Métropole de Lyon : un prêt de 107 millions d'euros d’une banque allemande

Métropole de Lyon : un prêt de 107 millions d'euros d’une banque allemande
Photo d'illustration - LyonMag.com

Cette banque est spécialisée dans le financement des investissements publics.

Pbb Deutsche Pfandbriefbank a décidé de prêter 107 millions d’euros à la Métropole de Lyon. "Ce prêt permettra d’assurer le financement du développement économique, de l’emploi, de la mobilité, des modes doux, la construction et l’entretien de collèges et le développement de projets urbains", a écrit cette banque allemande dans un communiqué.

Un nouveau prêt qui "va permettre à la Métropole de Lyon de poursuivre son développement" a déclaré Jean Christophe, responsable de l'activité de financement des investissements publics de pbb Deutsche Pfandbriefbank et directeur général de la succursale française.

Tags :

économie

Lyon

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 14:15
Troll Vs Troll a écrit le 07/02/2017 à 14h01

Un article qui précise :
""Ce prêt permettra d’assurer le financement du développement économique, de l’emploi, de la mobilité, des modes doux, la construction et l’entretien de collèges et le développement de projets urbains"


"Argumentaire de philo smiley :"
:o)

Argumentaire d'un troll :
"les 107 millions d'euros financent Vinci et les travaux inutiles qui font tourner la machine économique coûte que coûte."


Différence entre les deux arguments ?
J'en vois pas....
Ou seulement une nuance : l'un se moque, l'autre se moque pour faire sa propagande quotidienne.

Vous voulez dire que cet endettement qui ira à Vinci pour des travaux inutiles est une bonne chose ?

Notez cet habile placement de "la construction et l’entretien de collèges" (qui peut être contre ???) sauf que c'est bien emballé par :

"...............le financement du développement économique.........."

qui ne veut absolument rien dire, mais qui apparemment ne vous gêne pas.

"..................le développement de projets urbains"................"

termes une fois de plus flous, et on peut admirer actuellement T6 et la destruction des aménagements urbains qui ont moins de 5 ans, ceci, évidement, "pour le bien de tous" et pas du tout des boîtes de BTP qui doivent tourner coûte que coûte... :o)

Allez, bon non-argumentaire en réponse à ceux ci.

Signaler Répondre

avatar
De mieux en mieux le 07/02/2017 à 14:03

Il faut donc désormais emprunter pour payer les élus et leur membres de la famille ?

Signaler Répondre

avatar
Troll Vs Troll le 07/02/2017 à 14:01
Post monétaire a écrit le 07/02/2017 à 13h50

Argumentaire de philo smiley :
:o)

Argumentaire de post-monétaire :
les 107 millions d'euros financent Vinci et les travaux inutiles qui font tourner la machine économique coûte que coûte.

Différence entre les deux arguments ?
(sacré gnafron va).

Un article qui précise :
""Ce prêt permettra d’assurer le financement du développement économique, de l’emploi, de la mobilité, des modes doux, la construction et l’entretien de collèges et le développement de projets urbains"


"Argumentaire de philo smiley :"
:o)

Argumentaire d'un troll :
"les 107 millions d'euros financent Vinci et les travaux inutiles qui font tourner la machine économique coûte que coûte."


Différence entre les deux arguments ?
J'en vois pas....
Ou seulement une nuance : l'un se moque, l'autre se moque pour faire sa propagande quotidienne.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 13:50
jackos a écrit le 07/02/2017 à 13h29

+1

Argumentaire de philo smiley :
:o)

Argumentaire de post-monétaire :
les 107 millions d'euros financent Vinci et les travaux inutiles qui font tourner la machine économique coûte que coûte.

Différence entre les deux arguments ?
(sacré gnafron va).

Signaler Répondre

avatar
jackos le 07/02/2017 à 13:29
PM et philosmiley les 2 frères a écrit le 07/02/2017 à 13h07

Au moins vous avez 2 points communs avec philosmiley, vous aussi êtes focalisé sur une seule personne: la votre, et vous avez les mêmes arguments: les smileys

+1

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 13:25
PM et philosmiley les 2 frères a écrit le 07/02/2017 à 13h07

Au moins vous avez 2 points communs avec philosmiley, vous aussi êtes focalisé sur une seule personne: la votre, et vous avez les mêmes arguments: les smileys

Argumentaire de philo smiley :
:o)

Argumentaire de post-monétaire :
les 107 millions d'euros financent Vinci et les travaux inutiles qui font tourner la machine économique coûte que coûte.

Différence entre les deux arguments ?
(sacré gnafron va).

