La Métropole ne veut plus subventionner Lyon French Tech

La Métropole ne veut plus subventionner Lyon French Tech
H7, le lieu totem de la French Tech à Lyon - LyonMag

Ce devait être le fer de lance de la start-up nation fantasmée sous François Hollande puis promue davantage par Emmanuel Macron.

Six ans après le lancement de Lyon French Tech, des centaines de start-ups ont été incubées entre Rhône et Saône, et depuis 2019 à H7 à la Confluence. Mais pour le grand public, c'est assez flou.

Et pour la Métropole de Lyon dirigée par les écologistes, la French Tech ne rime pas avec leurs priorités du mandat. Selon Tribune de Lyon ce mercredi, la collectivité présidée par Bruno Bernard a décidé de se désengager de l'association gérant le label de l'Etat.
Dès 2022, les subventions de la Métropole disparaîtront. Or, Lyon French Tech recevait 70 000 euros de la part de l'ex-Grand Lyon, sur un budget total de 350 000 euros. Une somme plus que bienvenue donc.

Il se pourrait toutefois que Lyon French Tech regagne rapidement les faveurs des écologistes. Pour cela, elle devra présenter au cas par cas des projets de start-ups dites vertueuses et qui agissent pour la transition écologique.

38 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mamanbobo le 17/05/2021 à 09:30
ASSO ... DANS L'OS a écrit le 12/05/2021 à 17h00

allons, il faut être honnete ! 50% d'augmentation des vélos depuis l'arrivée de la nouvelle mairie... hé oui c'est bien la preuve de l'intéret du vélo...
Dans les faits on est passés de 2 à 3% d'utilisateurs pour des petits trajets... Un pet de mouche sur une toile cirée.

Une semaine de pluie pas vu beaucoup de 2 roues dans les rues lyonnaises. Les écolos n'aiment pas la pluie des nuages. Pauvre GD et BB !

Signaler Répondre

avatar
Lug69 le 17/05/2021 à 09:18
Myrelingues a écrit le 12/05/2021 à 19h02

Les écolos sont de dangereux destructeurs d'économie !

Oui et vous pouvez ajouter destructeur de traditions, de valeurs et de culture.

Signaler Répondre

avatar
hubris le 14/05/2021 à 07:09
roulette russe a écrit le 12/05/2021 à 20h14

Alors pour "start-up", je peux vous expliquer en gros :
C'est des gens qui mettent en place un truc pour qu'il "parte vers le haut" (atteigne des sommets si vous préférez)
et dont l'OBJECTIF PRINCIPAL EST DE LEVER DES FONDS auprès de gogos (qu'on peut trouver parmi les élus, mais pas que).

Bien sûr il faut quelque chose qui paraisse aux yeux des gogos suffisamment intéressant à développer pour qu'ils débloquent du pognon. Mais c'est pas un problème, l'imagination humaine est infinie, et dites vous bien que la capacité à fonctionner et à rendre un service dudit "quelque chose" est vraiment tout à fait secondaire. Ce que veulent les start-upeurs, c'est ... du pognon.

Quand à "French Tech", je dirais que ça fait partie de l'emballage commercial, mais l'utilisation de termes "frangliches" est devenue tellement courante qu'ils (les chercheurs de thunes) n'ont peut être même pas toujours conscience du ridicule.

La novlangue du nouveau monde promis par Jupiter !

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 13/05/2021 à 10:58
amoctn a écrit le 12/05/2021 à 22h02

En même temps, la plupart des start-up lyonnaises n'ont aucun avenir

......"y faut bien semer ,si ......on veut recolter"(proverbe....ecologiste,pourtant!?)

