"Malheureux", "isolé" et "grotesque" : Jean-Michel Aphatie écrit la fin de règne de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur

"Malheureux", "isolé" et "grotesque" : Jean-Michel Aphatie écrit la fin de règne de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur
Gérard Collomb - LyonMag

Ce mercredi sort un livre attendu par les suiveurs de la politique française.

Signé Jean-Michel Aphatie, "Les Amateurs, les coulisses d'un quinquennat" revient sur les nombreux couacs des ministres et députés lancés par Emmanuel Macron sur le devant de la scène depuis sa victoire à la présidentielle 2017.

Et parmi ces "amateurs", le journaliste a décidé de consacrer un chapitre entier à Gérard Collomb, qui fut ministre de l'Intérieur durant une petite année.

L'ancien maire de Lyon n'a pas franchement marqué Beauvau de son empreinte. Et avant de retrouver son mandat local, provoquant la rupture avec Georges Képénékian et David Kimelfeld, il a très mal vécu l'affaire Benalla, pour laquelle il a été auditionné longuement par les parlementaires.

"À partir de ce moment, il décroche. Il est épuisé, il ne se bat plus. Il ne prend plus personne au téléphone, il faut passer par son directeur de cabinet. Et il vient le moins possible à l’Assemblée nationale", raconte ainsi Benjamin Griveaux à Jean-Michel Aphatie. Le porte-parole du gouvernement de l'époque voit effectivement Gérard Collomb prendre davantage le véhicule du ministère pour rejoindre la gare de Lyon que le palais Bourbon.

"Il n’était pas à l’aise avec tous ces gens plus jeunes, qui allaient vite, qui ne tenaient pas compte de lui. Il ne sentait pas accepté, il était malheureux, il s’est isolé", croit savoir Marc Fesneau, aujourd'hui ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement.

Jean-Michel Aphatie se permet lui aussi de faire des commentaires sur Gérard Collomb, qu'il juge "grotesque" quand il rechigne à revenir à Paris alors que la manifestation du 1er mai 2018 est un désastre dans la capitale.

Mais aussi de le piquer sur son humour, "qui n'a jamais su faire rire que les lampadaires". Sur ce dernier point, le journaliste estime que c'est l'une des principales causes de la brouille entre Gérard Collomb et Edouard Philippe. Le Premier ministre de l'époque, dont on connaît le ton vif et taquin, aurait mis l'ancien premier magistrat de Lyon constamment dans l'embarras. Pas sur la même longueur d'ondes donc. On l'avait bien senti lors de la cérémonie de départ de Gérard Collomb de la place Beauvau...

Tags :

collomb

Aphatie

36 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Homard le 13/09/2021 à 10:04

C'est surtout ce pauvre Jean-Michel Apathie qui est absolument grotesque! Grotesque avec ses questions pleines de haine, grotesque avec son accent qu'il cultive jusqu'au ridicule, grotesque avec sa mauvaise foi qui suinte de partout. Rappelons nous, de plus, que ce "journaliste", qui doit bien aimer profiter de quelques avantages payés par le contribuable, était l'un des convives attitrés de François de Rugy, lors du fameux repas "homards" au Ministère de l'Ecologie, et qu'il s'est ensuite empressé de dire qu'il y était allé presque à reculons....Hypocrite jusqu'au bout! Et il se permet aujourd'hui de juger un ancien ministre, à l'aune de ses critères foireux! Un peu de décence, Mr Apathie! (Je précise que je n'ai jamais voté pour Gérard Collomb, mais je déteste la duplicité et la méchanceté gratuite)

Signaler Répondre

avatar
potdeterrepotdefer le 09/09/2021 à 13:16

Christophe COLLOMB à découvert l'AMÉRIQUE
Gerard COLLOMB à fait découvrir sa traîtrise et tous ceux et celles qui lui ressemble

Signaler Répondre

avatar
simone du bavoir le 09/09/2021 à 08:33
claudine a écrit le 08/09/2021 à 21h52

BRAVO!

