Coupure budgétaire de la Lyon French Tech : l'opposition dénonce un "démantèlement méthodique" de l'économie

Coupure budgétaire de la Lyon French Tech : l'opposition dénonce un "démantèlement méthodique" de l'économie
Les locaux de H7, représentant de la Lyon French Tech à Lyon - LyonMag

L'opposition a réagi ce mercredi au non-renouvellement de la subvention métropolitaine accordée à la Lyon French Tech.

Une décision "incompréhensible" des élus écologistes, selon l'opposition centriste à la Métropole de Lyon. "Elle révèle une mauvaise compréhension de l'écosystème numérique (...) et des start-up", s'est désolé le groupe "Inventer la Métropole de demain" dans un communiqué de presse. Pour la formation politique menée par Gérard Collomb, cette Lyon French Tech, implantée à H7 Confluence, est "une vitrine d'excellence pour notre territoire".

"La folle semaine de Bruno Bernard"

Les rivaux de Bruno Bernard ont également pointé du doigt la nouvelle opération "A chacun son vélo" lancée par la collectivité ce mardi. Dans ce même communiqué intitulé "la folle semaine de Bruno Bernard en 3 actes", ils avouent avoir du mal à se prononcer sur "un dispositif qui n'a pas été délibéré ni voté". Ils se demandent ainsi "quelles synergies aura-t-il avec le réseau Vélo'v ?". "Le coût annoncé de 4 millions d'euros nous interroge avec un coût de revient de 400 euros pour un vélo reconditionné", ont rajouté les centristes. "Demain nous ne serons plus leader dans le domaine des nouvelles technologies mais champions de France de la filière du vélo recyclé", ont-ils ironisé en faisant référence à la subvention accordée au cluster MAD (Mobilité Active et Durable). Le groupe a d'ailleurs noté que "plusieurs structures mentionnées pour mettre en avant le cluster font partie de la French Tech".

Un paradoxe qui inquiète. "Les Verts semblent aujourd'hui vouloir mettre en jachère des pans entiers de notre économie voir démanteler méthodiquement certains secteurs, indûment perçus comme des obstacles à l'écologie politique", a conclu la formation "Inventer la Métropole de demain".

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Chouki le 14/05/2021 à 02:09
Barnum Circus a écrit le 12/05/2021 à 18h10

Une entreprise sous perfusion est-elle saine et durable ?
Une question qui dépasse largement le sujet de l'article puisque l'immobilier locatif, par exemple, est sous perfusion fiscale depuis fort longtemps
Ou encore la voiture électrique
Ou l'aviation militaire ou civile
Etc...

Pour l immobilier locatif, le problème sera vite réglé puisqu il suffira de squatter, vu que la métropole valide cet état de fait.

Signaler Répondre

avatar
remplaçant le 13/05/2021 à 08:49

vous la voyez la fin arriver?

Signaler Répondre

avatar
Tartuffes le 12/05/2021 à 22:45
Zig a écrit le 12/05/2021 à 21h16

Franchement, quand vous regardez le site Internet de Lyon French Tech, et celui de Cluster MAD, vous avez le sentent qu'ils se sont développé s avec le même langage, celui de la langue de bois.

Bravo à celui qui saurait dire CONCRÈTEMENT ce qu'ils font d'autre que de brasser des idées.

Pire que Fing, l’asso parisienne financée 80 000€ par E. Baume... par ailleurs membre du C.A. ??

Signaler Répondre

avatar
Zig le 12/05/2021 à 21:16

Franchement, quand vous regardez le site Internet de Lyon French Tech, et celui de Cluster MAD, vous avez le sentent qu'ils se sont développé s avec le même langage, celui de la langue de bois.

Bravo à celui qui saurait dire CONCRÈTEMENT ce qu'ils font d'autre que de brasser des idées.

Signaler Répondre

avatar
Lyon XXIe siècle le 12/05/2021 à 20:17
Désespérant a écrit le 12/05/2021 à 19h09

Les écolos ne veulent pas mieux, mais moins. On en regrette Collomb, qui lui au moins avait le souci du bon fonctionnement, du rayonnement et de l'avenir de notre métropole.
Les écolos démolissent progressivement ce qui marche pour le remplacer par rien ou pas grand chose. L'avenir est sombre.