Signaler Répondre

avatar
Arrosage le 13/05/2021 à 10:03
Amateurisme a écrit le 12/05/2021 à 19h33

"French tech" ne sait pas y faire avec les élus écologistes :
https://www.lyonmag.com/article/115321/metropole-de-lyon-emeline-baume-eelv-vote-une-subvention-a-une-association-dont-elle-est-l-une-des-representantes-la-justice-saisie

"après le vote en commission permanente le 22 février dernier d’une subvention de 80 000 euros à l’association parisienne FING"

C'est pas le Petit Bulletin et Radio Nova qui diront le contraire...
https://www.lyonmag.com/article/111552/distribution-des-aides-a-la-culture-par-la-ville-de-lyon-gregory-doucet-en-flagrant-delit-de-collombisme

Signaler Répondre

avatar
Jbar le 13/05/2021 à 09:00
roulette russe a écrit le 12/05/2021 à 20h14

Alors pour "start-up", je peux vous expliquer en gros :
C'est des gens qui mettent en place un truc pour qu'il "parte vers le haut" (atteigne des sommets si vous préférez)
et dont l'OBJECTIF PRINCIPAL EST DE LEVER DES FONDS auprès de gogos (qu'on peut trouver parmi les élus, mais pas que).

Bien sûr il faut quelque chose qui paraisse aux yeux des gogos suffisamment intéressant à développer pour qu'ils débloquent du pognon. Mais c'est pas un problème, l'imagination humaine est infinie, et dites vous bien que la capacité à fonctionner et à rendre un service dudit "quelque chose" est vraiment tout à fait secondaire. Ce que veulent les start-upeurs, c'est ... du pognon.

Quand à "French Tech", je dirais que ça fait partie de l'emballage commercial, mais l'utilisation de termes "frangliches" est devenue tellement courante qu'ils (les chercheurs de thunes) n'ont peut être même pas toujours conscience du ridicule.

Explication parfaite.
C'est à la fois scandaleux et problématique : Dans la guerre entre ceux qui sortent d'écoles de commerce, et ceux qui sortent d'écoles d'ingénieurs. Les premiers qui savent faire de belles brochures marketing ont gagné la première manche et ont raflé tout le pognon dont les seconds pouvaient avoir besoin pour produire autre chose que du vent.

Signaler Répondre

avatar
amoctn le 12/05/2021 à 22:02

En même temps, la plupart des start-up lyonnaises n'ont aucun avenir

Signaler Répondre

avatar
roulette russe le 12/05/2021 à 20:14
lagazet a écrit le 12/05/2021 à 08h28

Mais bon sang , c'est quoi ce langage FRENCH TECH , START- UPS , ETC ? vous ne savez donc pas parler Français ...

Alors pour "start-up", je peux vous expliquer en gros :
C'est des gens qui mettent en place un truc pour qu'il "parte vers le haut" (atteigne des sommets si vous préférez)
et dont l'OBJECTIF PRINCIPAL EST DE LEVER DES FONDS auprès de gogos (qu'on peut trouver parmi les élus, mais pas que).

Bien sûr il faut quelque chose qui paraisse aux yeux des gogos suffisamment intéressant à développer pour qu'ils débloquent du pognon. Mais c'est pas un problème, l'imagination humaine est infinie, et dites vous bien que la capacité à fonctionner et à rendre un service dudit "quelque chose" est vraiment tout à fait secondaire. Ce que veulent les start-upeurs, c'est ... du pognon.

Quand à "French Tech", je dirais que ça fait partie de l'emballage commercial, mais l'utilisation de termes "frangliches" est devenue tellement courante qu'ils (les chercheurs de thunes) n'ont peut être même pas toujours conscience du ridicule.

Signaler Répondre

avatar
Amateurisme le 12/05/2021 à 19:33

"French tech" ne sait pas y faire avec les élus écologistes :
https://www.lyonmag.com/article/115321/metropole-de-lyon-emeline-baume-eelv-vote-une-subvention-a-une-association-dont-elle-est-l-une-des-representantes-la-justice-saisie

"après le vote en commission permanente le 22 février dernier d’une subvention de 80 000 euros à l’association parisienne FING"

Signaler Répondre

avatar
Imposteurs le 12/05/2021 à 19:24
ASSO ... DANS L'OS a écrit le 12/05/2021 à 16h58

