Accident avenue Berthelot : 2 arrêtés contre l’employeur du conducteur du véhicule

Accident avenue Berthelot : 2 arrêtés contre l’employeur du conducteur du véhicule
L'accident s'est produit à ce croisement dimanche matin - DR

Le préfet du Rhône, Michel Delpuech, a décidé de sévir.

Dimanche dernier, un piéton avait été percuté à vive allure par un chauffeur capacitaire non déclaré à l'angle des avenues Berthelot et Jean-Jaurès dans le 7e arrondissement de Lyon. Projetée à 50 mètres, la victime est toujours dans un état grave. 

Lors de cet accident le chauffard était sous l'emprise d’alcool et de drogue, avait pris la fuite, avec à son bord deux clients. L’employeur déjà ciblé par la justice pour travail dissimulé, avait tenté de régulariser sa situation en l'inscrivant à l'URSSAF sur Internet.

Le préfet du Rhône a pris deux arrêtés, ce vendredi, concernant cet employeur. L’un pour lui retirer définitivement sa carte professionnelle et l’autre pour fermer sa société pendant trois mois pour travail dissimulé. Il faut dire que celui-ci avait reconnu ne pas déclarer la totalité de ses employés et avait avoué pratiquer une minoration des heures effectuées.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lau de lyon le 09/02/2017 à 15:46

le problème n'est pas uber mais ces gars de cité qui y ont apportés leur manière d'être de cité. C’est a dire irrespect des lois, des personnes, des autorités et en plus ils pleurent parce qu'ils n'ont pas assez de sous.
Ces chauffeurs sont pour la plupart des sortes de blanchisseurs d'argent des cités.
Pas de pitié pour ce pseudo travailleur

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 04/02/2017 à 17:41
macron a écrit le 04/02/2017 à 17h14

Pourquoi ne pas dire que ce jeune homme est mort par qqun qui n'était pas déclarer qu'il transportait des clients uber qui est responsable au passage le patron qui n'a pas les autorisations car c'est un simple loueur de véhicules mais bcp de chauffeurs qui bossaient pour lui tous responsable uberisation en marche

parce qu'il est en vie

Signaler Répondre

avatar
macron le 04/02/2017 à 17:14

Pourquoi ne pas dire que ce jeune homme est mort par qqun qui n'était pas déclarer qu'il transportait des clients uber qui est responsable au passage le patron qui n'a pas les autorisations car c'est un simple loueur de véhicules mais bcp de chauffeurs qui bossaient pour lui tous responsable uberisation en marche

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 04/02/2017 à 07:47

Vivement Macron que ce genre de "travail" soit généralisé, car les entreprises croulent sous les charges. Charges qui soit dit en passant, on le voit bien en ce moment, sont bien utiles pour payer les politiques et autres assistants.

Signaler Répondre

avatar
A BENTOT le 04/02/2017 à 06:41

Si on lui retire sa carte professionnelle, il faut fermer sa société définitivement, puisque se n'est pas la première fois qu'il fraude!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
orthographe le 04/02/2017 à 06:25

@PAT Tu peux pas écrire correctement avant de faire des commentaires. Apprend l'orthographe car ça pique les yeux.

Signaler Répondre

avatar
pat le 04/02/2017 à 01:54

Pour info Le jeune Ét mort Ét son tueur dans la nature bravo la justice

Signaler Répondre

avatar
laetitiaf le 03/02/2017 à 21:14

seulement 3 mois???.....bravooooo le prefet crois qu'il a sévi la??? les vtc sont inconscients sans limite ils sont fous a bord de leur bolide....ils se prennent pour les rois de la route...je prefere 1000.fois un taxi....les vtc sont des chauffeurs jeunes et se croivent au dessus de tout

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 03/02/2017 à 21:01

alcool, drogue, vitesse, délit de fuite: le compte est bon

Signaler Répondre

avatar
paul45 le 03/02/2017 à 20:51

C'est pas l'un de ces employeurs qui passent par le pole emploi, en promettant des salaires mirobolant pour devenir chauffeur, sans conditions et vérification ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.