Les luthériens, par exemple, après leur victoire sur les agriculteurs insurgés, ont mis à nouveau la scie à l’honneur contre quelques meneurs. Ceux-ci étaient suspendus la tête en bas et la scie, placée entre les jambes, pouvait alors commencer «son travail», en «avançant progressivement» du nombril à la poitrine. Presque encore plus cruel – si cela est encore possible: l’empalement de la victime. Celle-ci était empalée, martelée – enfoncée sur un pieu de bois ou de fer au niveau de l'anus préalablement huilé, jusqu'à ce que le pieu pénètre enfin et ressorte par l'estomac, la poitrine ou l'épaule …

D'autres outils de torture

La simple énumération des outils de torture – l’étau à genoux ou l’étau destiné aux pouces, le serre-bouche en fer, les outils pour marquer au fer rouge, les colliers de chaines, «le chapelet» à accrocher autour du cou (d’une longueur d’un mètre, d’un poids d’environ huit kilos), les anneaux de fer verrouillés au cou de l'hérétique, les cages en fer, les étaux destinés à la tête et les vis à crâne, les fouets de chaines, les collerettes épinées, la ceinture de force, le «clitoris espagnol», pourvu de pointes tranchantes, les tenailles et cisailles, la roue de torture et ainsi de suite – tout cela témoigne de la passion inventive et perverse des inquisiteurs et de leurs complices, et démontre la monstrueuse «passion pour la cruauté», caractérisant le christianisme d’Eglise qui ne sera égalé par aucune autre religion.

Signaler Répondre

avatar
MDR. le 14/11/2016 à 12:10
Niko a écrit le 14/11/2016 à 11h02

Il faut avoir l'esprit fermé et croire détenir la science infuse pour sortir de telles inepties. Pourquoi toujours vouloir opposer le monde scientifique et le monde littéraire ? Comment expliquer les découvertes scientifiques sans les mots ?

Beaucoup de gens ne savent ni lire ni écrire ,mais rassurez vous ils savent compter.

Signaler Répondre

avatar
Niko le 14/11/2016 à 11:02
Mathsup a écrit le 14/11/2016 à 10h21

Les simples d'esprits sont les moyenâgeux qui croyent détenir la science infuse avec des paroles,du vent. Tous ce qui vous entoure est mathématique ,ne l'oubliez pas ,les langues sont secondaires.mais cà ,il n'y a que les esprits ouverts qui peuvent le comprendre.

Il faut avoir l'esprit fermé et croire détenir la science infuse pour sortir de telles inepties. Pourquoi toujours vouloir opposer le monde scientifique et le monde littéraire ? Comment expliquer les découvertes scientifiques sans les mots ?

Signaler Répondre

avatar
OUIN OUIN BOBOS le 14/11/2016 à 10:52
Encore un collabos a écrit le 14/11/2016 à 10h10

Pour vous ,l'égorgement et la décapitation sont moins violente? Vous êtes vraiment dangereux.

Engager vous chez les islamistes de daech, pour goutter a leur grande bonté.Je vous conseil avant de partir, de signer une convention obsèques.

Signaler Répondre

avatar
Bonheur du lin. le 14/11/2016 à 10:45
Odette a écrit le 14/11/2016 à 09h37

Quand le voile intégral sera enfin imposé en Francarabia il n'y aura plus de problème de shorts, jupes trop courtes, embrassades etc.

Ali Juppé va s'en occuper.

Moi je suis un mec et l’été en babouche et grande tunique blanche en lin cela peut être sympas, c'est frais l’été et pas besoin de me raser le matin en plus......
En plus je passerais mes journées au bistrot........
Que du bonheur,

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.