C'est bien là le souci... Il en est de même pour toutes les associations :
- Budget des subventions réduites.
- Budget des subventions supprimés SAUF si vous créez des événements qui vont dans le sens de la mairie...
C'est une honte. En fait une instrumentalisation des associations, qui se veulent apolitiques et qui sont obligées, pour survivre d'aller dans le sens de la mairie.
- Mise en valeur des commerçants : NON
- Evenements festifs à l'occasion de dates particulières pour ramener du monde dans un quartier : NON
- Cinéma en plein air : NON
- Foire aux vélos : OUI
pour reprendre les paroles des responsables chargés de porter les dossiers des assos : Si c'est pour une déambulation avec des cupidons gonflables pour la saint valentin, c'est hors de question.
A la fin, des événements organisés dans le sens de la mairie, dont, à la fin de leur mandat elle pourra se gargariser...
Une ambiance un poil clientèliste voire "dictatoriale"...

On dirait le modèle Wauquiez auquel Madame Grébert prétend pourtant s’opposer. Tu m’étonnes, y’a du boulot pour se différencier sur le fonctionnement « démocratique » !

Signaler Répondre

avatar
Myrelingues le 12/05/2021 à 19:02

Les écolos sont de dangereux destructeurs d'économie !

Signaler Répondre

avatar
Exact le 12/05/2021 à 18:34
Couru d’avance a écrit le 12/05/2021 à 09h33

Ils ont sûrement des proches et affiliés à placer au lieu de cet organisme qui n’est pas à leur botte. Il vont essayer de le faire crever pour mettre une filiale de leur secte à la place.

À surveiller de près, en effet. Mais déjà le tour le passe passe des 80 000 € alloués à l’organisme parisien dont la vice présidente est dirigeante est grossier !!

Signaler Répondre

avatar
ASSO ... DANS L'OS le 12/05/2021 à 17:00
Si je comprend a écrit le 12/05/2021 à 13h28

Donc la métropole n'as pas d' argent pour le développement numérique, mais par contre elle à 4 millions pour des vélos d'occasions, chercher l'erreur .... .

allons, il faut être honnete ! 50% d'augmentation des vélos depuis l'arrivée de la nouvelle mairie... hé oui c'est bien la preuve de l'intéret du vélo...
Dans les faits on est passés de 2 à 3% d'utilisateurs pour des petits trajets... Un pet de mouche sur une toile cirée.

Signaler Répondre

avatar
ASSO ... DANS L'OS le 12/05/2021 à 16:58

C'est bien là le souci... Il en est de même pour toutes les associations :
- Budget des subventions réduites.
- Budget des subventions supprimés SAUF si vous créez des événements qui vont dans le sens de la mairie...
C'est une honte. En fait une instrumentalisation des associations, qui se veulent apolitiques et qui sont obligées, pour survivre d'aller dans le sens de la mairie.
- Mise en valeur des commerçants : NON
- Evenements festifs à l'occasion de dates particulières pour ramener du monde dans un quartier : NON
- Cinéma en plein air : NON
- Foire aux vélos : OUI
pour reprendre les paroles des responsables chargés de porter les dossiers des assos : Si c'est pour une déambulation avec des cupidons gonflables pour la saint valentin, c'est hors de question.
A la fin, des événements organisés dans le sens de la mairie, dont, à la fin de leur mandat elle pourra se gargariser...
Une ambiance un poil clientèliste voire "dictatoriale"...

Signaler Répondre

avatar
NoOne le 12/05/2021 à 16:45
lol69 a écrit le 12/05/2021 à 13h08

En gros on est pas prêt de voir le chômage baissé, il faut faire une manif gilet jaune dans le bureau du maire, pour qu'il réfléchisse à le faire baisser ou pas, c'est pas comme s'il y'avait un article sur lyonmag, qui disait que la pauvreté était à plus de 25% ... ? A moins qu'ils cherchent à ce qu'on deviennent tous des balayeurs en temps partiel ? Comme ça sera 100% non ?

La misère c’est leur fond de commerce.
Plus la ville sera pauvre plus elle votera à gauche.
C’est niveau 1ère année des science po.

