Législatives : Collomb lâche Braillard et soutient Rudigoz

Législatives : Collomb lâche Braillard et soutient Rudigoz
Thierry Braillard et Gérard Collomb sur une même photo, c'est devenu très rare - LyonMag

On imagine déjà Caroline Collomb se frisant les couettes !

Le travail de sape qu’elle a mené contre Thierry Braillard semble avoir porté ses fruits. Gérard Collomb a finalement choisi de lâcher celui qu’il avait fait élire député il y a cinq ans contre le choix du Parti Socialiste national d’investir l’écologiste Philippe Meirieu. Le maire a donc choisi cette fois de se ranger à l’avis de son épouse et de soutenir très officiellement la candidature de Thomas Rudigoz, le maire centriste du 5e arrondissement.

Comme toujours avec lui, pas question d’emprunter un autre chemin ; ses fidèles sont instamment priés de le suivre aveuglément. Et gare à ceux qui continuent à soutenir le (encore pour quelques heures) secrétaire d’État aux sports. Les voilà aussitôt rangés parmi les traîtres. Pour l’instant, certains résistent. Collomb a eu beau laisser miroiter une place de suppléante à Myriam Picot, la maire du 7e arrondissement n’a rien voulu entendre. Pas plus que son collègue du 8e Christian Coulon ou le fidèle d’entre les fidèles Roland Bernard.

Ce dernier est remonté comme une pendule contre Caroline ; il n’a pas caché sa déception quand Collomb a joué sur la corde sensible de l’amitié et de la fidélité pour tenter de le convaincre de tourner le dos à Braillard. "Rudigoz est un coucou qui squatte le nid des autres ; il n’a jamais travaillé de sa vie en dehors de ses mandats et de son poste de chef de cabinet d’Anne-Marie Comparini", peste notre hôtelier. Il égratigne au passage l’image de "gentil centriste" qui est celle du maire du 5e et dénonce les pressions qu’il a exercées sans ménagement sur l’une de ses adjointes et sur Gilda Hobert (l’actuelle députée de la circonscription) pour qu’elles retournent leur veste.

De son côté, Braillard n’est pas du genre à tendre la joue gauche. Il suffit de lire certaines confidences sur Facebook pour constater que le secrétaire d’État n’est pas non plus un enfant de choeur. S’il est tout à fait conscient du poids politique de Collomb chez Macron, il ne désespère pas de parvenir à décrocher malgré tout l’investiture du nouveau Président de la République. Il compte sur les bonnes relations qu’il a nouées avec celui qui était ministre de l’Économie. Il ne manque d’ailleurs jamais une occasion d’évoquer ce dîner à six (Macron, Valls lui -même et leurs épouses respectives) partagé la veille d’un départ en vacances. Il compte aussi sur l’intérêt que peut avoir demain Macron à faire quelques fleurs aux radicaux.

En attendant, Braillard accélère sa campagne. L’image de Macron est omniprésente sur ses documents et sur la vitrine de sa permanence qu’il inaugurait mardi dernier. Caroline Collomb et ses proches ont bien tenté de l’empêcher d’utiliser une photo avec Macron. En vain jusqu’à présent.

On verra cette semaine, une fois connues les investitures d’En Marche. Si Rudigoz décroche le pompon, Braillard devra probablement modifier ses documents. Mais d’ici là, il aura commencé à accréditer l’idée que l’élire député c’est soutenir le nouveau président.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bave aux lèvres le 10/05/2017 à 01:20

Quand on a gouté à la traitrise, le gout ne vous lache pas...
et il est difficile de s'en passer.
Adieu MM. Braillard, Valls, Placé, Rugy, Le Drian...
M. Collomb devrait vous rejoindre bientôt.

Signaler Répondre

avatar
naness69 le 09/05/2017 à 11:06

C est qui qui vote pour cette mafia qui s arrange des places très bien payé à ne rien foutre avec l argent des impôts de tous !!!qu est ce que c est cette soi disante "démocratie"!??? Élire un Maitre pendant 5 ans pour qu il se gave et enrichi ses petits copains ou copines et le citoyen de base il se contente de commenté les casseroles de cette mafia!?? On est devenu des brebis à ce point là?? On a été lobotomisé par la TV et par cette société de l image. La France est finie encore un peu de patiente.

Signaler Répondre

avatar
uou le 08/05/2017 à 23:05

Ca y est Braillard n'est plus rien politiquement !!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
LTT le 08/05/2017 à 20:18

Vivement qu'il parte à Paris...il étouffe Lyon

Signaler Répondre

avatar
etbenmoncolon le 08/05/2017 à 18:39

Et blachier partout on le degage quand .pourri jusqu au trognon lui....

Signaler Répondre

avatar
Tout aboslument tout ! le 08/05/2017 à 13:32

une vraie girouette qui se sert avant de servir

Tout ce que fait collomb est organisé à des fins personnelles

Signaler Répondre

avatar
zou !!! du vent le 08/05/2017 à 13:30

Voilà où l'on en arrive quand un maire reste en poste x mandats au fil desquels il se fait un pouvoir exorbitant qui l'écarte de la démocratie qu'il est censé défendre

dehors le cumulard

Signaler Répondre

avatar
girouette toujours ! le 08/05/2017 à 13:05

Lui comme les autres devraient le savoir, une girouette sans principe ni honneur, ne change jamais.

Signaler Répondre

avatar
ras le 08/05/2017 à 12:24

Un vrai nettoyage de printemps qu'il nous faut ma bonne dame avec tous ces incompétents et profiteurs du système que sont les Braillard, Touraine, Rudigoz, Laferrière et consorts...ouste,virez nous ces parasites

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.