Collomb leur a servi sa tête (et les nôtres) sur un plateau. Pas juste par son opportunisme caricatural, ni même par les dérives grossières dans la gestion des finances publiques (cf. ses casseroles et celles de ses proches et affiliés). Mais surtout en leur préparant le terrain par la gentrification de Lyon en mode colonial : la violence économique dont les élus et électeurs EELV sont sociologiquement, pour la plupart, les bénéficiaires.
Les GJ ce n’est rien à comparer du backlash à venir ! Le produit de l’exclusion et de l’amoralité politique qui s’affiche avec arrogance. Le mieux que nous puissions espérer, c’est que les fachos ne tirent pas profit de ce désespoir et de cette atomisation sociale. Car à eux aussi Collomb leur a préparé le terrain. Et ce n’est pas la totale vacuité politique d’EELV sur les questions sociales, et encore moins leur idéologie para-sectaire, qui vont y faire grand chose.
Quant à « Lyon en commun », Lol, c’est à l’évidence devenu « Lyon entre nous ». NPG, politique professionnelle (future NVB qui sait pas comment gagner sa croûte et maintenir son train de vie autrement qu’avec les finances publiques), elle a vite récupéré les bonnes vieilles recettes de son mentor.

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 12/05/2021 à 19:48

Plus tu pedales moins vite, moins t’avances plus vite. Capito les Ecolos

Signaler Répondre

avatar
Réaction de la mairie de Poitiers le 12/05/2021 à 19:35

"Internet, la science, et les nouvelles technologies, ne doivent plus faire partie des rêves d'enfants"

Signaler Répondre

avatar
1936 le 12/05/2021 à 19:25

c'est clair, couper les subventions publiques aux entreprises (auxquelles s'ajoutent CICE, exonérations de charges, baisse des impots) c'est honteux !
les entreprises créent de la richesse (il suffit de les arroser d'argent public d'abord).
les entreprises créent des emplois (il suffit de les arroser d'argent public d'abord).
les entreprises innovent (on l'a vu avec les vaccins, il suffit de les arroser d'argent public d'abord).

oser imaginer que les entreprises pourraient se débrouiller sans l'état et son argent c'est une folie !

Signaler Répondre

avatar
Tiers-mondisation le 12/05/2021 à 19:11

A ce rythme là, on réparera bientôt les vélos des chinois, qui eux rouleront en voiture électrique, en métro, en avion.

Signaler Répondre

avatar
Désespérant le 12/05/2021 à 19:09

Les écolos ne veulent pas mieux, mais moins. On en regrette Collomb, qui lui au moins avait le souci du bon fonctionnement, du rayonnement et de l'avenir de notre métropole.
Les écolos démolissent progressivement ce qui marche pour le remplacer par rien ou pas grand chose. L'avenir est sombre.

Signaler Répondre

avatar
Myrelingues le 12/05/2021 à 19:04

Ils ont raison ! Les Lyonnais doivent réagir plus énergiquement face à la destruction de leur économie !

Signaler Répondre

avatar
Psg1962 le 12/05/2021 à 18:50

et ce n’est que le debut . vous les avez voulu , vous allez les supporter maintenant …

Signaler Répondre

avatar
Cliché idiot le 12/05/2021 à 18:48
Précisions a écrit le 12/05/2021 à 17h46

Une chose est certaine les babas cools ne laisseront pas un bon souvenir dans la région, après qu'on les aura expulsés sur le plateau du Larzac d'où ils n'auraient jamais dû descendre... Mais il faut attendre 5 ans malheureusement, à moins d'une guerre civile entre-temps ce qui n'est pas impossible.
Le coup des vélos qui vont disparaitre à l'étranger en 2 mois maxi c'est excellent !!! Pas pour nos impôts...

Arrêtez avec vos clichés : ces gens n’ont rien de baba cools. 2 jours dans le Larzarc et ils rentrent rapidos dans leurs vastes demeures luxueuses en se plaignant des piqûres de moustiques et de l’odeur des bêtes. D’ailleurs, ils se feraient chasser à coups de pieds au derrière par les véritables écologistes. B. Bernard est multimillionnaire et rentier par héritage, E. Baume est une aristocrate. Ces gens qui appartiennent à une minuscule minorité n’ont absolument aucune expérience de la vie ordinaire, aucun des soucis quotidiens des Français moyens. C’est comme si vous disiez que Chalençon est un baba cool...

Signaler Répondre

avatar
Ils pédalent dans la choucroute le 12/05/2021 à 18:42

Les Verts adorent les petits vélos. La preuve, ils en ont plein dans la tête.

Signaler Répondre

avatar
Barnum Circus le 12/05/2021 à 18:10

Une entreprise sous perfusion est-elle saine et durable ?
Une question qui dépasse largement le sujet de l'article puisque l'immobilier locatif, par exemple, est sous perfusion fiscale depuis fort longtemps
Ou encore la voiture électrique
Ou l'aviation militaire ou civile
Etc...

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 12/05/2021 à 17:46

Une chose est certaine les babas cools ne laisseront pas un bon souvenir dans la région, après qu'on les aura expulsés sur le plateau du Larzac d'où ils n'auraient jamais dû descendre... Mais il faut attendre 5 ans malheureusement, à moins d'une guerre civile entre-temps ce qui n'est pas impossible.
Le coup des vélos qui vont disparaitre à l'étranger en 2 mois maxi c'est excellent !!! Pas pour nos impôts...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.