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 12/05/2021 à 15:26

Vous avez voté ces gens là., maintenant faudra assumer jusqu'à 2026.
Soit vous les éjectez, soit vous recommencez jusqu'à ce que cette ville parte en live.

Signaler Répondre

avatar
Phil Unmovaikoton le 12/05/2021 à 14:54
Trop de profiteurs a écrit le 12/05/2021 à 09h51

Je comprend la retissante de Doucet, notamment quand on voit les personnalités qui dirigent H7
.... encore pire pour ce qui est de « Time for plante » ou l objectif est clair : se faire de la promo à peu de frais!!!!

Face à French Tech, il y a de nombreux incubateurs et FabLab plus sérieux, et qui communique sur les entreprises qu ils aident plutôt que sur eux mêmes !!!!

J encourage les gens que ça intéresse à observer ce qu il se passe sur LinkedIn, dans les médias éco, et dans les médias de la « tech »
Regardez aussi les réussites lyonnaises !!!! Combien sont passez par des incubateurs subventionnés ?

L état ne sponsorise pas de solution basse consommation, mais de l innovation a tout prix.... sans réel plan, ni vision réaliste .... c est juste de la comm pour Macron

C'est la Métropole et non pas le Maire de Lyon.
J'ai travaillé avec deux start-ups du H7, des jeunes motivés et conscients d'avoir la chance d'avoir un local (minimal) et un des services en support.
Ce serait mieux de remettre notre force d'innovation entre les bras des multinationales ? Mieux de subventionner d'obscurs organismes parisiens ?
Allez continuons à encourager l'exode vers d'autres villes ou pays . . .

Signaler Répondre

avatar
Bubu le 12/05/2021 à 14:47

Bon sang, les écolos, drôle de façon qu'ils ont d'aimer Lyon et de favoriser ainsi son développement économique. Cette subvention aurait été la bienvenue, surtout en ces temps difficiles. Il serait temps qu'ils s'écartent de leur sectarisme. C'est une métropole internationale qu'ils dirigent, les écolos, et non pas on ne sait quel phalenstere, quelle collectivité utopique.

Signaler Répondre

avatar
ben oui le 12/05/2021 à 14:42
On critique la forme mais pas le fond a écrit le 12/05/2021 à 11h52

Milles excuses grand maître inquisiteur !!!!
Mon T9 a remplacé un « é » par un « ez »

A part cette critique gratuite sur la forme, vous pensez quoi du fond???

Seriez vous un de ces vieux reac qui a pourri Lyon et plus généralement le pays? J ai attaqué votre maître le Baron, et du coup vous tremblez? Vous vous devez de troller?

Je note en tout cas que la seule critique que peut faire votre camp, c est sur la forme.... au fond vous savez que j ai raison!

Vu comme ton message est vide sur le fond, la seule chose qu'on peut commenter c'est la forme. Et elle ne vaut pas mieux que le fond...

Signaler Répondre

avatar
Si je comprend le 12/05/2021 à 13:28

Donc la métropole n'as pas d' argent pour le développement numérique, mais par contre elle à 4 millions pour des vélos d'occasions, chercher l'erreur .... .

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 12/05/2021 à 13:20

les amiches vont recevoir des subventions. on va rouler en char a boeufs!

Signaler Répondre

avatar
lol69 le 12/05/2021 à 13:08

En gros on est pas prêt de voir le chômage baissé, il faut faire une manif gilet jaune dans le bureau du maire, pour qu'il réfléchisse à le faire baisser ou pas, c'est pas comme s'il y'avait un article sur lyonmag, qui disait que la pauvreté était à plus de 25% ... ? A moins qu'ils cherchent à ce qu'on deviennent tous des balayeurs en temps partiel ? Comme ça sera 100% non ?

Signaler Répondre

avatar
On critique la forme mais pas le fond le 12/05/2021 à 11:52
Bonjour . a écrit le 12/05/2021 à 09h55

Elle pourrait financer un dictionnaire pour vous aider à la rédaction de vos messages.

