Suspicions de conflits d’intérêt : Thierry Braillard attaqué par des professionnels de la montagne

Suspicions de conflits d’intérêt : Thierry Braillard attaqué par des professionnels de la montagne
Thierry Braillard - LyonMag

Ce jeudi, le Syndicat interprofessionnel de la montagne, l’Union nationale des accompagnateurs en montagne et l’Association de défense des droits des moniteurs et entraîneurs de ski ont confirmé avoir saisi la Cour de justice de la République.

Dans le viseur de ces trois organisateurs de professionnels de la montagne, le ministère des Sports. Et notamment le ministre Patrick Kanner et le secrétaire d’Etat Thierry Braillard.

Selon eux, le marché du "recyclage", qui consiste à imposer tous les six ans une formation continue aux guides et accompagnateurs en montagne sous peine de perdre leur autorisation d’exercice, comporte des "suspicions de conflits d’intérêt", mais aussi de "violation du code des marchés publics" et un système "de surfacturation et de financement occulte". Les syndicats historiques seraient également favorisés par ce système.

La procédure lancée contre le lyonnais Thierry Braillard, candidat en juin aux législatives dans le Rhône, ainsi que contre Patrick Kanner doit permettre selon l’UNAM, le SIM et l’ADDMES de connaître leurs responsabilités respectives dans ce dossier où règnerait l’absence de concurrence.

Une décision de la Cour de justice de la République est attendue prochainement, potentiellement en avril.

Tags :

braillard

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
casseroles le 24/02/2017 à 11:30

Enfin on s'occupe egalement d'accrocher des casseroles aux élus de gauche ! Apres s'être acharnés sur ceux de droite !

Signaler Répondre

avatar
Guignols obs le 24/02/2017 à 10:36

Comment quelqu'un qui n'aurait jamais du être sous-ministre, tant son parti ne représente que lui, a-t-il en plus osé tricher ? Beurk.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 24/02/2017 à 10:10

l’UNAM, le SIM et l’ADDMES ...en font toute une montagne !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.