Halle Girard : le lieu-totem de la French Tech lyonnaise prend forme !

Désigné comme le lieu emblématique de la technologie à Lyon, la Halle Girard à la Confluence devrait accueillir à la fin de ses travaux en septembre 2018, ses premières start-up. 

Halle Girard : le lieu-totem de la French Tech lyonnaise prend forme !
La Halle Girard avant travaux - Lyonmag

La French Tech lyonnaise étant le 2e pôle numérique français, Il fallait bien un lieu qui puisse être à la hauteur de ce titre.

Annoncée en 2014, l’ancienne Halle Girard avait été désignée comme le futur bâtiment d’accueil de la French Tech. Et c’est à l’occasion d’une pré-visite de chantier que la Métropole a officialisé, ce jeudi, ses futurs exploitants : Arty Farty, 1Kubator et le Groupe SOS. Pourquoi eux plutôt qu'un autre ? La Métropole ne s'est pas montrée très loquace. Cette décision permet toutefois à Vincent Carry (Nuits Sonores, le Sucre), patron d'Arty Farty, de s'implanter toujours plus auprès de la jeunesse à la Confluence.

Ce lieu-totem sera "le lieu qui réunit tout le monde, ceux qui seront là et même ceux qui ne le sont pas […] un lieu fantastique pour Lyon", a signalé Alexandre Fourtoy, PDG lyonnais de 1Kubator.

Après avoir déposé leur candidature, ce sont donc Arty Farty, Scintillo /Groupe SOS et 1Kubator qui ont été sélectionnés pour ce consortium "spécial" de la Halle Girard. Choisis par la Métropole de Lyon, ils seront en charge de la gestion, de l’animation et de la commercialisation des 4000 m2  que compose la bâtisse.

Le consortium a pour ambition de se mettre au service du territoire, des start-up du numérique mais également des industries créatives. Ces trois entités tenteront de faire évoluer le leitmotiv de la French Tech : "Fédérer, Accélérer, Rayonner".

Une nécessité pour la Métropole de Lyon

"On voit bien qu’en l’espace de quelques années le numérique s’est imposé partout et en particulier la French Tech qui est devenue aujourd’hui un secteur extrêmement dynamique, reconnu d’ailleurs à l’étranger. Et il fallait un lieu totem pour cette French Tech se fut donc la Halle Girard. Pour nous, ce bâtiment est emblématique, placé dans le quartier de la Confluence, qui est un quartier signe, maintenant de dynamisme pour les Lyonnais, c’est pour cela que nous avons voulu choisir ce lieu", a indiqué Gérard Collomb, le président de la Métropole de Lyon.

Un projet qui a levé des fonds à hauteur de 200 millions. La livraison des travaux est prévue pour septembre 2018.  Le bâtiment entièrement rénové de 4000 m2 sera alors dédiés à 40 start-ups et hébergera près de 300 résidents.

"Le numérique ce n’est pas une spécialité à part, elle va innerver demain l’ensemble des activités humaines […] la ville de Lyon veut toujours être à la pointe de l’innovation [..]", a souligné Gérard Collomb.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
TXT le 27/01/2017 à 15:17
Détournement a écrit le 27/01/2017 à 09h00

En fait il suffit de savoir lire.

La french tech à Lyon c'est de l'argent public pour les potes et tout cela se transforme en industrie créative...

Aucune start up de la région n'a besoin de cette Halle surtout gérée par ces gens là.

1Kubator est une boite nationale qui n'a pas besoin de la Halle.

Arty Farty fait de l'entrepreunariat culturel (donc hors sujet)

Groupe SOS est une "association" parisienne luttant contre la toxicomanie et le Sida.

Bref un attelage délirant pour soit disant le lieux totem de la French Tech à Lyon.

Non, ça n'était pas écrit noir sur blanc dans tes termes simples et intelligibles qu'un demeuré comme moi puisse appréhender ! Et pour qui n'est pas du milieu, ça n'est ni clair, ni évident.

Ces gens ont peut-être au moins le mérite du "sourire commercial". Ca aide. Et votre condescendance, ça aide à faire valoir votre propos ?

Signaler Répondre

avatar
Détournement le 27/01/2017 à 09:00
TXT a écrit le 26/01/2017 à 17h26

Précisez au moins en quoi pour chez TUBAA, qu'on se fasse une idée, qu'on échange, qu'on comprenne, qu'on débatte, plutôt que de teaser, de troller, de commenter.

En fait il suffit de savoir lire.

La french tech à Lyon c'est de l'argent public pour les potes et tout cela se transforme en industrie créative...

Aucune start up de la région n'a besoin de cette Halle surtout gérée par ces gens là.

1Kubator est une boite nationale qui n'a pas besoin de la Halle.

Arty Farty fait de l'entrepreunariat culturel (donc hors sujet)

Groupe SOS est une "association" parisienne luttant contre la toxicomanie et le Sida.

Bref un attelage délirant pour soit disant le lieux totem de la French Tech à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
TXT le 26/01/2017 à 17:26

Précisez au moins en quoi pour chez TUBAA, qu'on se fasse une idée, qu'on échange, qu'on comprenne, qu'on débatte, plutôt que de teaser, de troller, de commenter.

Signaler Répondre

avatar
Tubaa le 26/01/2017 à 15:56

C'est une nouvelle dramatique pour Lyon qui illustre à quel point les décideurs n'ont rien compris au sujet. Arty Farty, la boite des nuits sonores, le groupe SOS, qui fait dans le médico social.

Affligeant.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.