Milles excuses grand maître inquisiteur !!!!
Mon T9 a remplacé un « é » par un « ez »

A part cette critique gratuite sur la forme, vous pensez quoi du fond???

Seriez vous un de ces vieux reac qui a pourri Lyon et plus généralement le pays? J ai attaqué votre maître le Baron, et du coup vous tremblez? Vous vous devez de troller?

Je note en tout cas que la seule critique que peut faire votre camp, c est sur la forme.... au fond vous savez que j ai raison!

Signaler Répondre

avatar
Val le 12/05/2021 à 11:17

J'espère que l'invention lyonnaise thiefshell de la coque de smartphone anti-vol par sebastien favier pourra être financé, ça c'est une innovation utile après plusieurs vol !!!!!

Signaler Répondre

avatar
lol le 12/05/2021 à 10:16

Fric,quand tu nous tiens pour financer de drôles de trucs !!!! Avec doucet,on ira loin avec ses idées hasardeuses !Faites moi confiance,on en rappellera dans pas bien longtemps

Signaler Répondre

avatar
Bonjour . le 12/05/2021 à 09:55
Trop de profiteurs a écrit le 12/05/2021 à 09h51

Je comprend la retissante de Doucet, notamment quand on voit les personnalités qui dirigent H7
.... encore pire pour ce qui est de « Time for plante » ou l objectif est clair : se faire de la promo à peu de frais!!!!

Face à French Tech, il y a de nombreux incubateurs et FabLab plus sérieux, et qui communique sur les entreprises qu ils aident plutôt que sur eux mêmes !!!!

J encourage les gens que ça intéresse à observer ce qu il se passe sur LinkedIn, dans les médias éco, et dans les médias de la « tech »
Regardez aussi les réussites lyonnaises !!!! Combien sont passez par des incubateurs subventionnés ?

L état ne sponsorise pas de solution basse consommation, mais de l innovation a tout prix.... sans réel plan, ni vision réaliste .... c est juste de la comm pour Macron

Elle pourrait financer un dictionnaire pour vous aider à la rédaction de vos messages.

Signaler Répondre

avatar
Il y a bien pire le 12/05/2021 à 09:53
Honte de rien a écrit le 12/05/2021 à 09h00

C’est purement scandaleux ! Et c’est notre argent qu’ils manipulent comme ça !!
Idéologues sectaires et roublards en même temps. Si on rajoute la mégalomanie, l’ésotérisme et la paranoïa, ce sont de parfaits gourous !!
Ça prend une sacrée dose d’ignorance pour voter pour de dangereux illuminés pareils. C’est un écolo de très longue date qui le dit : aucun de ces bouffons n’a de leçon à me donner, ce serait plutôt le contraire

Tu penses quoi du financement du stade privé de Aulas par les lyonnais????
On ne parle pas de 70k, des plusieurs centaines de millions!!!!!!!!!!! Pour quel résultat?

Signaler Répondre

avatar
Trop de profiteurs le 12/05/2021 à 09:51

Je comprend la retissante de Doucet, notamment quand on voit les personnalités qui dirigent H7
.... encore pire pour ce qui est de « Time for plante » ou l objectif est clair : se faire de la promo à peu de frais!!!!

Face à French Tech, il y a de nombreux incubateurs et FabLab plus sérieux, et qui communique sur les entreprises qu ils aident plutôt que sur eux mêmes !!!!

J encourage les gens que ça intéresse à observer ce qu il se passe sur LinkedIn, dans les médias éco, et dans les médias de la « tech »
Regardez aussi les réussites lyonnaises !!!! Combien sont passez par des incubateurs subventionnés ?

L état ne sponsorise pas de solution basse consommation, mais de l innovation a tout prix.... sans réel plan, ni vision réaliste .... c est juste de la comm pour Macron

Signaler Répondre

avatar
Couru d’avance le 12/05/2021 à 09:33

Ils ont sûrement des proches et affiliés à placer au lieu de cet organisme qui n’est pas à leur botte. Il vont essayer de le faire crever pour mettre une filiale de leur secte à la place.