Signaler Répondre

avatar
PM et philosmiley les 2 frères le 07/02/2017 à 13:07
Post monétaire a écrit le 07/02/2017 à 11h09

Je vous en remets un peu :o) car un pseudo focalisé sur une seule personne :o) comme vous, c'est toujours très intéressant :o) surtout avec le nombre d'argumentaire qu'il écrit :o)

Au moins vous avez 2 points communs avec philosmiley, vous aussi êtes focalisé sur une seule personne: la votre, et vous avez les mêmes arguments: les smileys

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 11:09
philo smiley a écrit le 07/02/2017 à 10h55

1 phrase = 1 smiley :o)
Le compte est bon :o)

Je vous en remets un peu :o) car un pseudo focalisé sur une seule personne :o) comme vous, c'est toujours très intéressant :o) surtout avec le nombre d'argumentaire qu'il écrit :o)

Signaler Répondre

avatar
philo smiley le 07/02/2017 à 10:55
Post monétaire a écrit le 07/02/2017 à 10h27

Ha c'est sûr que "les vélos Decaux", vous démontrer une fois de plus que le fric engendre du gros n'importe quoi ! :o)

1 phrase = 1 smiley :o)
Le compte est bon :o)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 10:27
Velo "m'a tuer" a écrit le 07/02/2017 à 10h04

Ou bien les frais liés aux pistes cylcables et aux Vélov ?

extraits du progès du 29/05/2015. :

"les vélos sont financés par les panneaux urbains», explique Albert Asseraf, directeur général en charge de la stratégie du groupe français d’affichage et de mobilier urbain. «Ce modèle ne coûte rien à la collectivité ni à l’usager, grâce à la pub», souligne-t-il.

Sur le papier, effectivement. Sauf qu’avec un tel dispositif, les collectivités se passent d’une partie de la généreuse redevance publicitaire, en l’occurrence 50 millions d’euros pour le Grand Lyon sur le contrat 2005-2017, sur une redevance totale de 68 millions, détaille Gilles Vesco.
Et «s’ils nous avaient facturé les coûts réels, ils nous auraient missionné 100 millions», ajoute-t-il. Car les frais de gestion d’un Vélo’v se sont avérés pratiquement deux fois supérieurs (2.000 euros/an) à ceux prévus initialement. Et rien qu’à Lyon, 700 à 800 vélos sont à remplacer chaque année, sur un parc de 4.000!"

Ha c'est sûr que "les vélos Decaux", vous démontrer une fois de plus que le fric engendre du gros n'importe quoi ! :o)

Signaler Répondre

avatar
Velo "m'a tuer" le 07/02/2017 à 10:04
Post monétaire a écrit le 07/02/2017 à 09h50

Il paye des grands travaux fait par Vinci et qui "permettent la croissance" ?

:o)

Ou bien les frais liés aux pistes cylcables et aux Vélov ?

extraits du progès du 29/05/2015. :

"les vélos sont financés par les panneaux urbains», explique Albert Asseraf, directeur général en charge de la stratégie du groupe français d’affichage et de mobilier urbain. «Ce modèle ne coûte rien à la collectivité ni à l’usager, grâce à la pub», souligne-t-il.

Sur le papier, effectivement. Sauf qu’avec un tel dispositif, les collectivités se passent d’une partie de la généreuse redevance publicitaire, en l’occurrence 50 millions d’euros pour le Grand Lyon sur le contrat 2005-2017, sur une redevance totale de 68 millions, détaille Gilles Vesco.
Et «s’ils nous avaient facturé les coûts réels, ils nous auraient missionné 100 millions», ajoute-t-il. Car les frais de gestion d’un Vélo’v se sont avérés pratiquement deux fois supérieurs (2.000 euros/an) à ceux prévus initialement. Et rien qu’à Lyon, 700 à 800 vélos sont à remplacer chaque année, sur un parc de 4.000!"

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 07/02/2017 à 09:50
rendl'argent a écrit le 06/02/2017 à 20h32

il a fait quoi du fric collomb !!!!

Il paye des grands travaux fait par Vinci et qui "permettent la croissance" ?

:o)

Signaler Répondre

avatar
rendl'argent le 06/02/2017 à 20:32

il a fait quoi du fric collomb !!!!

Signaler Répondre

avatar
cata..... le 06/02/2017 à 19:53

....alors que cette métropole a dépensée 350M€ en accès pour un stade privé et 360M€ pour la facture du musée Confluence, initialement prévu à environ 80M€ !!
Maintenant que les caisses sont "presque" vides, la métropole sous le règne du colon décide d'emprunter pour financer les vrais investissements dont on a besoin.

Vivement 2020....fin du règne !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.