..................dernier titre du livre de jean michel l applati:"beaucoup de bruit pour rien"............

Signaler Répondre

avatar
Elipse le 08/09/2021 à 22:53
Le vert nous va si mal … a écrit le 08/09/2021 à 21h39

En terme de dépense et d’endettement, le vert performera…

La barre est haute. Encore un peu et on avait un metro a 1,6 milliard pour desservir des pavillons... Et il ne faut pas regarder ces multiples retournage de veste. Macron n est qu un petit exemple. Il aura ensuite essayer de pactiser avec wauquiez et ne parlons pas de l episode "viande a la cantine" ou il a sans honte dénoncé une mesure qu il avait pris 6 mois plus tot. A croire qu il aime critiquer sa propre politique. Pas sur que les ecolos fassent aussi bien. Je ne nous le souhaite pas. Marseille avait Gaudin nous avions le baron. Il est dommage de l idéaliser....

Signaler Répondre

avatar
claudine le 08/09/2021 à 21:52
Jean-Michel Aphatie a écrit le 08/09/2021 à 08h13

Jean-Michel Aphatie, le gars qui cultive son accent de garçon de café pour se rendre plus sympathique, mais qui est parfaitement intégré à l'entre-soi, où journalistes politiques et politiciens déjeunent aux mêmes tables.

Un livre sur Aphatie pourrait être intéressant également...

BRAVO!

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 08/09/2021 à 21:48

Collomb a tué la France en aidant Macron. Pauvre type.

Signaler Répondre

avatar
Oui mais.... le 08/09/2021 à 21:44
La lumière au bout du tunnel … a écrit le 08/09/2021 à 21h42

Certes, mais ils feront un court passage …

Oui, mais c'est comme pour Trump aux E.U, 4 années de conneries qui demanderont pour certaines plusieurs décennies pour être rattrapées....

Signaler Répondre

avatar
La lumière au bout du tunnel … le 08/09/2021 à 21:42
Les pastèques sont dans la place a écrit le 08/09/2021 à 08h42

Collomb n'aurait jamais du aider Macron, n'aurait jamais du accepter l'intérieur, il a perdu la mairie et la métropole sur ce choix, malheureusement nous les lyonnais nous en payons le prix: les khmers vert au pouvoir.

Certes, mais ils feront un court passage …

Signaler Répondre

avatar
Le vert nous va si mal … le 08/09/2021 à 21:39
Decliniste69 a écrit le 08/09/2021 à 19h59

C est sur qu en terme de depense publique personnne n est au niveau

En terme de dépense et d’endettement, le vert performera…

Signaler Répondre

avatar
ikoiko le 08/09/2021 à 21:13

où l’on apprend que E. Philippe est taquin avec GG, lui si droit dans ses bottes pour le 80 km/h et dont on souviendra qu’il a été nullissime dans sa gestion du covid avec sa ministre Buzyn. Des comme lui on s’en passe bien, hein GG ?

Signaler Répondre

avatar
Decliniste69 le 08/09/2021 à 19:59
SLyon a écrit le 08/09/2021 à 16h49

Comme vous je ne suis pas socialiste, mais il faut reconnaître qu'il a su donner de la lumière à Lyon, fait de belles réalisations et donner un rang international à notre ville. Par contre, il y a une une grosse erreur de casting lorsqu'il a été nommé à l'intérieur. S'il était resté à Lyon, il aurait pu éviter cette catastrophe de voir l'écolo gauchiste de Paris arriver, qui ne comprend rien à notre ville et ne respecte même pas les quelques protocoles local. Dommage.

C est sur qu en terme de depense publique personnne n est au niveau

Signaler Répondre

avatar
SLyon le 08/09/2021 à 16:49
Foxy69 a écrit le 08/09/2021 à 11h55

Je ne suis pas socialiste , mais en tant que Maire de Lyon ,Collomb avait une autre dimension ,que le guignol actuel.