Signaler Répondre

avatar
Une pensée pour.... le 12/05/2021 à 09:33
lagazet a écrit le 12/05/2021 à 08h28

Mais bon sang , c'est quoi ce langage FRENCH TECH , START- UPS , ETC ? vous ne savez donc pas parler Français ...

Une pensée pour la "start-up nation" dont on n'entend plus parler depuis un petit moment. ^^

Macron a dû prendre conscience qu'il sera assez compliqué de vendre à prix d'or un nation dans cet état. :o)

Signaler Répondre

avatar
Massacre le 12/05/2021 à 09:21

Massacrer le tourisme, l’économie, la laïcité, les menus, les rues, les transports, financer l’entre soi endettement effarant, hausses d’impôts, légaliser les marchés clandestins, donner des graines, des vélos, faire des fresques, je ne donne pas cher de Lyon pour dégringoler aux yeux des investisseurs touristes. Explosion verte de décisions suicidaires ! Le vrai visage des écolos

Signaler Répondre

avatar
Verts à côté de la plaque le 12/05/2021 à 09:00

Il y a t'il une erreur qu'il n'aient pas commise ? Arrêter les subventions pour l'avenir de Lyon, pour des milliers d'emplois en gestation, afin d'en donner beaucoup plus à des associations archaïques mais affiliées (les vélos), c'est la confirmation que les Verts ne veulent pas préparer le futur de la ville, mais la ramener au moyen-âge.

Signaler Répondre

avatar
Honte de rien le 12/05/2021 à 09:00
Tartuffes a écrit le 12/05/2021 à 08h06

Ok, donc on octroie 80 000 euros à une association parisienne œuvrant dans le domaine du numérique dont Mme Baume de Brosses est membre du C.A. Et on supprime 70 000 euros (la totalité des subventions métropolitaines) à Lyon French Tech !! Ses dirigeants ne doivent pas voter comme il faut... Favoritisme et sectarisme, on continue dans la caricature !

Reste plus qu’à espérer que Paris finance les structures lyonnaises pour équilibrer !

C’est purement scandaleux ! Et c’est notre argent qu’ils manipulent comme ça !!
Idéologues sectaires et roublards en même temps. Si on rajoute la mégalomanie, l’ésotérisme et la paranoïa, ce sont de parfaits gourous !!
Ça prend une sacrée dose d’ignorance pour voter pour de dangereux illuminés pareils. C’est un écolo de très longue date qui le dit : aucun de ces bouffons n’a de leçon à me donner, ce serait plutôt le contraire

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 12/05/2021 à 08:28

Mais bon sang , c'est quoi ce langage FRENCH TECH , START- UPS , ETC ? vous ne savez donc pas parler Français ...

Signaler Répondre

avatar
Dictature religieuse le 12/05/2021 à 08:12

Financement uniquement pour ceux qui adhèrent à la religion écologiste
Sinon vous serez taxé,
Dit autrement, c’est la djizia des ecolos

Signaler Répondre

avatar
Touner le dos à l'avenir le 12/05/2021 à 08:08

Les écolos se méfient décidément de tout, et surtout de l'avenir....IL n'y aura bientôt dans la Métropole plus que des arbres et des pistes cyclables désertes, quand les entreprises et les habitants auront désertés, faute d'activité et d'avenir.

Signaler Répondre

avatar
Tartuffes le 12/05/2021 à 08:06

Ok, donc on octroie 80 000 euros à une association parisienne œuvrant dans le domaine du numérique dont Mme Baume de Brosses est membre du C.A. Et on supprime 70 000 euros (la totalité des subventions métropolitaines) à Lyon French Tech !! Ses dirigeants ne doivent pas voter comme il faut... Favoritisme et sectarisme, on continue dans la caricature !

Reste plus qu’à espérer que Paris finance les structures lyonnaises pour équilibrer !

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 12/05/2021 à 07:59

En fait les escrologistes sont contre tout par principe (je sais c'est complètement...), et éventuellement ils réfléchissent (quand ils en ont la capacité...) après.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.