Quartier Grolée : les Docks Lyonnais condamnés à hauteur de 11,7 millions d'euros

Quartier Grolée : les Docks Lyonnais condamnés à hauteur de 11,7 millions d'euros
Le quartier Grolée - LyonMag

Le naufrage du quartier Grolée dans les années 2000 a d'importantes répercussions judiciaires aujourd'hui.

La cour d'appel de Lyon a condamné fin février les Docks Lyonnais à verser 11,7 millions de dommages et intérêts au groupe Shaftesbury Asset Management. Un jugement alourdi de 7 millions d'euros par rapport à la première décision du tribunal de commerce en 2015.

La société immobilière, à l'époque propriétaire des pieds d'immeuble du quartier du 2e arrondissement de Lyon, avait rompu abusivement sa convention avec la SAM, chargée de les commercialiser. Les Docks Lyonnais, face à la crise économique, avaient préféré revendre le lot à un fonds souverain d'Abu Dhabi, qui arrive progressivement aujourd'hui à attirer des enseignes rue Grolée, sans pour autant la rendre aussi attractive que la rue voisine de la République.

L'affaire n'est pas encore entendue. La justice lyonnaise a encore sous le coude des plaintes pour vol et dénonciation calomnieuses à traiter selon le Progrès.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ex-UMP le 08/03/2017 à 11:22
balance a écrit le 08/03/2017 à 00h52

La justice de gauche ne s'intéresse qu'aux gens de droite !

On s'en fout que ce soit "de gauche", ou "de droite" : il y a eu escroquerie, il y a donc pénalité.

C'est une question de droit, de moral, de société, pas une question de politique (tout comme le comportement de F.Fillon).

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 08/03/2017 à 10:52
balance a écrit le 08/03/2017 à 00h52

La justice de gauche ne s'intéresse qu'aux gens de droite !

Rien à faire des étiquettes gauche et droite,

mais votre commentaire est assez drôle :

les grands médias appartiennent largement à des mecs qui ne sont pas de gauche (Bolloré, Dassault, etc), donc ils médiatisent ce qui les arrange.

N'est pas Cahuzac qui veut ! :o)

Signaler Répondre

avatar
balance le 08/03/2017 à 00:52

La justice de gauche ne s'intéresse qu'aux gens de droite !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 06/03/2017 à 14:31
FAN CLUB a écrit le 06/03/2017 à 14h04

"Civilisation "no brain", tête dans le guidon. "

c'est l'effet vélov, Post ? o:)

Hélas, pas besoin de vélo pour avoir la "tête dans le guidon",
d'ailleurs, ceux qui ont un vélo font en général beaucoup plus attention où ils vont car ils ne sont pas protégés par une "boîte métallique".
:o)

Signaler Répondre

avatar
FAN CLUB le 06/03/2017 à 14:04
Post monétaire a écrit le 06/03/2017 à 10h33

Les lyonnais pourraient aussi se poser des questions sur "qu'est-ce qui permet que ces "astuces" d'exister.

Mais les Lyonnais se contentent de "beaux aménagements avec du gazon pour se promener le dimanche", et ne veulent rien entendre parler d'autre.
Civilisation "no brain", tête dans le guidon.
:o)

"Civilisation "no brain", tête dans le guidon. "

c'est l'effet vélov, Post ? o:)

Signaler Répondre

avatar
mauricecg le 06/03/2017 à 11:53
scorpion a écrit le 06/03/2017 à 09h59

Il est vrai que comparer au scandale de la rue Grolee que le maire socialiste de lyon a vendu a cargill qui a aussitôt revendu les pieds d'immeubles aux docks lyonnais réalisant ainsi une plus value énorme que le maire n'avait pas vu venir ! Les chiffres concernant Pénélope sont vraiment ridicules !!

Comme vous votez tous pour ce maire faîtes le canard....

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 06/03/2017 à 10:33
mouai a écrit le 06/03/2017 à 08h51

La justice pourrait aussi s'interroger sur la vente par la ville de Lyon pour 87 millions d'euros des immeubles entiers a un fond de pension us. Puis la revente par ce même fond des locaux aux pieds des immeubles pour 99 millions d'euros un an après l'acquisition. Ainsi en moins d'un an le fond de pension s'est remboursé et la ville de lyon s'est privé de la même plus value. Les particuliers n'ont pas pu acheter aux mêmes conditions que si la ville le leur avait vendue??? Bref les lyonnais ont été lésés d'une partie de leur patrimoine. Que fait la justice ?

Les lyonnais pourraient aussi se poser des questions sur "qu'est-ce qui permet que ces "astuces" d'exister.

Mais les Lyonnais se contentent de "beaux aménagements avec du gazon pour se promener le dimanche", et ne veulent rien entendre parler d'autre.
Civilisation "no brain", tête dans le guidon.
:o)

Signaler Répondre

avatar
scorpion le 06/03/2017 à 09:59

Il est vrai que comparer au scandale de la rue Grolee que le maire socialiste de lyon a vendu a cargill qui a aussitôt revendu les pieds d'immeubles aux docks lyonnais réalisant ainsi une plus value énorme que le maire n'avait pas vu venir ! Les chiffres concernant Pénélope sont vraiment ridicules !!

Signaler Répondre

avatar
mouai le 06/03/2017 à 08:51

La justice pourrait aussi s'interroger sur la vente par la ville de Lyon pour 87 millions d'euros des immeubles entiers a un fond de pension us. Puis la revente par ce même fond des locaux aux pieds des immeubles pour 99 millions d'euros un an après l'acquisition. Ainsi en moins d'un an le fond de pension s'est remboursé et la ville de lyon s'est privé de la même plus value. Les particuliers n'ont pas pu acheter aux mêmes conditions que si la ville le leur avait vendue??? Bref les lyonnais ont été lésés d'une partie de leur patrimoine. Que fait la justice ?

Signaler Répondre

avatar
rudy le 06/03/2017 à 08:47

Le fonds souverain d'Abu Dhabi fais aussi bien voir mieux que les français (Lyonnais) et américains pour donné vie à notre quartier Vivement des restaurants halal et des magasins burkini ????les partisans du fn vous serez les bienvenus

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.