Comme vous je ne suis pas socialiste, mais il faut reconnaître qu'il a su donner de la lumière à Lyon, fait de belles réalisations et donner un rang international à notre ville. Par contre, il y a une une grosse erreur de casting lorsqu'il a été nommé à l'intérieur. S'il était resté à Lyon, il aurait pu éviter cette catastrophe de voir l'écolo gauchiste de Paris arriver, qui ne comprend rien à notre ville et ne respecte même pas les quelques protocoles local. Dommage.

Signaler Répondre

avatar
IMPOSTHEURE le 08/09/2021 à 16:07

Jean-Michel Aphatie, le spécialise Cahuzac ?

Signaler Répondre

avatar
Kiboz le 08/09/2021 à 15:30

Lui, désorienté ? Stupéfiant...

Signaler Répondre

avatar
Azur TV le 08/09/2021 à 15:08

Bon en gros Collomb va finir à Azur TV !... o:)

Signaler Répondre

avatar
Hamissia le 08/09/2021 à 14:16

Tirez pas sur l'ambulance.

Signaler Répondre

avatar
Pour vous rassurer le 08/09/2021 à 12:51
Foxy69 a écrit le 08/09/2021 à 11h55

Je ne suis pas socialiste , mais en tant que Maire de Lyon ,Collomb avait une autre dimension ,que le guignol actuel.

Colomb n'est pas socialiste non plus. Et cela depuis bien longtemps .
Il faut se souvenir du temps de "la rue Solferino" (Avant le bouclage par Hollande), ce temps ou les "rosi-cruciens "se foutaient ouvertement de la gueule de notre petit baron de province .
Le passage de Colomb chez Macron n'était qu une revanche tardive sur des "éléphants" du PS deja mort(s)

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 08/09/2021 à 11:55

Je ne suis pas socialiste , mais en tant que Maire de Lyon ,Collomb avait une autre dimension ,que le guignol actuel.

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 08/09/2021 à 10:47

"grotesque", c'est le qualificatif qui sied à Aphte tatie. Ce fieffé et inepte journaleux gauchiste qui ne doute jamais de rien. Effectivement comme l'écrivent certains, désormais notre ancien Maire et Ministre m'apparait très sympathique combien même je ne suis pas de son bord politique.

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 08/09/2021 à 10:21

Collomb n'edt pas ma tasse de thé, mais les propos venant de ce journaleux grotesque, me font bien marrer. Il ferait mieux comme journaliste, de simplement distribuer des journaux à la:entrée des bouches de métro.

Signaler Répondre

avatar
Monsieur Apathie le 08/09/2021 à 10:17

Votre livre , nous le lirons d'un derrière distrait .

Signaler Répondre

avatar
Antipathie ! le 08/09/2021 à 09:52
Jean-Michel Aphatie a écrit le 08/09/2021 à 08h13

Jean-Michel Aphatie, le gars qui cultive son accent de garçon de café pour se rendre plus sympathique, mais qui est parfaitement intégré à l'entre-soi, où journalistes politiques et politiciens déjeunent aux mêmes tables.

Un livre sur Aphatie pourrait être intéressant également...

"grotesque" c'est d'Apathie dont on parle ?

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 08/09/2021 à 09:19
henon a écrit le 08/09/2021 à 08h33

Il est vrai que Gérard Collomb a fini piteusement son parcours politique en acceptant d'être ministre et pas n'importe lequel, costume trop grand pour lui. Sa fuite de la place Beauvau, décidée par sa femme Caroline, a été pitoyable et indigne. Mais le pire a été la tentation d'un nouveau mandat, le mandat de trop, qui a ouvert la mairie à EELV. Une belle illustration du fait que la politique rend fou et aveugle. Ecouter les courtisans conduit dans le fossé.
Mais qui est l'auteur de ce "livre"? Jean-Michel Apathie; l'avez-vous déjà écouté énumérer ses approximations avec sa voix sur-aigüe? Vous aurez compris; vous pouvez vous passer d'acheter ce bouquin de seconde zone; profitons de la rentrée littéraire qui nous offre de vraies lectures qui nous apportent tellement de joie.

Assez d'accord, la responsabilité des courtisans devrait être plus souvent soulignée, condamnée...

Signaler Répondre

avatar
julienlyon7 le 08/09/2021 à 08:57
henon a écrit le 08/09/2021 à 08h33

Il est vrai que Gérard Collomb a fini piteusement son parcours politique en acceptant d'être ministre et pas n'importe lequel, costume trop grand pour lui. Sa fuite de la place Beauvau, décidée par sa femme Caroline, a été pitoyable et indigne. Mais le pire a été la tentation d'un nouveau mandat, le mandat de trop, qui a ouvert la mairie à EELV. Une belle illustration du fait que la politique rend fou et aveugle. Ecouter les courtisans conduit dans le fossé.
Mais qui est l'auteur de ce "livre"? Jean-Michel Apathie; l'avez-vous déjà écouté énumérer ses approximations avec sa voix sur-aigüe? Vous aurez compris; vous pouvez vous passer d'acheter ce bouquin de seconde zone; profitons de la rentrée littéraire qui nous offre de vraies lectures qui nous apportent tellement de joie.

Bien résumé !!

Signaler Répondre

avatar
Les pastèques sont dans la place le 08/09/2021 à 08:42

Collomb n'aurait jamais du aider Macron, n'aurait jamais du accepter l'intérieur, il a perdu la mairie et la métropole sur ce choix, malheureusement nous les lyonnais nous en payons le prix: les khmers vert au pouvoir.

Signaler Répondre

avatar
lugdunum3.0 le 08/09/2021 à 08:41
henon a écrit le 08/09/2021 à 08h33

Il est vrai que Gérard Collomb a fini piteusement son parcours politique en acceptant d'être ministre et pas n'importe lequel, costume trop grand pour lui. Sa fuite de la place Beauvau, décidée par sa femme Caroline, a été pitoyable et indigne. Mais le pire a été la tentation d'un nouveau mandat, le mandat de trop, qui a ouvert la mairie à EELV. Une belle illustration du fait que la politique rend fou et aveugle. Ecouter les courtisans conduit dans le fossé.
Mais qui est l'auteur de ce "livre"? Jean-Michel Apathie; l'avez-vous déjà écouté énumérer ses approximations avec sa voix sur-aigüe? Vous aurez compris; vous pouvez vous passer d'acheter ce bouquin de seconde zone; profitons de la rentrée littéraire qui nous offre de vraies lectures qui nous apportent tellement de joie.

Bien vu !

Signaler Répondre

avatar
C est une " élite " ça ?! le 08/09/2021 à 08:33

Collomb, Apathie , Griveaux…….. plus grotesques les uns que les autres

Signaler Répondre

avatar
henon le 08/09/2021 à 08:33

Il est vrai que Gérard Collomb a fini piteusement son parcours politique en acceptant d'être ministre et pas n'importe lequel, costume trop grand pour lui. Sa fuite de la place Beauvau, décidée par sa femme Caroline, a été pitoyable et indigne. Mais le pire a été la tentation d'un nouveau mandat, le mandat de trop, qui a ouvert la mairie à EELV. Une belle illustration du fait que la politique rend fou et aveugle. Ecouter les courtisans conduit dans le fossé.
Mais qui est l'auteur de ce "livre"? Jean-Michel Apathie; l'avez-vous déjà écouté énumérer ses approximations avec sa voix sur-aigüe? Vous aurez compris; vous pouvez vous passer d'acheter ce bouquin de seconde zone; profitons de la rentrée littéraire qui nous offre de vraies lectures qui nous apportent tellement de joie.

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 08/09/2021 à 08:30
Démocrassie a écrit le 08/09/2021 à 07h21

Pour beaucoup de Lyonnais, le nom de Collomb désigne un « système » détournant la démocratie locale via divers réseaux de favoritisme, de pressions, de retours d’ascenseur… À la limite d’un fonctionnement mafieux et sans respect de la volonté de la population. Une appropriation du pouvoir détachée du peuple. On se souvient du détournement des voix du PS, avec lesquelles G. Collomb fut élu, au profit de LREM, et de quelques « casseroles » médiatisées comme le recrutement de l’une de ses maîtresses comme agent de service public fantôme au frais du contribuable. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. Dommage que responsables associatifs, administratifs, etc. gardent tant de secrets, par complaisance ou lâcheté.
Honte aux pseudos dissidents Kimelfeld et Képénékian qui jouent les pères la morale après avoir bien profité en toute connaissance de cause. Honte à certains acteurs du monde culturel notamment, toujours prêts à servir la soupe en échange de salaires mirobolants : argent public dont la gestion associative permettait (et permet peut-être encore) de faire exploser toutes les grilles au delà du raisonnable. Certains d’entre eux, tel Guy Walter, se sentant protégé par le Baron, se permettaient même d’étaler dans la presse leur mépris d’autres acteurs plus intègres, les taxant de « petites crottes ». Képénékian peina à défendre ses émoluments en le qualifiant de personnalité « de haut niveau »…
Par hubris autant que par trouble psycho-affectif semble-t-il, le Baron local qui rêvait d’une envergure d’État se mit au service du futur Monarc présidentiel… Et les deniers de la ville aussi. On connaît la suite, la dérive extrême droitisme, la loi Asile… Mais aussi le ridicule numéro de candide devant la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. La honte… Qu’il nous a fait ressentir. Alors que lui, vraisemblablement, n’y est pas accessible.
Puis la rupture pseudo politique, mais en fait personnelle : le Baron n’avait plus totalement le pouvoir et la case Ministre enfin cochée, son ego rassasié, trois petits tours et puis s’en retourne dans son fief où le gentil chien-chien qui a gardé le palais lui cède docilement la place…
Ensuite, c’est la cata ! A force de gentrification brutale en mode colonisation, Gérard a préparé le terrain pour EELV. Il adoube Tatayé pour le représenter aux municipales mais, malgré le fidèle numéro de ventriloquie, ne lui laisse aucune place… L’ego encore. L’addiction maladive au pouvoir et l’opportunisme se révèleront enfin dans toute leur abjection durant l’entre deux tours : Gérard, sous couvert d’une pseudo réunion de crise sanitaire (tant qu’à faire dans le dégueu…), conclut un accord avec la droite cathotradi et xénophobe. Et Tatayé, bien sûr, ne bronche pas. Mais le Baron vient de pulvériser LaREM localement. Bon débarras !

Maintenant, il faut s’attaquer aux néocapitalistes verts et à leurs vendus d’alliés de FI, Lyon entre nous…

La politique est un pays nauséabond .
Pour y vivre il faut tuer .
Bac LREM

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 08/09/2021 à 08:27

Il a débarqué dans un camp de scout dont le chef était un adolescent pubère .
Ce début de quinquennat fut honteux pour la République .
Je plains monsieur collomb d avoir subit ces infamies .

Signaler Répondre

avatar
Jean-Michel Aphatie le 08/09/2021 à 08:13

Jean-Michel Aphatie, le gars qui cultive son accent de garçon de café pour se rendre plus sympathique, mais qui est parfaitement intégré à l'entre-soi, où journalistes politiques et politiciens déjeunent aux mêmes tables.

Un livre sur Aphatie pourrait être intéressant également...

Signaler Répondre

avatar
Cosmic le 08/09/2021 à 07:32
Lievredemars a écrit le 08/09/2021 à 06h33

Ma foi cet extrait rendrait plutôt Collomb sympathique...

Ils ont bien réussit à faire de Chirac un président référence ..;comme quoi

Signaler Répondre

avatar
Démocrassie le 08/09/2021 à 07:21

Pour beaucoup de Lyonnais, le nom de Collomb désigne un « système » détournant la démocratie locale via divers réseaux de favoritisme, de pressions, de retours d’ascenseur… À la limite d’un fonctionnement mafieux et sans respect de la volonté de la population. Une appropriation du pouvoir détachée du peuple. On se souvient du détournement des voix du PS, avec lesquelles G. Collomb fut élu, au profit de LREM, et de quelques « casseroles » médiatisées comme le recrutement de l’une de ses maîtresses comme agent de service public fantôme au frais du contribuable. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. Dommage que responsables associatifs, administratifs, etc. gardent tant de secrets, par complaisance ou lâcheté.
Honte aux pseudos dissidents Kimelfeld et Képénékian qui jouent les pères la morale après avoir bien profité en toute connaissance de cause. Honte à certains acteurs du monde culturel notamment, toujours prêts à servir la soupe en échange de salaires mirobolants : argent public dont la gestion associative permettait (et permet peut-être encore) de faire exploser toutes les grilles au delà du raisonnable. Certains d’entre eux, tel Guy Walter, se sentant protégé par le Baron, se permettaient même d’étaler dans la presse leur mépris d’autres acteurs plus intègres, les taxant de « petites crottes ». Képénékian peina à défendre ses émoluments en le qualifiant de personnalité « de haut niveau »…
Par hubris autant que par trouble psycho-affectif semble-t-il, le Baron local qui rêvait d’une envergure d’État se mit au service du futur Monarc présidentiel… Et les deniers de la ville aussi. On connaît la suite, la dérive extrême droitisme, la loi Asile… Mais aussi le ridicule numéro de candide devant la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. La honte… Qu’il nous a fait ressentir. Alors que lui, vraisemblablement, n’y est pas accessible.
Puis la rupture pseudo politique, mais en fait personnelle : le Baron n’avait plus totalement le pouvoir et la case Ministre enfin cochée, son ego rassasié, trois petits tours et puis s’en retourne dans son fief où le gentil chien-chien qui a gardé le palais lui cède docilement la place…
Ensuite, c’est la cata ! A force de gentrification brutale en mode colonisation, Gérard a préparé le terrain pour EELV. Il adoube Tatayé pour le représenter aux municipales mais, malgré le fidèle numéro de ventriloquie, ne lui laisse aucune place… L’ego encore. L’addiction maladive au pouvoir et l’opportunisme se révèleront enfin dans toute leur abjection durant l’entre deux tours : Gérard, sous couvert d’une pseudo réunion de crise sanitaire (tant qu’à faire dans le dégueu…), conclut un accord avec la droite cathotradi et xénophobe. Et Tatayé, bien sûr, ne bronche pas. Mais le Baron vient de pulvériser LaREM localement. Bon débarras !

Maintenant, il faut s’attaquer aux néocapitalistes verts et à leurs vendus d’alliés de FI, Lyon entre nous…

Signaler Répondre

avatar
laz le 08/09/2021 à 07:13

C'est vrai que le microcosme politique Parisien est arrogant et auto centré.Il n'aime pas la province.Son jugement est dérisoire.Gérard Collomb est un grand Maire de Lyon.Il reviendra en 2026 encore plus fort.Les gauchistes actuels ont été élus en raison de l'abstention massive

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 08/09/2021 à 06:41

les blagues de Gerard faisait rire notre Toland qui cree de la richesse !!!! Lol

Signaler Répondre

avatar
Lievredemars le 08/09/2021 à 06:33

Ma foi cet extrait rendrait plutôt Collomb sympathique...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.